Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
10 Vues

Les espoirs d’un accord commercial proche, s’éloignent, l’aversion au risque revient

A moins de deux semaines du 15 décembre, date à laquelle les Etats-Unis menacent de taxer pour plusieurs milliards de dollars de produits importés chinois, les espoirs d’un accord commercial avant la fin de l’année s‘évanouissent.

Hier, le président Trump a indiqué qu’il n’avait pas de date butoir pour un accord commercial avec Pékin et qu’il pourrait attendre l’élection présidentielle américaine (en novembre 2020…) avant de le signer ce qui a bien refroidi les investisseurs.

Le message est clair du président des Etats-Unis, il continue d’utiliser les droits de douane comme outil principal de sa politique commerciale.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : La baisse se poursuit sur les marchés

Valeur du jour : AIRBUS : nouvelle commande de 50 A321 XLR, son nouveau modèle

Crypto-monnaies : Telegram (blockchain TON et jeton GRAM) persévère dans sa bataille avec la SEC

Marchés traditionnels :

Hier, le FRA 40 a cédé 1,03% après avoir accusé la veille sa plus forte baisse depuis début octobre (-2%). Ce matin à la faveur d’indicateurs encourageants en Chine, où l’activité manufacturière a enregistré sa plus forte progression depuis près de 3 ans, les indices européens rebondissent de plus de 1%.

Hier Wall Street a connu également une séance difficile, le DJ 30 a reculé de 1,01% et le NSDQ 100 a abandonné 0,66%.

Valeur du jour :

AIRBUS : nouvelle commande de 50 A321 XLR, son nouveau modèle

Airbus vient d’annoncer ce matin, avoir reçu une commande qui porte sur 50 appareils A321 XLR de la part de United Airlines. Le montant de cette commande n’a pas été communiqué.

Cela va permettre à la compagnie de renouveler sa flotte, remplaçant ainsi ses Boieing 757 et lui permettant d’effectuer de nouveaux vols transatlantiques.

Le directeur commercial de United Airlines, Andrew Nocella, a annoncé que le A321 XLR, ce monocouloir capable d’effectuer des vols long-courriers dans un rayon de 8.700 km, va permettre à la compagnie d’ouvrir de nouvelles liaisons

Cette commande marque un nouveau revers pour Boeing, tant en termes de commandes que de livraisons, d’autant plus que la compagnie américaine n’a pas de d’avion pour concurrencer l’A321 XLR. 

Graphiquement, Airbus a signé un sommet historique au mois de novembre à 137€, ceci étant une chute de 7% a eu lieu sur les deux dernières séances !

Une correction qui semble excessive au regard de la qualité de la société. Ce matin les cours rebondissent sur le niveau de support intermédiaire à 124,10€.  

https://www.etoro.com/discover/markets/stocks

Crypto-monnaies : 

Telegram (blockchain TON et jeton GRAM) persévère dans sa bataille avec la SEC.

Dans le dernier épisode de la bataille juridique qui oppose Telegram à la SEC, le co-fondateur, Pavel Dourov, est appelé à témoigner en janvier prochain. 

Selon l’ordonnance en date du 25 novembre du tribunal du district sud de New York, la déposition de Pavel Durov aura lieu le 7 ou 8 janvier 2020. Mais la SEC attend aussi deux  autres témoignages. D’abord celui de Shyam Parekh, un mystérieux employé de la messagerie dont le nom figurait sur les lettres de Telegram adressées aux investisseurs. Ensuite, ce sera au tour du vice-président, Ilya Perekopsky, figure plus officielle du réseau. Responsable de la communication lors des préventes de jetons, il sera auditionné le 16 décembre dans la capitale britannique.

Les faits sont les suivans, la SEC, le gendarme de la Bourse américaine a poursuivi Telegram en octobre, exigeant que son projet de blockchain TON soit stoppé.

 Le but étant que les jetons attribués aux investisseurs ne soient pas distribués car ils n’auraient pas été correctement enregistrés auprès du régulateur.

Telegram s’est opposé à cette décision. Son argument : le token, une fois émis, “serait simplement une devise ou une marchandise”, et non une valeur mobilière. Rejetant de fait toutes les allégations du gendarme boursier américain, le réseau social a néanmoins accepté de différer le lancement de son projet au mois d’avril 2020.

La comparution de Telegram devant le tribunal de New York pour infraction à la loi fédérale, prévue fin février 2020, n’a pas empêché la messagerie de s’activer. Elle a notamment publié une version test de son Gram-wallet. Des utilisateurs potentiels peuvent déjà se familiariser avec le protocole en usant de Grams fictifs créés, pour l’occasion, par un bot.

Dans le même temps, on observe un changement notable dans la stratégie de la messagerie chiffrée. Prônant au départ la cryptographie pour contrarier la surveillance des communications, elle a permis à ses usagers des échanges en toute confidentialité. Mais accusée de servir les intérêts de Daech, elle a décidé de réviser sa politique du secret. Atténuant de fait la ferme orientation menée jusque là, en accord avec les paroles de son co-fondateur en 2015.

Le réseau social a progressivement infléchi son penchant pour le respect à tout prix de l’identité de ses usagers. Il a d’abord consenti au fait de livrer  des données (IP, n° de téléphone) dans le cadre d’enquêtes liées au terrorisme. Sa bonne volonté s’arrêtant aux frontières de la Russie. Pays d’origine des frères Dourov qui les lie un vieux contentieux.

En revanche, soucieux de concorde avec l’Union Européenne, Pavel Dourov a affirmé, en août dernier, vouloir se conformer à la loi sur la protection des données personnelles. Enfin, un communiqué publié sur son channel le 26 novembre dernier porte le coup de grâce au verrouillage de la messagerie. Il déclare dorénavant assumer une coordination totale avec les forces de police pour traquer les activistes djihadistes sur son réseau social.

https://www.etoro.com/discover/markets/cryptocurrencies/coins

 

 

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

10 Vues