Comment l’investiture présidentielle de Joe Biden va-t-elle impacter les marchés ?

Le 46e président des États-Unis est prêt à prendre ses fonctions et il a du pain sur la planche une fois qu’il sera officiellement investi. Joe Biden reprend les manettes de l’économie américaine à un moment unique. Au cours des quatre années écoulées depuis la victoire de Donald Trump aux élections de 2016, les marchés ont fortement augmenté, enregistrant de nombreux gains record en dépit de la volatilité. Mais les marchés américains ne sont pas la seule chose ayant atteint des sommets historiques, ce fut également le cas du nombre d’infections au coronavirus. Biden débute son mandat dans le cadre de la pire crise sanitaire publique dont on puisse se souvenir, associée aux dégâts financiers collatéraux majeurs que la pandémie a causés, et cause toujours, dans son sillage.

Quand a lieu l’investiture en 2021 ?

L’investiture est l’événement au cours duquel le président élu et le vice-président élu prêtent serment, une manifestation accompagnée de nombreuses festivités. Selon la tradition américaine et un amendement constitutionnel, Biden prêtera serment à midi le 20 janvier à Capitol Hill à Washington, DC.

À quoi pouvons-nous nous attendre sur les marchés après l’investiture présidentielle de Joe Biden ? Regardons comment les marchés se sont comportés à l’issue des investitures précédentes, quelles ont été les performances des actions pendant la période entre l’élection et l’investiture et ce qu’il s’est produit pendant les cent premiers jours du mandat des nouveaux présidents.


Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. D’autres frais peuvent s’appliquer.

Comment les nouveaux présidents ont impacté le marché boursier américain

Dans les jours qui ont suivi la victoire de Biden, la fin de l’incertitude sur le résultat de l’élection, associée à des rapports positifs sur la phase finale des essais sur les vaccins contre la COVID-19, ont boosté le SPX500 d’un peu plus de 5 %. Ce gain a en fait marqué la meilleure semaine post-élections de l’indice depuis au moins quatre décennies.

Si on examine la période qui sépare le jour des élections et l’investiture présidentielle, on peut voir que les marchés ont clairement plus augmenté au cours des mois qui ont précédé l’investiture du président Donald Trump que ceux des autres présidents élus. Les promesses de réductions d’impôts qui stimuleraient la croissance ont engendré une hausse de 5,8 % du SPX500.

Les marchés ont généralement accueilli les nouveaux présidents américains positivement. Le SPX500 a enregistré des gains pendant les 100 premiers jours de huit des dix derniers mandats présidentiels. Mais cela n’est pas forcément dû à l’investiture. Pendant cette période, l’indice a affiché des performances plus élevées dans la plupart des cas, indépendamment du fait que le président était investi ou qu’il s’agissait de son second mandat.

Qu’en est-il de l’investiture présidentielle de Biden ?

La transition entre les administrations quand un nouveau président entre en fonction est toujours une affaire délicate, surtout lorsque la passation de pouvoir a lieu entre différents partis politiques. Mais cette fois, nous avons les complications associées à la pandémie, qui affectent grandement l’économie et limite les mesures qui seraient autrement prises pour la stimuler dans le cas d’une récession normale. À cela s’ajoute la réticence de Trump à quitter son poste et les affirmations de Biden que son entrée à la Maison-Blanche a été semée d’« obstacles », plutôt que réalisée dans un esprit de coopération.

Les espoirs apportés par la nouvelle administration

Tout n’est pas sombre cependant. La Réserve fédérale continuera probablement d’appuyer solidement les marchés au début de la présidence de Biden, comme elle l’a fait pendant la majeure partie de l’année 2020, ce qui, à son tour, continuera de renforcer la confiance des investisseurs. 

Concernant la COVID-19, Biden a déjà montré une approche plus concrète que Trump pour lutter contre la pandémie. Le président élu, et la vice-présidente élue Kamala Harris, ont tous les deux reçu le vaccin avant Trump. Contrairement à son prédécesseur, Biden a davantage communiqué sur les mesures qu’il prévoit d’appliquer pendant ses 100 premiers jours en tant que président. Cela comprend la distribution de 100 millions de doses de vaccin, l’ouverture d’un plus grand nombre d’écoles et l’incitation active pour que tous les Américains portent des masques. 

On peut également espérer que les relations entre les États-Unis et la Chine s’améliorent, étant donné que Biden a affirmé que la politique commerciale sera un « pilier essentiel » de la politique étrangère de son gouvernement. 

Les investisseurs surveilleront étroitement l’incroyable incertitude qui entourera l’investiture du président Biden le 20 janvier. Il y a en effet de nombreuses spéculations et autant de questions sans réponse. Sur le long terme, toutefois, le marché boursier américain aura tendance à augmenter peu importe qui est à la tête du pays. 


Sans aucune commission signifie qu’aucuns frais de courtage ne seront appliqués au moment de l’ouverture et de la fermeture d’une position, et que cela ne s’applique pas aux positions courtes ou à effet de levier. D’autres frais peuvent s’appliquer. Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Pour plus d’informations, veuillez consulter la page etoro.com/trading/fees

 

34 Vues