Les investisseurs se préparent à une hausse des taux d’intérêt

La nouvelle année nous a déjà apporté son lot d’événements dont les résultats peuvent affecter vos investissements. Voici l’un d’entre eux : le Comité fédéral d’open market (FOMC) se réunit les 25 et 26 janvier et décidera de la politique monétaire à suivre. Comment cela va-t-il vous affecter ?

D’importantes décisions en perspective

Il s’agira de la première réunion du FOMC de 2022 et, lors de la prise de décision, la Fed devra garder à l’esprit plusieurs objectifs importants pour l’économie américaine. Il s’agit notamment de maximiser le taux d’emploi, de stabiliser les prix des produits et de déterminer les taux d’intérêt qui doivent être viables à long terme. 

 

Ces objectifs doivent être atteints principalement en augmentant ou en diminuant les taux d’intérêt, une décision qui a un effet en cascade sur toute l’économie.

Comment les taux d’intérêt affectent l’emploi et l’inflation

Lorsque l’économie est en difficulté, la Fed envisage généralement de baisser les taux d’intérêt, comme elle l’a fait pendant la pandémie. Cela se traduit en fin de compte par une amélioration de la disponibilité des liquidités pour les personnes qui cherchent à emprunter, car les intérêts sur les prêts sont moins élevés. Les entreprises disposent alors de plus d’argent pour se développer et embaucher davantage d’employés. On considère ainsi qu’un taux d’intérêt bas stimule l’économie mais jusqu’à un certain point seulement.

 

Lorsque la Fed abaisse les taux d’intérêt, cela signifie donc que les emprunts sont moins coûteux, mais également que les gens sont moins encouragés à épargner. Nous sommes plus enclins à épargner lorsque les taux d’intérêt sont élevés, mais sans cette incitation, nous préférons le dépenser. Lorsque plus d’argent afflue dans l’économie, il y a une demande accrue pour une quantité limitée de produits, ce qui finit par entraîner une hausse des prix et, inévitablement, une hausse de l’inflation.

Trouver le taux d’intérêt idéal

Il faut donc maintenir un équilibre délicat entre la stimulation de l’économie lorsque cela est nécessaire et le ralentissement lorsque cela engendre des problèmes. Voilà pourquoi il est quasi certain que la Fed relève les taux d’intérêt très prochainement. La seule question est de savoir à quelle vitesse et à quelle fréquence. 

 

L’inflation au cours de l’année écoulée a été beaucoup plus élevée que prévu et sensiblement plus élevée que le taux d’inflation cible de 2 % prévu par la Fed. Ainsi, pour contrôler l’inflation, ce qui est l’une des priorités de la Fed, elle doit augmenter les taux d’intérêt. En effet, le résumé de la dernière réunion (appelé « minutes ») nous a appris qu’il y avait un large consensus sur la nécessité de relever les taux d’intérêt.  

 

Les commentaires récents des membres du FOMC laissent penser que les taux augmenteront en mars et qu’il y aura trois hausses de taux, chacune d’un quart de point. Un relèvement trop important ou trop rapide des taux d’intérêt pourrait entraîner une instabilité de l’économie et une volatilité des marchés, ce qui doit évidemment être évité. Il existe aussi une approche progressive qui peut aider à faciliter la transition pour les marchés : la Fed doit suivre de près l’impact sur la situation économique.

Prendre son temps en réduisant progressivement le rythme

La Fed continuera à réduire le montant de ses achats mensuels d’actifs jusqu’à ce qu’il atteigne zéro. C’est ce qu’on appelle la réduction progressive des achats d’actifs. Il s’agit d’un processus que la Fed a initié en novembre à hauteur de 15 milliards de dollars par mois, mais qui a été doublé depuis, réduisant le montant des achats de 30 milliards de dollars par mois. Le montant des achats d’actifs devrait atteindre zéro d’ici mars. Les taux d’intérêt devraient alors augmenter.

 

La raison de ce délai est simple : en achetant des actifs, la Fed augmente la quantité de monnaie en circulation. L’augmentation de l’argent en circulation provoque mécaniquement l’augmentation de l’inflation. Il serait donc contre-productif pour la Fed de poursuivre des politiques visant à augmenter l’inflation et de mettre simultanément en œuvre des politiques visant à réduire l’inflation. 

Quel impact sur mes actions ?

Ce que les investisseurs veulent savoir, c’est comment une hausse des taux d’intérêt affectera leur portefeuille. Il semble probable que l’année 2022 sera volatile en raison de plusieurs facteurs, dont l’une est l’inévitabilité d’une hausse des taux d’intérêt. La quantité, la fréquence et le moment exacts restent inconnus.

 

Un regard sur l’histoire indique toutefois que dans les premiers mois suivant une hausse des taux, les actions sont affectées négativement, mais elles rebondissent ensuite dans les six mois à un an qui suivent. Si on leur laisse suffisamment de temps, les marchés reviennent inévitablement à l’équilibre.

 

Ce document est uniquement destiné à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement, une recommandation personnelle ou une offre ou sollicitation d’achat ou de vente d’instruments financiers. Il a été préparé sans tenir compte de vos objectifs, de votre situation financière et de vos besoins. Toute référence aux performances passées et aux indications futures n’est pas et ne doit pas être considérée comme un indicateur fiable des résultats futurs. eToro ne fait aucune déclaration et n’assume aucune responsabilité quant à l’exactitude ou l’exhaustivité du contenu de cette publication.

347 Vues