Ces entreprises de premier plan développent un vaccin contre le coronavirus : laquelle sera la première à le commercialiser ?

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de semer le chaos dans le monde entier et que les pays essaient désespérément de contenir le virus, la nécessité de trouver un vaccin est tout à fait évidente. La bonne nouvelle est que le nombre de vaccins potentiels en cours de développement continue de croître, plusieurs entreprises réalisant déjà des essais cliniques avancés.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

Les essais cliniques sur un vaccin sont généralement divisés en trois phases : la phase 1 implique des tests sur un petit groupe. Si le vaccin se révèle sûr chez un petit nombre de patients, alors il passe à la phase 2, le testant sur un plus grand nombre de personnes. La phase 3, la dernière et la plus rigoureuse, implique des tests à grande échelle réalisés sur des dizaines de milliers de personnes et se concentrant principalement sur la preuve de l’efficacité du vaccin. 

Les entreprises suivantes ont entamé une course contre la montre pour développer un vaccin contre le coronavirus qui pourra être mis sur le marché le plus rapidement possible. 

Sanofi et GlaxoSmithKline

En juillet 2020, la société pharmaceutique française Sanofi et le géant pharmaceutique britannique GSK ont annoncé un effort commun, avec pour objectif final de fournir des millions de doses de leur vaccin contre le Covid au gouvernement américain. L’Union européenne et le Royaume-Uni ont également conclu leurs propres accords. Il s’agit de l’un des deux vaccins mis au point par Sanofi, qui s’est également associée à Translate Bio, une société basée aux États-Unis. Toutefois, la collaboration avec GSK se poursuit actuellement et la deuxième phase des essais a déjà débuté.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

Pfizer et BioNTech

Pfizer, le géant pharmaceutique américain, développe des vaccins candidats dans le monde entier avec son partenaire BioNTech, sauf en Chine, où Pfizer travaille avec la société locale Fosun Pharma. L’un de ses vaccins est actuellement dans les phases de test 2 et 3. BioNTech a développé la plateforme de vaccins mRNA utilisée, et Pfizer apporte son expertise établie dans la R&D, la fabrication et la distribution de vaccins.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

Moderna

Le vaccin expérimental contre le coronavirus de Moderna semble sûr et démontre son efficacité chez les adultes âgés, selon une étude récente publiée dans le New England Journal of Medicine. C’est un très bon signe, étant donné que de nombreux vaccins ne fonctionnent pas aussi bien chez les personnes âgées que chez les plus jeunes – et dans le cas du Covid-19, ce sont les personnes âgées qui sont le plus exposées.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

Novavax

Novavax, une société basée aux États-Unis, a récemment entamé la troisième phase des essais dans le cadre d’une étude réalisée en Grande-Bretagne, en partenariat avec le groupe de travail sur les vaccins du gouvernement britannique. Les données issues de l’essai seront utilisées par la société pour déposer des demandes de licences réglementaires au Royaume-Uni, dans l’UE et dans d’autres pays. 

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

AstraZeneca

La société pharmaceutique britannique AstraZeneca s’est associée au géant de l’enseignement, l’université d’Oxford, pour son vaccin candidat contre le coronavirus. Les essais cliniques ont récemment rencontré un obstacle quand un participant a développé une maladie, nécessitant une pause dans l’étude. Malgré ce revers, la société affirme qu’elle devrait tout de même être en mesure de soumettre le vaccin à l’approbation des régulateurs d’ici la fin de l’année, la distribution commençant au début de l’année 2021.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

Johnson & Johnson 

Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson a récemment annoncé qu’il était prêt pour la troisième phase, et les résultats pourraient arriver d’ici la fin de l’année ou le début de l’année prochaine. En 2021, un milliard de doses pourraient être produites, et le vaccin ne nécessiterait qu’une seule injection, contre deux doses requises par les vaccins actuellement mis au point par Moderna, Pfizer et AstraZeneca.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position. Ceci n’est pas un conseil d’investissement.

Malgré que les experts prédisent qu’il faudra encore du temps avant qu’un vaccin contre le coronavirus soit mis à la disposition du public, en attendant, les actions de ces sociétés prendront probablement de la valeur à mesure qu’elles progressent dans le développement du vaccin. Assurez-vous de les ajouter à vos favoris pour rester informé.

345610 Vues