Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
63 Vues

Le Covid-19 se répand au sein globe

Même si les cas de contamination au Covid-19 sont à 96% en Chine, de nombreux nouveaux pays sont désormais touchés. Au-delà de la Corée du Sud, qui est le deuxième foyer et l’Italie le troisième, la Roumanie, la Norvège, le Danemark, le Pakistan, la Macédoine du Nord et la Californie sont désormais infectés. 

En effet, le « Centre de contrôle et de prévention des maladies » (CDC) vient de confirmer un cas d’infection en Californie d’une personne n’ayant pas voyagé hors des Etats-Unis et n’ayant pas été exposé à un patient connu, une première dans le pays. 

Lors d’une allocution, Donald Trump a assuré hier à sa population, que le risque lié à l’épidémie de coronavirus restait “très faible” et a désigné son vice-président Mike Pence, en charge de la lutte contre cette épidémie mondiale.

Cette propagation rapide a provoqué un retournement brutal de l’humeur des investisseurs qui sont passés d’un optimisme excessif à un pessimisme total en moins d’une semaine.

Les marchés attendent désormais des signes tangibles que l’expansion du virus a atteint son pic avant de revenir sur les actifs à risque. Ce sont d’ailleurs de tels signes qui permettent aux marchés de rebondir durablement.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés marquent une pause après la dégringolade des derniers jours.

Valeur du jour : SAFRAN : des résultats corrects mais la visibilité est faible en 2020.

Marchés traditionnels :

Les principaux marchés actions européens ont clôturé en ordre mitigé. Les opérateurs de marchés ont tenté de reprendre leurs esprits après un “mardi noir” causé par la propagation bien plus rapide que prévu du coronavirus. 

Hier, le FRA 40 a terminé flat à +0,09% de même que le GER 30 qui a fini à -0,12%.

A Wall Street, les mises en garde des entreprises sur l’impact du coronavirus sur leurs performances se multiplient.

Au-delà des compagnies aériennes et du secteur du tourisme, elles touchent l’industrie du luxe, l’agroalimentaire, les spiritueux et la technologie. Microsoft a d’ailleurs prévenu mercredi soir qu’il risque de ne pas être en mesure d’atteindre ses objectifs de chiffre d’affaires à cause de l’épidémie.

Le DJ 30 a perdu 0,46% tandis que le NSDQ 100 a grappillé 0,13%.

SAFRAN : des résultats corrects mais la visibilité est faible en 2020. 

Safran, un des leaders mondiaux dans la fabrication de moteurs d’avions et d’hélicoptères (n°1 mondial) vient de publier de bons chiffres pour 2019, mais reste prudent pour 2020 à cause de l’arrêt de production du Boeing 737 Max, dont il fabrique les moteurs, et en raison évidemment du coronavirus. 

Le bénéfice net du groupe s’est établi à 2,6 milliards d’euros en 2019, contre 2 milliards en 2018. Son chiffre d’affaires est ressorti 25 milliards d’euros, ce qui est en ligne avec les attentes des analystes. 

Toutefois, le groupe ne voit pas l’avenir totalement en rose car la mise au sol des Boeing 737 MAX après deux accidents mortels et l’arrêt de la production de l’appareil pèsent sur ses prévisions pour 2020.

Safran prédisant au mieux un chiffre d’affaires stable et au pire en recul de 5% pour cette année. Ceci malgré une progression attendue de l’ordre de 5% du résultat opérationnel. 

Le groupe de haute technologie a également pris en compte certaines hypothèses, comme le fait que l’impact du coronavirus sur le trafic aérien ne se prolonge pas au-delà du premier trimestre 2020, sinon ses révisions seraient revues à la baisse.

En conclusion, il est compliqué d’y voir clair sur l’évolution de l’activité du groupe tant que l’épisode du coronavirus ne sera pas proche de toucher à sa fin. 

 

Graphiquement, les cours de Safran ont évolué à la hausse depuis plusieurs mois. Ceci étant, l’épisode du Covid-19 a donné lieu à une importante vague de correction de plus de 13%, les cours étant actuellement à 130€

La baisse est forte et brutale, et il est encore trop tôt pour se prononcer sur un retournement de tendance à moyen terme ou juste une correction court terme. 

Il pourrait y avoir un rebond sur le niveau de support majeur à 131,42€.

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter: https://twitter.com/TonyFraysse

 

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

63 Vues