Shlomi Dubish
Par Shlomi Dubish
1149 Vues

Suite à l’investiture de Trump, à quoi doivent s’attendre les traders ?

Depuis le 20 janvier, Donald J. Trump est officiellement le 45è président des États-Unis. Personnage haut en couleur et provocant, l’homme d’affaires reconverti en homme politique fait les gros titres depuis le début de sa campagne. Mais comment le mandat de Trump va-t-il affecter l’économie mondiale ?

 

La panique des débuts

La candidate démocrate, Hillary Clinton, était perçue comme la favorite pour cette élection présidentielle. A Wall Street, elle était considérée comme la candidate privilégiée et à chaque fois qu’elle prenait de l’avance dans les sondages, le marché réagissait positivement. Par conséquent, il n’est pas étonnant que lorsque les résultats officiels ont été proclamés et que Trump a été déclaré vainqueur, Wall Street a paniqué et les principaux indices se sont effondrés.

 

Cependant, une fois le marché stabilisé, la tendance négative s’est inversée et les écrans se sont teintés de vert, l’USD a commencé à progresser et les principaux indices ont atteint de nouveaux sommets au quotidien. C’était le début d’une nouvelle ère et l’optimisme était de mise.

 

« Trumponomics »

N’oublions pas que Trump est républicain et qu’il est considéré comme un homme d’affaires accompli depuis des décennies. La tendance positive qui a gagné Wall Street pourrait être attribuée à la perception traditionnelle des républicains, avec un petit gouvernement et peu d’interférences dans l’économie, ce que Trump respectera probablement. De plus, Trump a fait de grandes promesses, déclarant qu’il allait stimuler l’économie américaine, et il est possible que son expérience des affaires lui ait donné davantage de crédibilité une fois élu.

 

Pour l’instant, le marché est en plein essor à tel point que les médias ont appelé le phénomène « Trumponomics ». Les principaux indices, le NASDAQ et le S&P 500 affichent des gains réguliers et le Dow Jones approche les 20 000 points pour la première fois de son histoire.

 

Au sud

En ce qui concerne le Mexique, l’économie du plus proche voisin de l’Amérique au sud a déjà été affectée par la victoire de Trump. A chaque fois que Trump a progressé dans les sondages avant l’élection, le peso perdait de la valeur par rapport au dollar, ce qui fut encore le cas après sa victoire. De plus, depuis qu’il a été élu, Trump attaque constamment les sociétés présentes au Mexique.

 

Suite à un entretien avec Jack Ma, d’Alibaba, les deux hommes ont déclaré œuvrer pour accroître la présence du géant du commerce électronique chinois aux États-Unis, soi-disant en créant un million d’emplois, bien que les détails n’aient pas été rendus publics.

 

Le tweet qui bouscule les marchés

De façon générale, le réseau social est l’arme de choix de Trump depuis quelques années et à plusieurs reprises il a influencé l’économie avec 140 caractères, ou moins.

 

Ce n’est pas un secret que Trump dit ce qu’il a à dire, sans prendre de gants. Toutefois, lorsque l’on associe son franc-parler et des millions de suiveurs sur Twitter et sa position désormais de personne la plus puissante de la planète, cela lui donne la possibilité d’engendrer des changements considérables dans l’économie mondiale. Par exemple, lorsque Toyota a déclaré vouloir construire une usine pour la Corolla au Mexique, Trump a utilisé son compte Twitter pour déclarer qu’il allait imposer une taxe particulière sur les constructeurs automobiles qui essaieraient d’exporter des voitures du Mexique vers les États-Unis. À chaque fois que Trump a twitté son opinion ou les mesures envisagées, concernant l’intention d’un constructeur automobile de fabriquer au Mexique, l’action de cette société a chuté.

 

Un autre exemple du pouvoir de Trump sur le réseau social et lorsqu’il a critiqué l’avion F-35 de Lockheed Martin, le qualifiant de trop cher et déclarant qu’il avait demandé à Boeing de construire un modèle similaire. Ce tweet a engendré l’effondrement du cours de l’action de Lockheed, perdant 2 % alors que l’action Boeing progressait de 1 %. En fait, l’influence de Trump sur Twitter a pris une telle ampleur, que les appels à le bannir du réseau social sont devenus fréquents.

 

En résumé : l’ère Trump a commencé

Avec le référendum sur le Brexit, l’élection de Trump restera dans les mémoires comme l’événement les plus influent sur le plan économique de 2016. Maintenant que nous sommes en 2017, les effets des Trumponomics sont déjà bien présents sur le marché et devraient perdurer (pendant au moins quatre ans). L’économie américaine s’adapte déjà à cette nouvelle réalité et les principaux organismes financiers procèdent à des ajustements. Par exemple, la Réserve fédérale a augmenté les taux en décembre et devrait les augmenter au moins encore une fois cette année.

 

Les traders qui souhaitent profiter de la présidence de Trump, devraient faire particulièrement attention à ses annonces concernant le marché américain, à ses réformes, aux mesures prévues, mais peut-être plus encore encore à son compte Twitter. Le référendum sur le Brexit exerçant une pression considérable sur les économies européennes et britanniques (et sur l’euro et la GBP respectivement), Wall Street et les États-Unis semblent présenter des fondements plus stables pour les années à venir, ce qui devrait engendrer des opportunités intéressantes pour les investisseurs, à court et à long terme.

>>Ouvrez un compte eToro gratuit et tradez sur les marchés en 2017 !<<

1149 Vues