eToro
Par eToro
4867 Vues

Il existe 2 types de traders : ceux qui savent comment vendre à découvert, et ceux qui ont besoin de lire cet article

short sale sign

Qu’est-ce que vendre à découvert ?

C’est le contraire de vendre à couvert.

Comme c’est drôle. Ha… Ha… Vraiment très drôle. Quel est le contraire de LOL ?

Blague à part, l’idée de vendre à découvert est très simple : cela signifie tirer des bénéfices de la baisse du prix d’un actif ou d’une action. Deux fois sur trois, les marchés boursiers sont en hausse. Le reste du temps, ils sont en baisse. Cela veut-il dire que vous devriez réduire votre temps de trading à un total de 66 % ? Non, les traders ont un moyen de tirer des bénéfices même dans les périodes difficiles, et les crises offrent des opportunités aux traders journaliers qui optent pour la vente à découvert. Comprenez-vous pourquoi ?

Oui, parce qu’ils tirent des bénéfices de la baisse des prix. Mais comment ça fonctionne ?

Si on pense qu’une action va baisser, on la vend à découvert. Cela signifie vendre un actif pour lequel on n’a pas un prix élevé, afin de pouvoir ensuite le racheter à un prix inférieur.

empty vending machine

Hein ? Comment est-ce qu’on peut vendre quelque chose que l’on n’a pas ?

Imaginez que vous vous rendez dans un magasin pour acheter un téléviseur à écran plat. Le vendeur vous vend un téléviseur pour 1 000 dollars et promet de vous le livrer dans quelques jours.

1 000 dollars ? Un de mes cousins peut vous trouver le même téléviseur pour beaucoup moins.

C’est génial, mais là n’est pas la question. Après avoir payé votre téléviseur et l’avoir laissé dans le magasin, le vendeur appelle son fournisseur et achète le téléviseur pour 900 dollars. En termes de marchés financiers, il a effectué une vente à découvert sur le téléviseur – en vendant pour plus et en achetant pour moins. La même chose se produit sur les marchés boursiers, mais à la place de téléviseurs, on y trade des actions, et à la place des fournisseurs, on a… on a…

On a des traders ?

Exactement ! À présent, imaginons qu’une action particulière commence à chuter sous la barre des 35 $ et que nous souhaitons adopter une position courte sur 100 actions. En appuyant sur le bouton VENDRE, nous vendons 100 actions que le courtier nous a prêtées.

D’accord, et qu’avons-nous reçu en retour ?

Nous avons vendu 100 actions à 35 $ l’unité. Nous avons donc maintenant 3 500 $.

Merci Professeur Calculus !

Laissez-moi terminer. Cette somme de 3 500 $ ne nous appartient pas : notre argent est sauvegardé en tant que dépôt, et il nous reste encore à rendre ses 100 actions au courtier. La différence, c’est que le prix chute à 33 $ par action, et qu’il est temps de réaliser notre bénéfice. Nous achetons 100 actions au prix inférieur, 3 300 $ au total, puis les rendons au courtier. Et qu’est-ce qu’il nous reste ?

3 500 $ moins 3 300 $… Attendez un instant… Cinq moins trois… Wow ! Cela donne un bénéfice net de 200 $ !

Exact. Il est toutefois important de ne pas oublier que vous pouvez aussi perdre de l’argent sur une position courte. Si vous adoptez une position courte sur 100 actions à 35 $ l’unité et que le prix augmente à 37 $, vous pouvez dire au revoir à 200 $ de votre propre poche.

money mousetrap

Mince alors ! Cela veut-il donc dire que les positions courtes sont toujours plus risquées ?

Ça dépend. Dans l’ensemble, les prix des actions baissent plus vite qu’ils ne montent. Par conséquent, même si les prix des actions sont plus susceptibles de monter que de descendre (vous vous souvenez que les prix des marchés boursiers montent deux fois sur trois), une fois que vous observez une tendance à la baisse, il est très probable qu’elle soit plus robuste qu’une tendance à la hausse. Le danger de la vente à découvert guette ceux qui aiment dormir, puisqu’on ne sait jamais où les prix en sont lorsqu’on se réveille. C’est pour cette raison que la plupart des traders à découvert sont des traders journaliers.

Et qu’en est-il de la vente de CFD à découvert ?

Eh bien, les CFD sont plus risqués uniquement lorsqu’on utilise un effet de levier. Si vous ne voulez pas prendre de risques supplémentaires, il vous suffit d’utiliser un effet de levier de 1×1.

Mais la vente à découvert n’est-elle pas un moyen de profiter du malheur d’autrui ?

C’est exactement cela et d’ailleurs, on reproche souvent aux vendeurs à découvert de provoquer des catastrophes boursières. Mais en réalité, ils aident également à découvrir les bulles et à les faire éclater avant qu’elles ne deviennent totalement démesurées, ce qui évite à d’autres personnes d’investir puis de tout perdre.

Attendez un peu… Si c’est profitable et utile, pourquoi est-ce que tout le monde ne le fait pas ?

99 % des investisseurs ne comprennent pas le concept de la vente à découvert et ne savent pas comment l’appliquer. Par conséquent, la plupart des personnes perdent de l’argent tandis que les traders optant pour la vente à découvert génèrent des bénéfices – pendant les périodes de crise, quand l’économie s’effondre et l’inflation est hors de contrôle, les dommages sont prélevés sur nos comptes.

Et quand peut-on s’attendre à une de ces périodes de crise ? 

Comme c’est drôle. Ha… Ha… Vraiment très drôle.

Vous souhaitez essayer de vendre à découvert, mais ne savez pas par où commencer ? Vous pourriez commencer par copier des personnes qui se spécialisent dans la vente à découvert, ou demander à nos Popular Investors de partager leurs secrets sur la façon de générer des bénéfices lorsque les prix baissent.

 

4867 Vues