Qu’est ce qu’un ETF ? Les ETF (Exchange Traded Funds, ou Fonds négociés en bourse) ont vu le jour en 1993. Ils sont devenus une alternative peu coûteuse aux fonds communs de placement car ils ne nécessitent pas une gestion active. Ils sont plutôt conçus pour imiter des indices clés tels que le S&P 500 ou le FTSE. Les traders les utilisent comme un moyen peu coûteux de se diversifier à travers un large éventail d’actifs. Depuis le premier ETF, ces actifs se sont multipliés et vous pouvez désormais trouver des centaines d’ETF portant sur des dizaines de classes d’actifs.

Comment les ETF sont-ils créés ? Les ETF d’actions sans effet de levier sont généralement composés par des investisseurs institutionnels. Ils créent souvent un ETF en empruntant un très grand nombre d’actions (entre 25 000 et 200 000 actions) à un fonds de pension. L’ensemble d’actifs de cette « unité de création » se trouve dans le ratio exact de l’indice qu’ils souhaitent dupliquer. La fiducie de l’ETF émet ensuite des actions qui ont une revendication légale sur les actions de la fiducie.

Lorsque des fusions ou acquisitions se produisent avec des sociétés comprises dans l’indice, les fonds doivent être rééquilibrés. Si certains actifs affichent des performances supérieures ou inférieures à celles de l’ETF, ils sont vendus ou achetés afin de maintenir le fonds selon le même rapport que l’indice qu’il reproduit. Les ETF gérés peuvent être rééquilibrés tous les trimestres. Les ETF traditionnels peuvent être rééquilibrés une ou deux fois par an.

Avantages fiscaux : les ETF présentent plus d’avantages fiscaux que les fonds communs de placement ouverts. Lorsqu’un trader vend ses titres compris dans un fonds communs de placement, les actions sous-jacentes sont vendues et l’argent est remis au propriétaire. Cela peut générer des gains en capital pour chaque détenteur de ce fonds commun de placement. Avec les ETF, l’achat ou la vente du titre ne modifie pas la propriété des actifs sous-jacents.

Les ETF se vendent généralement à une valeur proche de la valeur totale de l’indice qu’ils suivent. Si vous additionnez la valeur de l’action de chaque société constituant le fonds, le prix du fonds devrait être très proche de ce chiffre. Si elle augmente (valeur premium) ou chute (valeur sous-évaluée) de plus d’un petit montant, les investisseurs institutionnels interviennent. Ils profitent de cette petite différence. Leur achat ou vente d’arbitrage ramène le prix au niveau de la ligne.

Coûts plus faibles : les ETF ont le plus souvent des coûts associés moins élevés que le même type de fonds communs de placement. En plus des économies fiscales mentionnées ci-dessus, vous économisez sur :

  • Les frais de gestion. Ils ne génèrent aucun coût de recherche et ne sont pas gérés
  •  Les frais de commission. Moins de titres sont tradés
  •  Les frais d’entrée. Vous pouvez acheter un seul titre au lieu d’un ordre minimum pour les fonds communs de placement.

 Entièrement investis. Les ETF peuvent mettre l’intégralité de leur argent au travail. Ils n’ont pas besoin de garder une réserve pour payer les actions rachetées.

10.1 Types d’ETF

Obligations : les investisseurs peuvent acheter une large variété de fonds obligataires. Ils peuvent choisir des fonds en fonction de la durée des obligations : courte, intermédiaire ou longue. D’autres ETF d’obligations investissent dans des obligations de différentes nations, de la Chine et l’Australie, de California Muni et des obligations d’entreprises internationales. Vous pouvez trouver des obligations basées sur les marchés financiers, les dates d’échéance et les créances hypothécaires. Pour les investisseurs qui souhaitent se diversifier sur n’importe quel marché plus large, il existe un ETF pour cela.

Devises : les ETF de devises donnent aux investisseurs un moyen facile d’entrer sur le marché des devises. Ils peuvent choisir un ETF qui contient des contrats à terme pour une devise spécifique ou des ETF qui investissent directement dans une devise ou un groupe de devises. Les deux ont pour objectif d’égaler les performances d’une certaine devise étrangère, au lieu de battre les performances. Si vous pensez qu’une devise va prendre ou perdre de la valeur, un ETF peut être un moyen simple d’essayer de profiter de cette variation.

Matières premières : les ETF de matières premières donnent aux investisseurs une exposition aux produits agricoles, aux ressources énergétiques et aux métaux précieux. Un investissement dans le cuivre, le pétrole brut ou le gaz est différent d’un investissement dans une société qui le produit ou le gère. Contrairement aux ETF boursiers, les ETF de matières premières possèdent rarement l’actif sous-jacent, à l’exception de l’or et de l’argent. Certains fonds détiennent en fait les métaux précieux stockés dans des coffres

Plus souvent, les ETF achètent des contrats à terme sur le pétrole, le soja, ou quel que soit l’indice ou la matière première qu’il suit. Les contrats à terme perdent de la valeur premium à mesure qu’ils approchent de leur date d’expiration. Cette perte premium peut s’accumuler au fil du temps, ce qui rend ces ETF plus adaptés à l’investissement à court terme. Si vous souhaitez détenir du pétrole ou d’autres matières premières à long terme, un ETF boursier pourrait être plus adapté.

Actions : de nombreux investisseurs utilisent les ETF pour se diversifier dans différentes catégories d’actifs allant de l’énergie à la finance, aux soins de santé ou à l’industrie. Examinez votre stratégie d’investissement et trouvez des ETF qui vous donnent une exposition à différents secteurs. Il est utile d’examiner les actions de l’indice suivi par votre ETF pour éviter les doublons. Certains ETF investissent en fonction de la taille, comme dans les petites, moyennes ou grandes capitalisations, ou ils peuvent se concentrer sur l’investissement dans la valeur ou les nouvelles technologies.

Région : choisissez des ETF qui sont situés là où vous pensez que les marchés pourraient être plus performants : Europe, Chine, Inde, ou peut-être Moyen-Orient. Vous pouvez investir dans des ETF spécifiques à un pays ou dans un panier provenant de pays en développement ou de marchés émergents. La diversification mondiale aide à ouvrir votre portefeuille à différentes tendances. Les ETF facilitent la détention d’actions de pays étrangers, en particulier si l’action n’est pas tradée à la bourse de votre pays.

Immobilier : vous pouvez facilement obtenir une exposition au secteur immobilier grâce aux ETF immobiliers. Avec cette méthode, pas besoin de se soucier de verser un acompte ou de payer un prêt. De nombreux ETF immobiliers cherchent à imiter la performance de certains indices. La plupart des ETF le font en achetant des REIT (fonds de placement immobilier).

Ces sociétés possèdent des propriétés physiques ou détiennent des prêts hypothécaires dans des propriétés. Les propriétés comprises dans un ETF peuvent être détenues en fonction de leur emplacement, de leur activité ou de leur superficie. Certains peuvent se concentrer sur les hôpitaux, d’autres sur des centres commerciaux à New York ou sur des appartements à Londres. Il peut également s’agir de sociétés qui gèrent des propriétés. Les ETF immobiliers peuvent rechercher des rendements élevés, une croissance potentielle ou des acquisitions. N’oubliez pas que tous les investissements comportent des risques et qu’il n’y a aucune garantie.

Volatilité : ces ETF essaient d’imiter la volatilité de l’indice de volatilité (VIX) ou d’autres mesures de volatilité. Comme ils évoluent souvent dans le sens inverse des principaux indicateurs du marché, ils peuvent être attractifs pour le day trading. Par exemple, si les marchés sont en hausse, la volatilité chute souvent. La plupart de ces ETF sont basés sur des billets négociés en bourse qui n’ont aucun actif sous-jacent. Ces ETF font un travail imparfait pour suivre leurs indices et peuvent impliquer beaucoup de risques. En raison de la décroissance de la valeur premium sur les contrats à terme, ces fonds ne sont pas recommandés pour une détention à long terme.

Gérés activement : ces ETF disposent de gestionnaires de portefeuille qui équilibrent plus activement les ETFs en achetant et en vendant. Il s’agit d’une tentative d’atteindre un objectif spécifique. Dans ce cas, ils cherchent à battre le marché ou l’indice. Même s’ils profitent toujours des avantages de les ETF, les frais de gestion augmentent un peu. Les ETF ont vu le jour parce que les indices battent souvent les fonds gérés. Il est possible que les ETF gérés coûtent plus cher et produisent des résultats moins bons.

Avec des centaines d’ETF parmi lesquels choisir, vous pouvez trouver ceux qui correspondent à votre niveau de risque, à votre portefeuille et à votre stratégie de diversification. Vous pouvez consulter différents ETF sur la page des ETF sur etoro.com. N’oubliez pas que tout trading comporte un risque. Risquez uniquement le capital susceptible d’être perdu et, bien sûr, les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs.

10.2 Tirer profit des ETF

Alors que les ETF traditionnels cherchent à imiter les indices qu’ils suivent, les ETF inversés veulent faire le contraire de l’indice. Si l’indice chute, l’ETF devrait augmenter du même montant. Et les ETF à effet de levier veulent multiplier ce résultat par deux ou par trois. Ces fonds utilisent des effets de levier et des couvertures pour atteindre leurs objectifs. Leur conception et leur composition sont différentes des ETF d’actions simples.

ETF inversés : un ETF inversé est conçu pour générer des profits lorsque l’actif sous-jacent chute. Les investisseurs peuvent l’utiliser comme un outil de couverture contre les corrections du marché. Par exemple, si le FTSE chute de 10 £, le fonds FTSE inversé tel que XUKS devrait augmenter de 10 £. Les ETF inversés doubles (SUK2) ou triples (UK3S) espèrent multiplier la chute en vous reversant 20 £ ou 30 £ pour chaque chute de 10 £.

Ces fonds sont parfois appelés ETF « courts » ou « baissiers ». Ils ne détiennent pas le FTSE ou les actifs sous-jacents. Ils utilisent plutôt des valeurs mobilières, des dérivés et des accords de swap. Cela nécessite une gestion active au quotidien, donc les frais pour ces ETF sont beaucoup plus élevés. Souvent, ils représentent 1 % ou plus. Les fonds rééquilibrent leurs actifs au quotidien pour conserver l’inverse de l’évolution de l’indice ce jour-là.

Ce rééquilibrage quotidien signifie que chaque variation quotidienne est un événement distinct. Cela peut entraîner un pourcentage supplémentaire, ou plus, en cas de baisse sur plusieurs jours. Cependant, l’ETF va prendre du retard par rapport aux rebondissements, vous donnant ainsi de mauvaises performances. Il s’agit d’un outil très sophistiqué souvent mieux utilisé à très court terme ou confié à des professionnels. Il existe d’autres façons de vendre à découvert sur un marché. Statistiquement, s’ils sont conservés sur le long terme, ils affichent de mauvaises performances décevantes.42

ETF à effet de levier : un ETF à effet de levier est conçu pour vous donner deux ou trois fois le rendement de l’actif sous-jacent. Ces ETF peuvent être appelés Ultra 2x, ou doubles longs. Les fonds fonctionnent à la fois en détenant une partie de l’actif et par le biais de contrats de swap. Ils créent une « exposition notionnelle » qui s’élève à deux ou trois fois le rendement quotidien de l’indice ou de l’actif. À la fin de chaque journée, le fonds doit être rééquilibré pour maintenir cette exposition notionnelle.

Cet effet de levier peut fonctionner à la fois pour les ETF cherchant à suivre le marché et ceux qui souhaitent vendre à découvert le marché. La promesse de rendements doubles ou triples peut fonctionner pendant une journée ou en cas de mouvement très important vers le haut ou le bas pendant quelques jours. Mais plus il est long, moins vous êtes susceptible d’obtenir les résultats escomptés.

Par exemple, voici deux fonds qui suivent l’indice MSCI Emerging Market :

  • Short MSCI Emerging Markets ProShares (EUM)
  • UltraShort MSCI Emerging Markets ProShares (EEV)

Ils sont conçus pour augmenter si l’indice chute. Pourtant, en 2008, lorsque l’indice a perdu 52 %, le short EUM n’a gagné que 20 %. Pendant ce temps, non seulement l’UltraShort n’a pas progressé de 100 %, mais il a également perdu 25 % !43 Ce n’est pas inhabituel. En fait, cela est typique pour les ETF à effet de levier.

Une partie du problème est que les fonds sont conçus pour une utilisation sur une journée, et qu’il s’agit d’un rendement annuel. La raison de leur échec est que les rendements sont composés quotidiennement en fonction des fluctuations du marché. Le tableau figurant au Chapitre 2 nous rappelle combien les actifs doivent gagner après une perte pour revenir au niveau précédent. Une perte de 30 % nécessite un gain de 43 % pour compenser la perte. Lorsque l’actif sous-jacent revient à l’équilibre, même sur une période de quelques jours, l’ETF ne peut pas compenser la différence.

Paul Justice a écrit pour Morningstar :

Je peux vous affirmer que pratiquement tous les fonds inversés et à effet de levier sont uniquement appropriés pour moins de 1 % de la communauté d’investissement. Étant donné que ces fonds ont attiré des milliards de dollars au cours de la seule année écoulée, il est assez évident que trop de personnes les utilisent de manière incorrecte.

…Dès que vous détenez ces ETF plus longtemps que leur période de capitalisation indiquée (généralement une journée pour les ETF d’actions, parfois un mois pour les matières premières), vous êtes presque mathématiquement certain d’obtenir un rendement qui n’est pas deux fois plus élevé que celui de l’indice. En fait, plus longtemps vous détenez l’un de ces fonds, moins vous avez de chances de ne pas doubler les rendements.44

10.3 Trading d’ETF

Un moyen simple de profiter des ETF est de les acheter et de les vendre sur le marché boursier. L’un des avantages de cette méthode est que vous pouvez utiliser un effet de levier et la vente des ETF à découvert dans les comptes de retraite qui pourraient autrement interdire cette pratique. Et l’achat d’ETF à effet de levier vous expose uniquement à la perte potentielle de votre investissement. Ceci est différent des options ou des CFD à effet de levier qui peuvent générer une perte bien supérieure à votre investissement.

Cependant, les CFD offrent un moyen alternatif de trader des ETF. Ces contrats de différence vous permettent de trader en fonction de la variation du cours de l’indice ou des ETF. Comme vous pouvez conclure un contrat à un prix fixe, il est facile de vendre à découvert les indices ou les ETF. Avec les CFD, vous avez également accès à de nombreux fonds qui sont normalement hors de portée de votre bourse de valeurs locale.

Le caractère peu coûteux et transparent des ETF en fait un véhicule de choix pour la diversification. Ils ont un point d’entrée peu coûteux et il est facile de voir les types d’actifs que vous achetez. Cependant, lorsque vous utilisez des ETF à effet de levier et inversés, vous prenez davantage de risques. Les récompenses et les risques sont multipliés. Bien que les ETF à effet de levier indiquent clairement aux traders qu’ils sont rééquilibrés quotidiennement, peu d’investisseurs comprennent que ce type d’effet de levier ne fonctionne pas sur le long terme.

Considérez les ETF comme un seul aspect d’un portefeuille équilibré et ajusté en fonction du risque.

Ceci est une communication marketing qui ne doit pas être considérée comme contenant des conseils d’investissement, des recommandations personnelles, ou une offre ou une sollicitation pour l’achat ou la vente d’instruments financiers. Ce document a été préparé sans aucune considération à l’égard de quelconque objectif d’investissement ou situation financière, et n’a pas pas été préparé conformément aux exigences légales et règlementaires visant à promouvoir une recherche indépendante. Toute référence aux performances passées d’un instrument financier, indice ou ensemble de produits d’investissement n’est pas, et ne devrait pas être considérée comme un indicateur fiable des résultats futurs. eToro n’accorde aucune garantie et n’assume aucune responsabilité concernant la précision ou l’exhaustivité de cette publication, qui a été préparée sur la base d’informations accessibles au public.

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements dans des actions et des crypto-actifs, ainsi que le trading de CFD.