eToro
Par eToro
38 Vues

Le CopyPortfolio Driverless est pour vous la chance d’investir dans l’avenir de l’automobile

La révolution « smart » est désormais partout, un nombre croissant d’articles de consommation courante étant désormais hautement technologiques. C’est déjà ce qui s’est passé avec le téléphone, la télévision, et dans de nombreux domaines de l’industrie : c’est maintenant le tour de l’industrie automobile. Les voitures autonomes sont devenues une réalité et nous en verrons de plus en plus au cours années à venir. Cette évolution de la voiture personnelle, qui au fil des ans incorpore de plus en plus de technologies, a abouti à un véhicule qui ne nécessite plus la présence d’un pilote humain et dont le potentiel financier est énorme.

La voiture sans conducteur sera l’un des produits les plus technologiques pour les consommateurs et, à ce titre, elle combinera de nombreux composants provenant de constructeurs automobiles et d’entreprises du secteur de la haute technologie. Pour en savoir plus sur les différents aspects de l’industrie des voitures autonomes, qui devrait représenter un marché de 7 000 milliards de dollars, consultez cet article de blog.

En tant que domaine d’une part innovant, mais d’autre part déjà développé par certaines des entreprises les plus importantes et les plus reconnues au monde, le secteur de l’automobile autonome représente une opportunité d’investissement thématique intéressante. Cependant, étant donné que ce secteur implique des entreprises de différents secteurs, opérant sur différents marchés dans le monde, la création d’un portefeuille d’investissement thématique dans ce domaine peut s’avérer difficile. C’est pourquoi, chez eToro, nous lançons une nouvelle stratégie d’investissement, le CopyPortfolio Driverless, grâce auquel les membres de la communauté eToro peuvent investir dans ce secteur.

Le CopyPortfolio Driverless : composition

Cette stratégie de portefeuille géré comprend un éventail de sociétés mondiales, allant des constructeurs automobiles aux fabricants de matériel, en passant par les éditeurs de logiciels développant une vision par ordinateur, les systèmes de navigation et autres solutions pertinentes pour le secteur. Ces entreprises couvrent plusieurs secteurs et ont une présence mondiale impressionnante – et elles font toutes partie de la tendance qui fera des véhicules autonomes une partie intégrante de notre vie quotidienne dans les années à venir :

Constructeurs automobiles

  • Tesla (TSLA) – Le constructeur de voitures électriques d’Elon Musk s’est imposé comme l’un des acteurs les plus fascinants des secteurs de la technologie et de l’automobile aux États-Unis. L’entreprise développe des voitures et des camions sans conducteur et est l’un des pionniers de l’innovation automobile.
  • Fiat Chrysler (FCA.MI) – L’une des plus grandes sociétés automobiles au monde, Fiat Chrysler est très présente sur les marchés automobiles nord-américain et européen et travaille sur sa propre voiture autonome.
  • Toyota (TM) – Le japonais Toyota, l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde, est connu pour être un constructeur automobile très fiable, avec une forte présence internationale et des technologies innovantes novatrices, notamment l’une des premières voitures personnelles hybrides produites en série au monde.
  • Honda (HMC) – Autre constructeur automobile japonais, le nom de Honda est également devenu synonyme de qualité, à la fois pour ses voitures familiales et ses voitures de sport haut de gamme et berlines de luxe. Honda travaille également sur une voiture sans conducteur, après avoir désigné 2025 comme année cible pour un véhicule presque entièrement autonome.
  • Ford (F) – Le premier constructeur automobile mondial est toujours l’un des constructeurs automobiles les plus influents. La société a annoncé des projets de véhicules robotisés à des fins de transport et de livraison et les testera prochainement à Miami.
  • Renault (RNO.PA) – Le géant de l’automobile français a fait de grands progrès dans le secteur des voitures autonomes : son modèle conceptuel Symbioz a suscité des critiques positives, tant pour sa conduite assistée par intelligence artificielle extrêmement avancée que pour son approche innovante qui consiste à inclure la voiture intelligente comme faisant partie intégrante de la maison intelligente du futur, positionnant ainsi l’entreprise comme un acteur clé de l’industrie.
  • BMW (BMW.DE) – Ce constructeur allemand de voitures de luxe est un acteur de premier plan du secteur des technologies d’aide au conducteur, notamment les systèmes d’auto-stationnement, qui existent dans certaines de ses marques haut de gamme. Il n’est donc pas étonnant que la société ait déclaré de manière très publique son intention de créer un véhicule entièrement autonome d’ici à l’avenir.
  • Volkswagen (VOW3.DE) – En s’engageant à ajouter des moteurs électriques à tous ses modèles d’ici 2030 (2), ce géant allemand travaille également sur des voitures entièrement autonomes. Le modèle conceptuel VW I.D. Vizzion dévoilé par la société est une voiture entièrement autonome, qui n’a même pas de volant ni de pédale – elle est conçue pour effectuer toute la conduite pour le passager.
  • General Motors (GM) – Le plus grand constructeur automobile des États-Unis n’est pas étranger à l’innovation. Au début des années 1990, GM a achevé le développement de la première voiture électrique en série au monde, la EV1. Bien que celle-ci ait été par la suite retirée de la production, GM a prouvé que la société était prête pour de grands changements dans la fabrication en série – une qualité qui lui sera bien utile lorsque le marché basculera vers le sans conducteur.
  • Tata Motors (TTM) – Le plus grand constructeur automobile indien, qui fait partie d’un conglomérat de 151 milliards de dollars, teste activement des micro-voitures autonomes. Selon Tata, il pourrait s’agir de l’une des premières sociétés à déployer des voitures autonomes produites en série.
  • Caterpillar (CAT) – L’un des plus grands constructeurs de véhicules de l’industrie lourde au monde, Caterpillar développe des camions sans conducteur qui pourraient révolutionner de nombreuses industries. En fait, l’entreprise n’est pas étrangère à l’automatisation, car plusieurs de ses produits comprennent déjà des camions autonomes et d’autres véhicules lourds utilisés par des sociétés minières et de construction du monde entier.
  • Delphi (DLPH) – Cette société de pièces automobiles est l’un des leaders mondiaux en matière de systèmes électriques et de logiciels pour véhicules. Ses produits pourraient jouer un rôle déterminant dans la liaison des voitures au système informatique avancé nécessaire à la conduite autonome.
  • Ferrari (RACE) – La marque italienne de supercars est synonyme de luxe et de rapidité. Bien qu’elle ait pris ses distances avec le secteur du véhicule autonome, l’entreprise a déclaré qu’elle travaillait sur une supercar entièrement électrique qui pourrait rivaliser avec Tesla.
  • Volvo (VOLV-A.ST) – Le constructeur automobile suédois Volvo dispose déjà de solutions d’aide à la conduite de haute technologie dans certains de ses modèles, ce qui constitue un pas important vers un véhicule entièrement autonome.

Sociétés de logiciels

  • Alphabet (GOOG) – La société mère de Google est également propriétaire de Waymo, une société qui met déjà en circulation des voitures autonomes dans les rues de Silicon Valley. Contrairement à d’autres entreprises technologiques, qui ont gardé leurs progrès secrets, Waymo a été très publique au sujet de ses prototypes de voiture autonome et de leurs performances.
  • Alibaba (BABA) – Le géant chinois du commerce de détail est connu pour l’énorme intérêt qu’il porte à l’innovation technologique. Il n’est donc pas étonnant que l’entreprise ait confirmé qu’elle s’était également lancée dans la course à la voiture autonome, aux côtés d’autres sociétés technologiques.
  • Baidu (BIDU) – Peut-être l’un des plus forts concurrents dans la course au lancement de la première voiture autonome prête à circuler, Baidu a bénéficié du soutien du gouvernement chinois et en est au stade de la fabrication et de la mise à l’essai de voitures et de bus autonomes. Selon le calendrier du projet Apollo de la société, Baidu disposera d’une voiture entièrement autonome prête pour la production de masse d’ici 2021.
  • Microsoft (MSFT) – Une des plus grandes entreprises technologiques au monde, Microsoft est également très impliquée dans l’application de sa technologie aux voitures autonomes. Certaines des voitures utilisant la technologie de Microsoft sont déjà testées sur plusieurs sites à travers le monde.
  • Blackberry (BBRY) – L’ancien géant des smartphones s’est réorienté vers d’autres secteurs ces dernières années, notamment le développement de logiciels. Blackberry développe à présent des logiciels utilisés dans l’industrie automobile autonome et a conclu un partenariat avec le géant chinois Baidu.
  • Intel (INTC) – D’après la société, il existe une puce Intel dans pratiquement chaque voiture autonome actuellement testée. En outre, la société a renforcé son emprise sur le marché en faisant l’acquisition de Mobileye, une start-up qui développe une technologie d’aide à la vision par ordinateur, pour un montant de 15 milliards de dollars.

Fabricants de matériel

  • Apple (AAPL) – La plus grande entreprise au monde a une forte présence dans de nombreux domaines technologiques et la conduite autonome n’y fait pas exception. Apple a été assez discret quant à ses projets liés au secteur du véhicule autonome, mais des rapports suggèrent que la société développe une toute nouvelle voiture autonome de sa propre conception.
  • NVIDIA (NVDA) – Un véhicule autonome nécessite une grande puissance de calcul – il a donc besoin de processeurs puissants. Nvidia est l’un des principaux fabricants de processeurs au monde pour certaines des fonctions informatiques les plus performantes, telles que le rendu en temps réel ou les jeux sur ordinateur très exigeants en termes de mémoire vidéo. Il est donc tout à fait naturel que l’entreprise participe également à la fabrication de processeurs pour voitures autonomes.
  • STMicroElectronics (STM.MI) – Le plus grand fabricant européen de semi-conducteurs, ST est également l’une des sociétés qui créent les « cerveaux » informatisés qui piloteront les voitures du futur.
  • Infineon (IFX.DE) – Ce fabricant de puces allemand développe des semi-conducteurs utilisés à la fois dans les systèmes d’aide au conducteur et dans les véhicules autonomes. En s’associant aux principaux constructeurs automobiles, tels que la marque de luxe allemande Audi, Infineon pourrait jouer un rôle majeur dans l’avenir de l’industrie automobile.
  • Texas Instruments (TXN) – Cette entreprise qui développe des semi-conducteurs et divers capteurs depuis maintenant plus de 80 ans fait son entrée dans le domaine de la conduite autonome. En 2017, la société a dévoilé une nouvelle gamme de capteurs pouvant être utilisés sur des véhicules autonomes, des drones et plus encore (3).
  • Advanced Micro Devices Inc. (AMD) – Acteur majeur de l’industrie des puces électroniques, AMD est réputée pour offrir des solutions informatiques plus abordables que ses principaux concurrents, sans pour autant compromettre les performances. L’entreprise a commencé à embaucher du personnel pour son département automobile AMD, ce qui suggère fortement qu’elle se lance dans ce secteur.
  • Dialog Semiconductor (DLG.DE) – Ce fabricant allemand de semi-conducteurs aurait été impliqué dans les premières étapes de conception des voitures autonomes d’Apple. Bien qu’il semble actuellement qu’Apple ait pris un autre chemin, Dialog a toutefois la capacité de devenir un développeur de matériel de premier plan pour les véhicules autonomes.
  • MaxLinear (MXL) – Cette société américaine, qui développe entre autres des semi-conducteurs et des émetteurs radio, dirige certains de ses efforts dans le développement de composants utilisés dans l’industrie automobile autonome.
  • NXP Semiconductors (NXPI) – Ce fabricant néerlandais de semi-conducteurs est fortement implanté dans l’industrie des voitures autonomes – c’est en effet l’une des sociétés qui ont été choisies par Baidu pour l’aider à construire ses voitures autonomes.
  • Skyworks (SWKS) – Basée aux États-Unis, Skyworks Solutions dispose de certains émetteurs sans fil utilisés pour les fonctions autonomes des voitures actuelles. L’expérience de l’entreprise sur le terrain pourrait servir de base à ses activités futures dans le domaine du véhicule autonome.
  • HELLA (HLE.DE) – Fournisseur réputé de pièces et de sous-systèmes pour l’industrie automobile, HELLA a annoncé que la société se lançait de manière stratégique dans le secteur du véhicule autonome en 2018 (4).
  • EnerSys (ENS) – Ce fabricant produit des batteries qui alimentent les voitures et les véhicules aérospatiaux. Au fur et à mesure que le marché de l’automobile s’oriente vers les véhicules autonomes et électriques, EnerSys pourrait devenir un acteur majeur en produisant les batteries qui alimenteront ces véhicules.
  • Visteon (VC) – Cette société d’électronique et d’informatique automobile est née d’une scission de Ford en 2000. Visteon a développé une plateforme unique pour les voitures sans conducteur qui permet à l’ordinateur de la voiture de déchiffrer son environnement et de conduire lui-même.

Chaque action qui compose ce CopyPortfolio bénéficie d’une répartition égale et est rééquilibrée périodiquement par le comité d’investissement d’eToro. L’investissement minimum dans le CopyPortfolio Driverless est de 5 000 $.

Investir dans le secteur du véhicule autonome

Il est évident qu’il existe de nombreux acteurs et de nombreuses entreprises présents sur le secteur du véhicule autonome. Dans les années à venir, il est probable que davantage d’entreprises, qu’elles soient nouvelles ou déjà existantes, vont rejoindre ce secteur, tandis que la voiture autonome va devenir un phénomène mondial produit en série. Au fur et à mesure que l’industrie prend forme, eToro vous permet de faire partie de ce nouveau secteur passionnant de l’automobile et de la technologie. Grâce au CopyPortfolio Driverless, vous avez la possibilité d’avoir accès à un portefeuille d’investissement prêt à l’emploi entièrement géré et d’obtenir ainsi une exposition au secteur des véhicules autonomes.

Sources :

  1. https://newsroom.intel.com/newsroom/wp-content/uploads/sites/11/2017/05/passenger-economy.pdf
  2. https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-09-11/vw-ceo-vows-to-offer-electric-version-of-all-300-models-by-2030
  3. https://www.bizjournals.com/dallas/news/2017/05/17/texas-instruments-targets-self-driving-cars-more.html
  4. http://safecarnews.com/hella-is-strengthening-its-strategic-approach-towards-autonomous-driving/
  5. https://techcrunch.com/2018/07/03/baidu-just-made-its-100th-autonomous-bus-ahead-of-commercial-launch-in-china/
  6. https://www.bmw.com/en/automotive-life/autonomous-driving.html

Toutes les informations présentées sont des informations accessibles au public

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. Les données présentées remontent à moins de 5 ans et risquent de ne pas être suffisantes pour servir de base à une décision d’investissement. Ceci n’est pas un conseil d’investissement. Trading de CFD.

38 Vues