eToro
Par eToro
240 Vues

La cotation publique de Spotify (SPOT) n’est pas une IPO et pourrait modifier la façon dont les sociétés s’inscrivent en bourse

Chaque année, des dizaines d’entreprises rejoignent le marché public et sont cotées sur diverses bourses du monde entier. Bien que cela passe inaperçu pour un grand nombre de sociétés, en général quelques-unes attirent l’attention des investisseurs. Cette année, le service de streaming de musique, Spotify, fait les gros titres de l’actualité non seulement en raison de sa popularité, mais également parce qu’il a choisi une voie plutôt inhabituelle pour s’inscrire en bourse. L’action Spotify sera disponible au trading et à l’investissement sur eToro peu de temps après son entrée en bourse.

Spotify a déposé une demande de cotation à la bourse de New York auprès de la SEC le mercredi 28 février 2018, sous le symbole SPOT. Une entrée en bourse est différente d’une première offre au public (IPO), qui est la méthode normalement retenue par les sociétés proposant leurs actions à la vente. Une IPO est un processus compliqué, qui sert à lever des fonds. Lors d’une IPO, un nombre initial d’actions est vendu aux investisseurs avant que l’action ne soit mise à la disposition du grand public, permettant ainsi à la société de lever des capitaux. Cette méthode suppose d’avoir recours à une grande institution financière pour servir de gestionnaire et engendre divers frais et beaucoup de formalités. Spotify a choisi d’ignorer cette étape et d’entrer directement sur le marché, a une valeur estimée d’environ 23 milliards de $.

Qu’est-ce qu’une entrée en bourse ?
Contrairement à une IPO, si une société choisit d’entrer en bourse, ses actions sont mises à disposition pour le trading et l’investissement dès le début. Au lieu de donner aux premiers investisseurs la chance d’acheter les actions, les actionnaires existants peuvent vendre leurs actions dès que la société entre en bourse. Bien que cela donne à la société des liquidités instantanément sur le marché, cela peut également exposer son action aux lois de l’offre de la demande. Le fait que Spotify dispose d’un revenu stable grâce à plus de 70 millions d’abonnés dans le monde, peut expliquer pourquoi la société a choisi cette voie. En outre, cette entrée en bourse pourrait créer un précédent pour une nouvelle norme dans le domaine technologique.

Les avantages de ne pas lever l’argent
Bien que cela puisse sembler contre-productif, le choix de Spotify présente des avantages concrets. Tout d’abord, le processus d’entrée en bourse suppose beaucoup moins de lourdeurs administratives qu’une IPO. Comme une cotation directe ne procède pas à une vente préalable d’actions, la société n’a pas besoin de faire appel à un gestionnaire pour se conformer aux réglementations de la SEC. Deuxièmement, pour une société comme Spotify, qui dispose déjà de flux de revenus, exposer sa capitalisation boursière à la spéculation pourrait nuire à ses intérêts.

Le cas de l’IPO SNAP
L’IPO de Snap Inc. de 2017 pourrait servir d’exemple pour expliquer comment une IPO peut avoir l’effet inverse de ce qui était attendu. Le créateur de Snapchat a été introduit en bourse en mars l’année dernière et initialement son action a affiché des gains impressionnants. Cette flambée dès le début s’explique par le fait que les spéculateurs souhaitaient acquérir l’action dans l’espoir de réaliser un bénéfice. Cependant, comme Snap ne disposait pas d’un modèle commercial solide et avait déclaré qu’il ne serait peut-être jamais rentable, en quatre mois seulement le cours de l’action s’est effondré sous le cours de l’IPO. Twitter a connu un scénario similaire puisque son action s’échange en dessous du cours de son IPO depuis plus de deux ans.

La nouvelle norme
Le choix de Spotify d’une cotation publique directe pourrait contrecarrer la volatilité associée à une IPO ordinaire. Si la capitalisation boursière de Spotify reste stable ou augmente au fil du temps, une inscription en bourse pourrait devenir la nouvelle méthode privilégiée par les sociétés technologiques qui souhaitent devenir publiques et disposer d’un flux de revenus réguliers. En faisant abstraction de la spéculation, cela pourrait contribuer à la stabilité de l’action, reflétant ainsi la valeur réelle de la société plutôt que de suivre les fluctuations engendrées par les rêves et les espoirs des premiers investisseurs.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. Ce message ne constitue pas un conseil en investissement. Trading de CFD.

240 Vues