Les lancements des parachains font monter la demande de Polkadot

Polkadot fait un grand bond en avant et franchit une étape de développement qui pourrait envoyer son actif natif DOT aux premières places du classement des crypto-monnaies.

Le projet, qui vise à connecter les blockchains ensemble pour créer une économie décentralisée ouverte, va déployer le dernier élément de la feuille de route de Polkadot : les parachains.

Chaque parachain agit comme une chaîne indépendante spécifique à un projet. Elle peut émettre ses propres tokens et être adaptée à un cas d’utilisation spécifique tout en restant connectée de manière transparente à la chaîne principale de Polkadot. Pour Gavin Wood, le fondateur, cette approche permettra de tenir la promesse des blockchains interconnectées que ses rivaux n’ont pas réussi à tenir.

Les ventes aux enchères stimulent la demande de DOT

Si l’ancien directeur technique d’Ethereum a raison, les parachains auront de grandes implications pour le crypto-actif natif DOT, et marqueront le début d’une nouvelle ère d’interopérabilité des blockchains.C’est pourquoi les créneaux ou emplacements des parachains sont très disputés. Les projets qui souhaitent se développer sur une parachain devront faire des offres pour obtenir des créneaux lors des enchères qui débuteront le 11 novembre. Les offres seront placées en DOT dans le cadre d’une vente aux enchères à la bougie, qui durera sept jours et se terminera à un moment aléatoire – non pas par l’extinction d’une bougie comme autrefois, mais par un mécanisme sur la chaîne.

Une fois l’enchère terminée, les projets gagnants devront bloquer une caution en DOT pour la durée de la location de la parachain. À terme, 20 % de l’offre devrait être employée de cette façon, ce qui réduira la quantité de DOT disponible alors que la demande pourrait atteindre des sommets.

Cela se reflète dans l’action de prix explosive de Polkadot : depuis que les enchères ont été annoncées, le DOT a grimpé de plus de 20 % grâce aux spéculations sur la diminution de l’offre et à l’enthousiasme suscité par l’écosystème émergent de la blockchain.

Une nouvelle ère d’interopérabilité des blockchains ?

Lorsque toutes les enchères seront terminées, les cinq premiers projets gagnants seront embarqués simultanément sur Polkadot le 15 décembre. Cela marquera l’achèvement officiel de la feuille de route et l’aboutissement de trois années de développement. Les dernières pièces du puzzle seront en place, et la vision de Polkadot d’une économie blockchain ouverte sera enfin prête à prendre vie.

À partir de là, on peut s’attendre à ce que l’effet de réseau se mette en place, tandis que les traders et les codeurs affluent vers Polkadot. Cela pourrait déclencher une renaissance de l’activité basée sur les parachains, avec des projets censés remporter les enchères, notamment des protocoles de protection de la vie privée, des plateformes financières décentralisées (DeFi) pour l’emprunt et le prêt, des plateformes de jetons non fongibles (NFT) et des oracles visant à relier le réseau Polkadot aux données du monde réel.

Combinés ensemble, ces projets pourraient créer une vague d’activité qui pousserait Polkadot vers le haut du classement des cryptoactifs en augmentant les prix et qui stimulerait la blockchain pour mieux concurrencer des rivaux comme Ethereum.

1408 Vues