eToro
Par eToro
859 Vues

Revue de Marché Hebdomadaire 27/07 – 02/08/2015

Tout repose sur la Fed 

Comme vous le savez déjà, les décisions de la Réserve fédérale concernant les taux mensuels constituent un événement majeur pour les marchés financiers du monde entier. Celle-ci ne fait pas exception et – mettez vos craintes de côté – a le potentiel de secouer les marchés. Au cours des derniers mois, de nombreux débats ont eu lieu parmi les experts et les moins experts. Nombre d’entre eux pensent qu’il est presque inévitable que la Fed augmente son taux de référence.

La seule question est de savoir quand. Même les experts sont en désaccord concernant cet aspect temporel, avec des estimations qui varient du plus tôt (disons en septembre) au plus tard (décembre ou au-delà). La Fed n’a pas fait preuve d’autant de transparence que les marchés le souhaiteraient sur cette question. Mais cette semaine, il est bien possible qu’elle donne une réponse claire et concise. Et en raison de l’importance de la spéculation et de l’anticipation, les marchés tremblent comme des feuilles à l’approche de cette décision.

Tout d’abord, une amorce de la Fed

La Banque de la Réserve fédérale s’est vue confier deux mandats spécifiques par le Congrès américain. Dans un premier temps, elle doit adapter les politiques afin de promouvoir le plein emploi et, dans un second temps, elle doit assurer la stabilité des prix. À cet égard, la Fed a gardé ses taux de prêt à leurs plus faibles niveaux historiques depuis décembre 2008. Tous les mois, les données économiques influencent la décision de la Fed relative aux taux, même si certaines données ont plus de poids que d’autres. Cependant, on a pu récemment observer des amélioration dans le secteur du travail américain (mandat no. 1) tandis que les données sur l’inflation et les prix (mandat no. 2) se sont stabilisées. Les mandats de la Fed étant enfin respectés, cela amène à poser la question suivante : Quand les taux d’intérêt vont-ils augmenter ?

Faire parler les données

Personne ne le sait vraiment. Mais la présidente de la Fed Janet Yellen nous a donné quelques indices il y a quelques semaines, lors de son témoignage devant le Congrès américain. D’ailleurs, les dirigeants de la Fed ont récemment exposé leurs meilleures estimations sur l’évolution des taux d’intérêt. Ils ont en effet dévoilé une matrice montrant la perception du Comité fédéral de l’open market (CFOM) concernant les taux d’intérêt dans le passé et le futur. Un problème persiste : tandis que chaque point sur cette matrice représente un membre votant de la Fed, aucun nom n’est révélé. Le point de Janet Yellen – le seul qui compte réellement dans le grand ordre des choses – est identique à tous les autres.

Cependant, son témoignage et les commentaires récemment exprimés par les dirigeants de la Fed, y compris par Mme Yellen, donnent certains indices permettant de résoudre cette énigme. Un initié notable de la Fed (Laurence Meyer, ancien gouverneur de la Fed) a analysé le graphique et tiré plusieurs conclusions. En juin, Mme Yellen avait dit qu’elle s’attendait à ne voir qu’une seule augmentation des taux en 2015. M. Meyer pense qu’elle doit prendre en compte des preuves supplémentaires d’une reprise de l’économie américaine. Les récentes données sur l’inflation sous-jacente pourraient faire partie de ces preuves, de même que la dernière hausse des dépenses de consommation. M. Meyer estime que cela pourrait suffire à encourager la présidente de la Fed (et les autres membres du CFOM) à reconsidérer l’appel d’une seule hausse des taux cette année.

Revenons à nos affaires

Trois scénarios sont possibles concernant la décision de la Fed relative aux taux d’intérêt. La Fed pourrait arrêter de tergiverser et lâcher une bombe en annonçant la décision d’augmenter immédiatement les taux d’intérêt. Dans une large mesure, cela aurait des effets positifs pour le dollar, mais pèserait sur les actions. S’il n’y a pas de surprise et que la Fed décide de maintenir le statu quo, c’est-à-dire de ne pas faire évoluer les taux d’intérêt, les actions seraient revitalisées. Si c’est le cas, les marchés souhaiteront examiner attentivement la déclaration de la Fed et le sentiment sous-jacent. Un message ferme de la part de la Fed pourrait quand même mettre du vent dans les voiles du dollar.

Au menu

Commandes de bien durables (mardi)- Si l’ex-transport de biens durables gagne plus de 0,5 % en glissement mensuel, cela sera considéré comme positif pour le dollar.

Décision de la Fed concernant les taux (mercredi)- Si la Fed indique une hausse des taux plus proche qu’avant, cela pourrait profiter au dollar. Si la Fed semble moins sereine que prévu, le dollar pourrait être confronté à des ventes.

Croissance du PIB des États-Unis au T2 (jeudi)- Si la croissance du PIB des États-Unis dépasse les estimations et affiche un gain annualisé de 2,8 % ou plus, cela sera considéré comme hautement positif pour le dollar.

Tableau de la semaine – GBP/JPY

GBP/JPY weekly

Calendrier Économique

Calendrier économique fourni par Investing.com France, portail leader de

 

859 Vues