eToro
Par eToro
2026 Vues

Revue de Marché Hebdomadaire 30/03-05/04/2015

L’anxiété règne avant la publication des chiffres des salaires non agricoles

Cette semaine, les traders de FX et de Wall Street seront sur le pied d’alerte : les échanges seront turbulents. Pour quelles raisons ? La Réserve Fédérale a essentiellement déclaré qu’elle prendrait compte uniquement des données afin de prendre une décision sur une hausse future des taux. Puisque la Fed a retiré le mot “patience” de ses communications, il semblerait que les données aient pris le relai et que celles-ci pourraient bien faire pencher la politique de la Fed, dans une direction comme dans l’autre. De mauvaises données américaines pourraient signifier qu’une hausse des taux américains pourrait bien être retardée jusqu’à l’année prochaine tandis que des données robustes pourraient entraîner une hausse prochaine des taux américains, peut-être bien en juin. Cela, bien évidemment aura un impact important sur le dollar américain et sur Wall Street. Des données solides, pourraient entraîner une hausse des taux prochainement et soutenir le dollar mais réduire l’engouement pour les  indices tels que le S&P500 ou le Dow, tandis que de faibles données signifieraient des taux plus bas pendant plus longtemps et pourraient bien favoriser Wall Street même si cela compromettrait le dollar.

La volatilité régnant sur le dollar ainsi que l’inquiétude de Wall Street,  préparent les investisseurs à certaines turbulences. Pour plusieurs investisseurs, les données américaines (bonnes ou mauvaises) pourraient justifier une réaction rapide, passant de haussier à baissier à la lumière du soleil et vice-versa. Avec les données américaines susceptibles d’avoir ce genre d’impact; il n’est pas surprenant que les investisseurs soient nerveux cette semaine, surtout compte tenu de la publication vendredi des chiffres d’emplois non agricoles (NFP), qui sont certainement les données américaines les plus surveillées. Les prévisions oscillent entre 280K et 300K d’emplois en plus pour le mois de mars et un taux de chômage à 5.5%. En outre, cette fois-ci, les salaires hebdomadaires moyens seront également surveillés et traités comme une indication de la direction que prennent les salaires américains, à savoir s’ils continueront d’augmenter ou pas.

Comment les NFP de cette semaine influeront le sentiment ? Si le chiffre des NFP se trouve au nord des 280K, et si le chômage se maintient à 5.5% puis que les salaires moyens augmentent de plus de 2%, cela permettra au dollar de se remettre après avoir perdu du terrain la semaine dernière tandis que Wall Street pourrait bien se diriger vers le sud. Toutefois, de mauvaises prévisions décevront fortement et pourraient entraîner plusieurs investisseurs à réduire leurs gains sur le dollar, prendre leurs bénéfices et devenir soient neutres ou baissiers sur le dollar tout en revenant vers les indes de Wall Street tels que le S&P500 ou le Dow.

La réalité de l’Europe

Jusqu’à la publication des NFP vendredi qui devrait être l’événement principal, l’attention du marché devrait se tourner vers l’Europe où les investisseurs vont devoir revenir à la réalité sur le RU, l’Allemagne et la zone euro. Après les PMI qui étaient inopinément positifs en Europe la semaine dernière, une autre série de données « meilleures » que prévu pourrait préparer le terrain pour un rebond des devises européennes ainsi que les indices européens. Au calendrier, nous avons le chômage de la zone euro, l’inflation de la zone euro et la croissance britannique. De ces trois chiffres, l’inflation de la zone euro et la croissance du PIB britannique seront les plus surveillés. Si l’IPC de la zone euro (inflation) rebondi de 0.3% et si le chiffre de la croissance du PIB britannique de 2014 est révisé à la hausse et dépasse les 2.6% alors les investisseurs pourraient avoir le sentiment que le pire est passé dans la zone euro et que le ciel bleu se dessine à l’horizon pour le RU. Par conséquent, il est probable qu’ils commencent à changer leurs positions en prenant des positions courtes sur le dollar et acheter tout ce qui est européen, des devises aux actions. Toutefois, pour que cela se passe à un rythme soutenu, il faudra que les chiffres non agricoles de vendredi n’atteignent pas les prévisions.

 

 

Les retombées de ce discours sur l’activité financière

Dans l’ensemble, les investisseurs deviennent de plus en plus inquiets sur le dollar et de plus en plus optimiste sur l’Europe (la zone euro et le RU) mais ils voudront toujours des preuves tangibles que leurs instincts sont corrects avant de parier une nouvelle fois sur le dollar. Ainsi, seulement si le NFP n’atteint pas les prévisions, l’euro et la livre sterling pourront rebondir convenablement. Bien sûr, cela devra être accompagné d’un peu de rythme de la part des données européennes. Tout autre scénario pourrait permettre au dollar de regagner du terrain tandis que les gains de Wall Street pourraient bien rencontrer des turbulences.

Les ingrédients de la semaine

Dépenses personnelles américaines (lundi) – Si les dépenses personnelles augmentent de 0.2% ou plus, cela sera positif pour le dollar.

PIB du 4ème trimestre RU (mardi) – Si la croissance britannique en glissement annuel est révisée au-dessus de 2.6%, cela sera bénéfique pour la livre sterling.

Inflation de la zone euro (mardi) – Si l’inflation de la zone euro rebondi de -0.3% cela sera favorable pour l’euro.

Chômage de la zone euro (mardi) – Si le chômage de la zone euro augmente et dépasse les 11.2% cela pourrait empêcher un rebond de l’euro.

Confiance consommateur US (mardi) – Si la confiance des consommateurs augmente au-dessus de 96.4, cela mettra la barre plus haute pour les chiffres des NFP de vendredi et pourrait favoriser le dollar au cas où les données européennes sont mitigées.

ISM manufacturier US (mercredi) – donnera plus d’indication sur l’indice manufacturier américain. Si l’ISM dépasse les prévisions, cela soutiendra les gains de Wall Street tandis que les traders sur le dollar devraient attendre la publication des chiffres non agricoles de vendredi.

Compte rendu de la réunion de la BCE (jeudi) – Les investisseurs liront le protocole du dernier compte rendu de réunion de la BCE afin de savoir s’il y a une chance d’assouplissement de la part de la BCE dans le futur.

Emplois non agricoles (vendredi) – L’évènement principal de la semaine, si les NFP se maintiennent entre 280-300k ou au-dessus, cela permettra au dollar de maintenir son rythme haussier.

Graphique de la semaine – DAX

Oil_MAR25

Calendrier Économique:

French Calendar

2026 Vues