eToro
Par eToro
53 Vues

Technologie blockchain : cryptomonnaies, actions et tout le reste

2017 s’est avérée être une année remarquable pour les cryptomonnaies. D’instruments financiers peu connus, elles sont devenues un phénomène mondial. Pourtant, c’est la technologie blockchain sous-jacente, qui est au cœur de ces monnaies numériques, qui a attiré l’attention de plusieurs entreprises de premier plan, qui se demandent aujourd’hui comment en tirer profit. Bien qu’elle ait été initialement créée en tant qu’infrastructure pour le Bitcoin, l’application et l’utilisation de la technologie blockchain couvrent de nombreux domaines.

Mais à quoi la blockchain sert-elle ? Elle est principalement utilisée par les entreprises qui souhaitent améliorer leurs fonctions ou services. Mais ce n’est pas tout. La blockchain est devenue si populaire que certains pensent que dès qu’une société adopte des technologies telles que la monnaie numérique, le cours de ses actions augmente en conséquence.

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une forme de programmation qui comprend des morceaux de code de taille fixe, appelés « blocs ». Chaque nouveau bloc de code créé est ajouté à une séquence linéaire, appelée « chaîne », d’où le nom blockchain. La blockchain est affichée dans un registre public sur le réseau, assez similaire à un document Google.

Même si chaque bloc est crypté, il dispose d’un identifiant unique, ce qui signifie que n’importe qui sur le réseau peut le vérifier. Par exemple, quand une transaction est réalisée sur le réseau, n’importe quel membre peut aisément déterminer s’il s’agit d’une action « réelle », c’est-à-dire que les deux parties de la transaction, et les fonds transférés, existent sur le registre public. En bref, la blockchain permet de vérifier les transactions, sans qu’un « intermédiaire » ne soit nécessaire.

Utilisation de la blockchain dans la finance

L’utilisation la plus évidente de la technologie blockchain est l’activité de transfert d’argent. Après tout, elle a été créée pour servir une monnaie numérique conçue pour des transactions rapides et peu coûteuses. L’une des sociétés qui a adopté cette technologie courante est Ripple Labs. Le registre distribué RippleNet permet l’échange de différents types de devises, crypto-monnaies et autres jetons (tels que les miles aériens). Il a suscité beaucoup d’intérêt et plusieurs institutions financières bien connues, comme Banco Santander, UniCredit, UBS et Standard Chartered, utilisent le protocole RippleNet.

La blockchain et le commerce de détail

L’utilisation de la blockchain ne se réduit pas aux applications financières. En utilisant la blockchain, une société peut facilement classer et identifier différents éléments, en attribuant à chacun d’entre eux un code unique. Par exemple, la technologie blockchain peut être utilisée pour suivre et gérer les chaînes d’approvisionnement.

Tel est le cas de la collaboration entre IBM et WalMart, qui a utilisé la blockchain pour suivre le trajet des mangues des exploitations agricoles aux magasins. Un processus qui prenait auparavant des semaines peut maintenant être réalisé en deux secondes. Les applications sont nombreuses et peuvent s’avérer particulièrement pratiques lorsque l’on veut rappeler des produits défectueux, ou même toxiques. Walmart n’est pas la seule société à utiliser la technologie d’IBM pour le commerce de détail. Des géants comme Nestlé, Unilever et Kroger testent également actuellement la blockchain pour satisfaire leurs besoins en matière de vente au détail.

Protection des identités avec la blockchain

C’est difficile à croire mais plus d’un milliard de personnes dans le monde ne possèdent aucun document officiel pour prouver leur identité. Cela les empêche d’accéder à beaucoup des services et avantages que le reste d’entre nous prend pour acquis. Microsoft s’est associée avec les Nations unies pour aider ces personnes à obtenir une manière facilement accessible de s’identifier. Grâce à la blockchain, des centaines de millions de personnes peuvent être enregistrées rapidement et facilement dans un système accessible partout.

Cette initiative peut grandement aider les réfugiés et aider à prévenir la traite d’êtres humains. Dans un sens, c’est une preuve évidente que la blockchain peut rendre le monde meilleur. En plus de développer la technologie, Microsoft aide à la financer, aux côtés d’autres organisations bien connues comme Accenture.

Conclusion : la blockchain ne s’arrête pas aux crypto-monnaies

La révolution blockchain qui balaye le monde des technologies est loin d’être terminée. De nombreuses grandes entreprises commencent à réaliser le potentiel de cette nouvelle technologie. En plus, la blockchain est devenue un terme incontournable dans le monde des affaires. Tant et si bien qu’à plusieurs reprises, dès qu’une société a laissé penser qu’elle était en train de développer une technologie blockchain ou lancer une crypto-monnaie, le cours de ses actions a commencé à grimper. Mais la blockchain est bien plus qu’une mode passagère. Son potentiel, associé à la liste des sociétés de premier plan qui l’adoptent, suggère qu’elle fera partie intégrante de nos vies dans les années à venir.

Les crypto-monnaies sont un produit d’investissement hautement volatil. Votre capital est assujetti à un risque.

53 Vues