eToro
Par eToro
79 Vues

Dernières nouvelles – Le cours du pétrole indique une possible baisse à moyen terme

Le prix du pétrole brut pourrait prochainement baisser comme l’a observé le président Trump, déclenché par les prochaines élections de mi-mandat en novembre, et l’intervention de la Russie et l’Arabie saoudite qui devraient parvenir à fournir l’approvisionnement nécessaire. Concernant les élections de mi-mandat aux États-Unis en novembre, le prix par gallon est un baromètre essentiel du soutien électoral de Trump ; cela est également susceptible d’interrompre les pressions inflationnistes croissantes ainsi que les hausses des taux de la Fed en accord avec les attentes du marché actuelles.

Le prix du pétrole brut a récemment augmenté pour atteindre un peu moins de 73 $ le baril alors que les événements au Venezuela, au Mexique, en Angola et en Iran ont directement contribué à une réduction de la production de pétrole. Le tweet de Trump en avril, accusant l’OPEP d’induire artificiellement une hausse du cours du pétrole, a réussi à initier une tentative de contenir une hausse des prix parmi les acteurs majeurs. Ainsi, la réunion de l’OPEP qui aura lieu à Vienne le 22 juin sera essentielle pour convenir des prochaines étapes et les acteurs majeurs qui dirigent sont l’Arabie saoudite et la Russie.

L’Arabie saoudite profite de la hausse des prix car elle aide à renflouer les caisses du Royaume et à financer le coût des réformes économiques et sociales en cours, mais le pays doit continuer à soutenir Trump qui a accepté de se retirer de l’accord nucléaire iranien. Si l’OPEP n’accepte pas de fournir la capacité supplémentaire, en dernier recours Trump peut puiser dans la Réserve stratégique de pétrole des États-Unis qui contient 660 millions de barils pour aider à alléger les contraintes à court terme.

En plus de l’environnement politique qui préfèrerait un prix du pétrole maîtrisé ou plus faible, l’industrie pourrait également supporter une nouvelle correction. Suite à des restructurations majeures à travers l’industrie, de nombreux producteurs de pétrole génèrent plus de trésorerie disponible au cours actuel qu’ils n’en percevaient lorsque le baril était à 100 $ avant l’effondrement du marché. Cela est en partie dû aux coûts de développement qui sont réduits de moitié et aux frais de fonctionnement par baril qui ont baissé d’un tiers.

Enfin, les techniciens soutiennent également un prix plus bas étant donné que les canaux récents ont été brisés, libérant de l’espace pour un nouveau test des creux de cette année et pour potentiellement se diriger vers un prix de 55 $. Le risque pour notre stratégie est de nouveaux troubles au Moyen-Orient ou un redressement économique à l’échelle internationale.

Le contenu est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme un conseil de placement. Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

79 Vues