eToro
Par eToro
800 views

Revue de Marché Hebdomadaire 23-29/11/2015

La croissance mondiale est essentielle pour les gros bras du Forex.

La croissance est le mot clé de la semaine avec la publication des chiffres du PIB des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Étant donné le ralentissement de la croissance en Asie, il devient de plus en plus important de jauger son impact à travers le monde. Je veux bien entendu parler de son effet sur les économies du monde qui sont les plus grandes et les plus développées. Les premiers chiffres du PIB seront publiés mardi en Allemagne, suivis plus tard le même jour par les résultats préliminaires du 3e trimestre pour le PIB américain.

Les chiffres préliminaires britanniques pour la croissance au 3e trimestre arriveront ensuite vendredi pour boucler la semaine. Quelle que soit la nature des données pour les États-Unis et le Royaume-Uni, ces résultats vont permettre de nous éclairer sur les changements potentiels apportés à la politique monétaire de ces pays. En ce qui concerne l’Allemagne, la plus forte économie de la zone euro, le résultat du PIB mettra en avant l’efficacité des efforts faits par la BCE en termes d’assouplissement quantitatif.

Les spéculateurs à la hausse du dollar attendent avec anxiété les estimations de croissance

Bien que les chiffres du PIB américain soient publiés après ceux de l’Allemagne, il n’existe absolument aucun doute quant à leur importance. Les chiffres du PIB américain vont faire la lumière sur la possibilité d’une hausse des taux de la part de la Fed lors de la réunion du mois prochain. À la fin du mois d’octobre, le Bureau d’Analyse Économique des États-Unis (BEA) a publié sa première estimation du PIB américain pour le 3e trimestre. Selon le BEA, la croissance annuelle est en hausse de 1,5 %, une croissance moindre que celle du dernier trimestre et en-dessous des estimations. Nous aurons mardi une deuxième estimation du PIB.

Étant donné que les inventaires commerciaux des États-Unis ont été plus élevés que prévu au mois de septembre, les analystes espèrent que la première estimation pour le PIB du 3e trimestre sera révisée à la hausse. Si le PIB s’avère meilleur que prévu, il faudra considérer cela comme un renforcement de la possibilité d’une hausse des taux imminente. Ceci serait naturellement en faveur du dollar et pourrait donner un coup de pouce à Wall Street dans un contexte de perspective de croissance accrue. Toute déception en la matière affecterait le dollar mais pourrait faire monter le cours de l’or et des autres principales devises.

Une poussée du PIB allemand pourrait faire monter l’euro

Étant donné que l’Allemagne est la première économie de la zone euro, les chiffres de son PIB constituent la base de la croissance de la zone euro dans son ensemble. Les chiffres préliminaires du PIB allemand, qui nous sont parvenus plus tôt ce mois-ci, ont montré un ralentissement de la croissance de 0,3 %.

Bien que conforme aux attentes des experts, il s’agit là d’un résultat néanmoins décevant, en baisse de 0,4 % par rapport aux trimestres précédents. Si le PIB de l’Allemagne surprend avec une hausse, cela pourrait mettre un frein à la vente de l’euro (au moins de façon temporaire). Si le PIB dépasse les prévisions, cela pourrait en même temps donner un coup de pouce au DAX ainsi qu’aux autres indices européens. En revanche, si le PIB allemand déçoit, l’euro et les autres indices de référence européens pourraient en pâtir.

La livre Sterling a pour point de mire le PIB du 3e trimestre

Le dernier résultat, mais qui n’est pas le moindre, sera vendredi la publication des chiffres du PIB britannique pour le 3e trimestre. Ce sera la deuxième et dernière publication des chiffres du 3e trimestre. La première estimation en fin de mois dernier a révélé une croissance en baisse de 0,7 % à 0,5 %, en-desous des attentes des analystes qui avaient prévu une baisse de 0,6 %. Un PIB plus élevé que prévu serait en faveur de la livre Sterling, ce qui procurerait un coup de pouce particulièrement bienvenu. En revanche, si la dernière publication confirme effectivement que la croissance a ralenti au cours du 3e trimestre, cela serait alors susceptible d’avoir un effet négatif sur la livre Sterling. La raison est simple : les investisseurs pourraient alors être convaincus que le ralentissement de la zone euro est plus étroitement corrélé que prévu.

Revenons à nos affaires

Si le PIB américain dépasse les attentes, le dollar pourrait finir à la hausse pour la deuxième semaine consécutive. Des résultats également meilleurs que prévu pour le Royaume-Uni et l’Allemagne favoriseraient une hausse de la livre Sterling et l’euro. Une amélioration généralisée de la croissance pourrait paradoxalement affaiblir le dollar américain. Cela pourrait en effet suggérer que les autres économies commencent à rattraper celle des États-Unis. Ceci fournirait en revanche un coup de pouce aux plus gros indices, en particulier le S&P500 et le DAX allemand qui ont en général tendance à tirer profit de la croissance mondiale.

Au programme

PIB allemand (mardi) – Si le PIB de l’Allemagne pour le 3e trimestre dépasse les estimations, ceci sera alors en faveur de l’euro et des indices de référence européens.

Croissance du PIB des États-Unis (mardi) – Probablement l’événement phare de la semaine. Si la croissance du PIB américain pour le 3e trimestre dépasse les attentes, on peut alors s’attendre à ce que le dollar en tire profit. À moins que tous les autres résultats ne soient également meilleurs que prévu.

Bien durables aux États-Unis (mercredi) – Si les biens durables aux États-Unis (hors transports) sont de nouveau dans le vert, on peut alors s’attendre à ce que ceci soit en faveur du dollar et de Wall Street.

PIB britannique (vendredi) – Si le PIB du Royaume-Uni s’avère meilleur que prévu, ceci sera alors en faveur de la livre Sterling.

Tableau de la semaine :

AUS200 weekly

Calendrier Économique

Calendrier économique fourni par Investing.com France, portail leader de

 

800 views