FundManagerZech
Par FundManagerZech
611 Vues

Popular Investor- FundManagerZech, Singapour

Rapport trimestriel (janvier-mars) 2017

Popular Investor, FundManagerZech Rapport du premier trimestre

Au cours des 3 derniers mois, j’ai tradé une gamme variée d’instruments : Devises, SPX et Or. Depuis que l’effet Trump a commencé en novembre de l’année dernière, nous avons connu un changement de régime aux États-Unis. Cela m’a permis de reconsidérer mon ancienne stratégie.

Je suis toutefois parvenu à adapter mon trading, favorisant une approche sur le long terme. Au final, nous avons progressé pour enregistrer un trimestre positif grâce aux trades de la paire AUD/USD et de l’or en mars. Bien que le bénéfice ne soit que de 1,23 % de hausse pour l’année, ce résultat me satisfait au vu des conditions de marché difficiles. J’espère améliorer cela au cours du prochain trimestre.

Je souhaite m’occuper d’un trade existant dans mon portefeuille depuis longtemps. Il s’agit d’une position courte sur le SPX500. L’histoire ne se répète pas, elle rime. Tous les présidents ayant exercé deux mandats au cours des 100 dernières années ont connu une période de récession pendant leur présidence. Donald Trump succède à un président ayant servi deux mandats et qui est parvenu à surmonter une importante récession.

Chaque président républicain depuis Teddy Roosevelt au début des années 1900 a traversé une période de récession pendant son premier mandat. Donald Trump appartient bien sûr au parti républicain. Deux candidats apolitiques ont été élus présidents. Le président Hoover était l’un d’entre eux et il a connu la “Grande Dépression”. Donald Trump est le deuxième. Il existe même des systèmes de trading qui s’articulent autour des cycles présidentiels. Mais ces statistiques représentent toutefois un cycle de crédit/commercial sous-jacent. Le mouvement populiste peut également en faire partie.

J’en parle plus en détails sur mon blog à l’adresse zechz.com.

Ma position ouverte SPX500 tient lieu d’option de vente, nous permettant de réaliser un bénéfice même en période de récession. Si ce n’est pas le cas, je prévois des pertes qui ne devraient pas excéder 5 % du compte. Actuellement, elles s’élèvent à 2 %. Les ETFs, les dérivés importants et la liquidité due à l’assouplissement quantitatif sont des signes probables que le marché est fragile. Si un cycle qui s’auto-alimente se déclenche, une chute arrivera rapidement, aussi inattendue que vertigineuse.

Le terme « vendre à découvert » a été dérivé parce qu’un effondrement du marché arrive très brutalement. Une « position longue » s’explique parce qu’un marché haussier prend du temps.

Mais, à l’instar des crashes historiques, cela survient généralement sans avertissement. C’est pour cette raison que la position a été ouverte.

Je suis impatient de connaître un deuxième trimestre passionnant

611 Vues