eToro
Par eToro
902 Vues

Revue de Marché Hebdomadaire 14-20/12/2015

2015 se terminera-t-elle par une hausse des taux de la Fed ?

Il y a chaque semaine des évènements potentiels qui marquent le marché. Mais ne vous détrompez pas, il n’y a aucun événement cette semaine, tout du moins comparable à celui de mercredi où la Banque centrale annoncé sa décision finale de sa politique monétaire pour cette année.

En réalité, au cours de l’année passée la Fed a fait parler d’elle au moins une fois par mois d’une manière ou d’une autre. Que ce soit le discours du président ou la publication des procès-verbaux de la réunion. Mais il s’agit réellement de l’événement que les marchés du monde attendaient tous avec impatience. Une hausse des taux pourrait être perçue comme un événement majeur et un signe que la crise financière de 2008 est finalement derrière nous. Elle serait également un signe que le dollar américain envisage de demeurer fort pendant longtemps.

Une augmentation des taux feraient augmenter le dollar

Pour la première fois depuis neuf ans, la Fed envisage d’augmenter les taux d’intérêts. Une douzaine de personnalités qui composent le Comité fédéral (FOMC) tient le destin du monde entre ses mains. On s’attend à assister au moins à une augmentation nominale du taux de référence. Étant donné qu’il aura fallu attendre neuf ans, une augmentation du taux aura un impact immédiat et conséquent. Le dollar se rangera derrière ses pairs, ce qui signifie que l’euro et le dollar pourraient parvenir à la parité voire tombé en dessous.

Les matières premières et les actions pourraient être touchées

À présent, avec une augmentation du taux ; l’or et le pétrole pourraient être sous pression du fait de l’augmentation du dollar. Cela viendra s’ajouter à la pression provoquée par la faible demande pour les métaux précieux et le pétrole. La réaction automatique de Wall Street peut s’avérer négative. Toutefois, cette déception sera probablement passagère. Les actions finiront par s’en remettre et poursuivront leur mobilisation au sein de la force fondamentale de l’économie américaine

Ou alors, la Fed prépare-t-elle une surprise au goût amer ?

Même si les analystes s’attendent d’une manière générale à voir une hausse des taux de la part de la Fed au cours de la réunion politique de cette semaine, il est impossible de le savoir. Un grand nombre de facteurs dépendent du processus décisionnel de la Fed. Les données économiques des États-Unis (plutôt positifs) et la croissance mondiale (pas très positive), sont quelques-uns de ces facteurs. Un dollar trop fort pourrait avoir un impact négatif sur les transactions et pourrait ne pas avoir le résultat escompté. D’autre part, Janet Yellen, le président de la Fed, a promis sans relâche une augmentation du taux cette année. C’est pourquoi cette réunion représente sa dernière chance de respecter sa promesse et de ne pas perdre la face.

Maintenant, la Fed a déjà surpris par le passé. Si la Fed n’augmente pas les taux, le dollar pourrait perdre du terrain en faveur de la déception. Pendant ce temps, le redressement intervenant pour les actions et l’or accompagnerait le redressement des pairs du dollar soit l’euro et la livre sterling.

Revenons à nos affaires

Pour résumer : si la Fed augmente les taux d’intérêt, le dollar rebondirait largement tandis que les actions accuseraient le coup dans un premier temps. Si la Fed surprend, le dollar subirait une large pression tandis que les spéculateurs à la hausse de Wall Street seraient grandement soulagés. Même si un grand nombre parie sur une hausse des taux mercredi, il reste une petite part d’incertitude. Tout comme le reste du monde, nous attendrons avec impatience le moment fatidique.

Au menu

Réunion de la RBA (Mardi)- Si le procès-verbal de la RBA révèle une RBA optimiste, alors la devise australienne pourrait progresser par rapport au yen et à l’euro.

Indice des prix à la consommation du Royaume-Uni (Mardi)- Si l’indice des prix à la consommation du Royaume-Uni s’invite à la hausse, ils pourraient adoucir la pression à la vente qui pèse sur la livre sterling.

Indice des prix à la consommation des États-Unis (Mardi)- Si l’indice des prix à la consommation des États-Unis (inflation excluant les prix de l’alimentation et de l’énergie), évolue de 2 % par rapport à l’année précédente ou plus, on aura des chances d’assister à une augmentation du taux de la FED mercredi et voir le dollar augmenter. 

Indice des prix à la consommation de l’Eurozone (mercredi)- Si les indices de prix à la consommation dans l’Eurozone (inflation excluant les prix de l’alimentation et de l’énergie, tombent une fois de plus en-dessous de 0,9 %, l’euro pourrait être impacté.

Taux de chômage d’après les données de l’OIT au Royaume-Uni (mercredi)- Si le taux de chômage au Royaume-Uni tombe en-dessous des 5,3 %, il pourrait, tout comme l’IPC, faciliter la pression à la vente. Mais ne nous méprenons pas, le taux de la Fed sera le joker.

Décision relative au taux de la Fed (mercredi)- La décision la plus importante concernant le taux de cette année sera manifestement l’événement le plus important de la semaine. Si la Fed augmente les taux pour la première fois en neuf ans, le dollar pourrait l’emporter à tous les niveaux et le rapport EUR/USD pourrait tomber en dessous de 1.

Décision relative au taux de la Banque du Japon (vendredi)- Si la Banque du Japon défend sa position et reste un peu optimiste, le yen pourrait l’emporter contre des pairs plus faibles comme l’euro ou la livre sterling.

Graphique de la semaine:

AUS200 (1)

Calendrier Économique

Calendrier économique fourni par Investing.com France, portail leader de

 

902 Vues