eToro
Par eToro
1759 Vues

Revue de Marché Hebdomadaire 27/04 – 03/05/2015

Peut-on s’attendre à un prochain repli du dollar ?

Bien que ce soit tout à fait inhabituel, la publication du PIB américain et la décision de la Banque de la Réserve fédérale en matière de taux d’intérêt ont de temps à autre lieu les mêmes jours. Mercredi prochain sera l’un d’entre eux. Bien entendu, tous deux seront les événements suivis de très près et les facteurs dominants de l’ensemble des places boursières, depuis le marché des changes jusqu’à ceux des indices et des matières premières en passant au milieu par le bon vieux dollar. De nombreux investisseurs se demandent alors, si, les résultats de mercredi prochain pourraient entrainer une correction du dollar. Parallèlement, alors que ce milieu de semaine pourrait effectivement marquer une phase de repli pour le billet vert, cette journée pourrait également dissiper les inquiétudes des investisseurs relatives à l’affaiblissement de l’économie américaine. Le premier cas de figure pourrait entrainer un recul du dollar tandis que le second pourrait le rendre plus ferme et renforcer sa dynamique haussière. La question primordiale est donc de connaître le prochain scénario et la suivante de comprendre l’importance des enjeux.

Un chiffre de PIB élevé

Il importe de mettre les choses en perspective et de noter que le résultat du PIB attendu n’est pas simplement une révision du PIB de l’année dernière, mais la toute première publication du PIB du premier trimestre 2015. Autrement dit, ce sont les véritables premiers chiffres de croissance de l’économie américaine en 2015. Quelles informations vont-ils nous apporter ? Une lecture au-dessus de 2 % devrait permettre aux investisseurs haussiers de dollars de rester optimistes, tandis qu’un résultat à partir de 2,5 % renforcerait leur sentiment de confiance à l’égard d’une progression supplémentaire de la devise dans un avenir proche. En revanche, les investisseurs pessimistes, à savoir ceux qui sont baissiers gardent à l’esprit les dernières données décevantes des ventes au détail et des biens durables ainsi que la morosité du marché du pétrole et tablent sur une lecture inférieure, soit en dessous de 2 %. Si c’est vraiment le cas, tous ceux redoutant une période de flottement de l’économie américaine vont démontrer avoir raison. Cela signifiera aussi le report presque certain du relèvement des taux espéré pour le mois de juin (voire même pour le mois de septembre, question qui devrait probablement être débattue) et par conséquent un retournement éventuel rapide du dollar à la baisse.

La décision de la Fed relative aux taux nous sera servie en dessert

Naturellement, les investisseurs devront considérer le deuxième événement de grande importance de la journée, c’est-à-dire la décision du FOMC relative aux taux d’intérêt pour pouvoir obtenir une image complète de la situation du dollar. Le taux va très certainement rester inchangé et bien que Janet Yellen, présidente de la Fed ne donne pas sa conférence de presse habituelle, les investisseurs voudront analyser en détail le compte-rendu écrit de la réunion. L’économie est-elle toujours dans la course ? Un retour du taux d’inflation à 2 % constitue-t-il une condition préalable pour que la Fed procède à un relèvement des taux ? Si les données de croissance se révèlent modérées, voire légèrement plus faibles et que la Fed ne modifie pas sa déclaration, les investisseurs assumeront sans doute que cette dernière attend un rebond pour le second trimestre. Mais, si le communiqué témoigne d’une attitude prudente de sa part, les investisseurs pourront déduire qu’une hausse des taux en juin est hors de question, en particulier si les chiffres de croissance publiés ce jour même s’avèrent décevants.

Le Japon va-t-il rebondir ?

Bien que l’événement dominant de la semaine concerne la publication des données américaines et leur impact sur le dollar, nous ne pouvons pas ne pas accorder une grande importance à la décision de la BOJ en matière de taux d’intérêt de ce mois-ci (attendue pour mardi) et ses conséquences pour le yen. L’économie japonaise se trouve toujours à califourchon sur une faible ligne de séparation entre la reprise et la récession et les traders de yen tentent de ce fait d’évaluer les probabilités d’une augmentation des mesures de soutien de la Banque centrale. Il est possible que la BoJ profite à ce stade, lors de sa réunion et lors du discours du gouverneur Kuroda d’annoncer plus de mesures ou autre afin de préparer les marchés à plus d’intervention de sa part. Si en effet, ces spéculations se révèlent exactes, la réaction du yen ne se fera pas attendre et la plupart des paires de devises telles que l’USD/JPY, l’AUD/JPY et le GBP/JPY, changeront de braquet en faveur d’un biais haussier (baissier pour le yen).

Les retombées de ce discours sur l’activité financière

En raison du niveau de volatilité élevé des données de grande importance attendues pour mercredi, la semaine va probablement se dérouler en deux temps. En attendant la publication des données américaines relatives au PIB et à la décision de la Fed en matière de taux d’intérêt, les marchés devraient rester cantonnés dans une fourchette de prix tandis que l’on devrait pouvoir observer les grandes variations dites « big swings » des marchés du dollar, des matières premières et des indices boursiers américains après les résultats de mercredi. Si la croissance américaine n’est pas à la hauteur des prévisions et que la Fed se montre prudente, les transactions iront dans le sens d’un repli pour le dollar, d’une hausse pour les matières premières et d’une certaine stabilité pour les indices. Si la Fed se montre optimiste et que la croissance américaine se maintient à un niveau acceptable (disons au-dessus de 2 %), alors cela pourrait entrainer encore le dollar à la hausse, peser sur les matières premières et continuer de soutenir la dynamique haussière des indices.

Les ingrédients de la semaine

Indices PMI américains (lundi) L’Indice Markit PMI des services et l’Indice Markit PMI composite nous fourniront un aperçu de la performance économique américaine et confirmeront les résultats du PIB de mercredi.

PIB du 1er trimestre au Royaume-Uni (mardi) – La première parution des chiffres de croissance au Royaume-Uni du 1er trimestre 2015 sera suivie avec la plus grande et même attention à la fois par les traders du FTSE100 et ceux de la livre sterling. Un taux de croissance égal ou supérieur à 3 % pourrait favoriser le rebond de la devise britannique.

Confiance des consommateurs américains (mardi) – Cette semaine, l’indicateur de confiance des ménages américains aura principalement un impact sur Wall Street et tout particulièrement sur les indices. Si ce niveau augmente, les indices S&P500, Dow Jones et Nasdaq100 pourraient être affectés positivement.

PIB américain annualisé du 1er trimestre (mercredi) – Un des deux principaux événements de la semaine. Un taux de croissance supérieur à 2 % pourrait soutenir le dollar. Toutefois, en cas de progression touchant ou dépassant les 2,5 %, le dollar pourrait retrouver rapidement sa dynamique haussière récente. Tout résultat contraire pourrait contribuer à l’affaiblissement du dollar.

Décision du FOMC relative aux taux d’intérêt (mercredi)- Si le communiqué de la Fed révèle une position moins optimiste, cela risque de peser sur le dollar. Tout autre résultat devrait être positif pour la monnaie américaine.

Décision de la BoJ relative aux taux d’intérêt (jeudi)- Les investisseurs pensent qu’il est fort probable que la BoJ se montre encore plus accommodante. Si c’est le cas, nous pourrions assister rapidement à un renversement du yen à la baisse.

IPC de la zone euro (jeudi)- Si l’IPC de base de la zone euro dépasse le taux de 0,6 %, cela risque d’avoir un effet positif sur l’euro.

Indice PMI du secteur manufacturier de l’ISM (vendredi) –Cet indicateur nous éclairera sur la performance du secteur manufacturier américain. Une progression au-dessus de 51,5 bénéficiera principalement à Wall Street.

Graphique de la semaine – GBP/JPY

gbpjpy_fin

Calendrier Économique:

Calendrier économique fourni par Investing.com France, portail leader de la bourse.
1759 Vues