eToro
Par eToro
758 views

Revue de Marché Hebdomadaire 30/11 – 6/12/2015

L’EUR/USD au cœur des discussions

Au cours des semaines à venir, les « superstars » des marchés financiers – à savoir Mario Draghi et Janet Yellen – vont prendre le devant de la scène. Tous les autres événements de la semaine ne seront que la première partie d’une performance dont le point d’orgue sera la prestation de ces deux personnalités. Il est clair que Draghi et Yellen vont tous les deux parler de politique monétaire. La question est de savoir si l’un d’eux (ou les deux) va oui ou non surprendre les marchés.

Et si vous recherchez encore plus d’émotions, alors ne manquez pas vendredi, la publication des chiffres de l’emploi non agricole aux États-Unis. Les marchés sont impatients de savoir si les chiffres étonnamment robustes du mois dernier vont se répéter. Tous les points forts de la semaine vont avoir un impact important sur le couple préféré du marché de change, à savoir l’EUR/USD. Il est possible que la parité constitue cette semaine la cible de cette fin de trimestre. Mais il est également clair que cela va dépendre des messages respectifs de Draghi et Yellen quant aux perspectives des chiffres de l’emploi non agricole aux États-Unis.

Draghi va-t-il abattre l’euro ?

Lors de la dernière réunion monétaire de la Banque Centrale Européenne, il s’est avéré évident que plus de relance se profilait à l’horizon. Les dernières données pour la zone euro demeurent trop faibles pour pouvoir faire redémarrer l’économie. De toute évidence il semble qu’un autre plan de relance soit déclenché en décembre. La BCE va annoncer jeudi sa dernière décision en matière de politique monétaire. Cette annonce sera suivie d’une conférence de presse donnée par Mario Draghi.

Super Mario, qui est connu pour ses tours de passe-passe, pourrait nous refaire le coup. Il est clair que c’est lui qui représente à l’heure actuelle le joker dans cette partie à l’enjeu considérable. Il pourrait duper les marchés en annonçant la mise en place immédiate d’encore plus d’assouplissement quantitatif.  Cela dépend néanmoins des résultats des dernières données relatives à l’inflation qui seront publiées mardi. Bien que ce ne soit que des données préliminaires pour le mois de novembre, elles rentreront en jeu dans le processus décisionnel de la BCE. Si les cartes sont bien jouées, Draghi pourrait alors surprendre. Et si tel est le cas, le couple EUR/USD pourrait se diriger vers la parité.

Yellen pourrait faire s’envoler le dollar

Janet Yellen va également jeudi se préparer à fournir son témoignage au comité économique mixte du Congrès américain. Étant donné qu’aucune réunion monétaire n’a eu lieu en novembre, ce témoignage sera observé avec la plus grande attention.  La Fed a indiqué qu’elle était à deux doigts d’augmenter ses taux d’intérêt, probablement lors de sa réunion du mois de décembre. Ce que Yellen va donc dire durant cette séance pourrait avoir un gros impact sur l’EUR/USD. Si une hausse du taux directeur semble encore être un « coup sûr », il est alors vraisemblable que Yellen en donne quelques indices. Il est clair que la présidente de la Fed préfèrera minimiser la volatilité du dollar US et s’efforcera donc d’éliminer toute possibilité de surprise.

Les marchés espèrent des chiffres de l’emploi meilleurs que prévu

La dernière pièce du puzzle EUR/USD sera vendredi les données relatives à l’emploi aux États-Unis. Les nouveaux emplois non agricoles ont atteint les 271 000 au mois d’octobre et les marchés aimeraient bien voir de tels résultats se répéter. Le taux de chômage, qui a chuté de 5 % en octobre, a été en baisse continue tout au long de l’année. Une baisse supplémentaire pourrait confirmer la suspicion que la Fed a rempli ses obligations en termes de plein emploi.

Dernier point, mais pas le moindre, les investisseurs vont vouloir savoir si les salaires continuent à augmenter. Une accélération continue des salaires pourrait donner plus de pouvoir d’achat au consommateur américain. Si les chiffres de l’emploi sont dans l’ensemble positifs, cela pourrait pousser les investisseurs à se ruer vers le dollar.

Revenons à nos affaires

La question que les marchés se posent est essentiellement la suivante : la paire EUR/USD se dirige-t-il vers la parité ? Voici trois question que nous devons nous poser : Mario Draghi va-t-il donner le signal pour davantage d’assouplissement monétaire et ce de façon imminente ? Janet Yellen va-t-elle continuer à avoir une politique agressive ? Les chiffres de l’emploi américain seront-ils robustes ? Si la réponse est oui, oui et oui, alors la paire  EUR/USD pourrait de nouveau chuter, ce qui aurait pour conséquence un dollar plus fort que l’euro. Si l’ EUR/USD atteint ou tombe en dessous de 1,00 $, cela constituera clairement un développement historique.

Au programme

Décision monétaire de la RBA (mardi) – Si la RBA se montre plus agressive dans un contexte de reprise de l’emploi en Australie, le dollar australien pourra alors en tirer profit aux dépens des devises voisines.

IPC de la zone euro (mercredi) – Si l’IPC de base de la zone euro monte au-dessus de 1,1 % (par rapport à l’année précédente), cela sera alors perçu comme étant positif pour l’euro.

Décision monétaire de la BCE (jeudi) – Si la BCE surprend en décidant d’effectuer encore plus relance lors de la réunion de ce mois-ci, l’euro pourrait alors chuter.

Discours de Janet Yellen (jeudi) – Si la présidente de la Fed, Janet Yellen, donne des indices sur l’augmentation des taux, le dollar pourrait alors monter.

Croissance du PIB de la zone euro (vendredi) – Si la croissance du PIB de la zone euro s’accélère, ceci pourrait alors être perçu comme étant positif pour l’euro, cet aspect étant cependant de moindre importance que la décision monétaire de la BCE.

Emploi non agricole aux États-Unis – Si les données relatives à l’emploi non agricole américain (y compris les salaires) continuent à être robustes, le dollar pourrait alors davantage en bénéficier.

Tableau de la semaine :

AUS200 weekly

Calendrier Économique

Calendrier économique fourni par Investing.com France, portail leader de

 

758 views