L’action des banques centrales relègue au second plan les risques d’une nouvelle vague d’épidémie.

Hier, Donald Trump a une nouvelle fois décidé de frapper fort. Selon Bloomberg, l’administration américaine envisage de lancer un programme d’investissement dans les infrastructures d’un montant qui pourrait atteindre près de 1.000 milliards de dollars.  Il concernerait les routes et les ponts, mais aussi le développement de la 5G. 

Par ailleurs, les grandes banques centrales agissent de manière significative pour faire redémarrer les économies. Ce matin, c’est la Banque du Japon qui a maintenu sa politique très accommodante – taux courts légèrement négatifs– et va renforcer son plan de prêts spéciaux aux entreprises à 1.000 milliards de dollars.

Hier, la Fed a rassuré les marchés en abordant le sujet de son programme d’achat d’obligations d’entreprises alors que Jerome Powell, qui s’exprimera aujourd’hui et demain devant le Congrès, devrait rassurer les marchés. 

Dans ce contexte, l’apparition de nouveaux foyers d’épidémie dans plusieurs endroits du monde, Pékin, Etats-Unis, Brésil, Nouvelle-Zélande, Iran, Inde et en Europe passe en second plan, après avoir suscité de fortes inquiétudes la semaine dernière et encore hier.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés applaudissent les actions des banques centrales. 

Valeur du jour : ATOS, une valeur à fort potentiel.

Marchés traditionnels :

Hier, le CAC 40 a limité les dégâts, en se repliant « que » de 0,49% à 4.815 points, mais après avoir évolué aux alentours de -2,5% à l’ouverture. 

La plus forte progression est à mettre à l’actif d’Atos s’est adjugé 4,37% car Oddo BHF a relevé son objectif de cours de 80 à 86 euros, en maintenant son opinion à « achat ».

En revanche les titres liés au tourisme ont été plombées par le spectre d’une deuxième vague de Covid-19 malgré la réouverture des frontières intra-européennes : Accor et Air France-KLM ont perdu 1,09% et 3% respectivement.

Les valeurs du luxe ont subi la baisse plus forte que prévu de la consommation en Chine le mois dernier. LVMH et Kering ont cédé 2,03% et 1,41% respectivement.

A Wall Street, la Bourse de New York a fini en hausse, portée par les annonces de la Réserve fédérale sur son programme d’achats d’obligations d’entreprises qui ont éclipsé la crainte d’une reprise de l’épidémie. 

L’indice Dow Jones a gagné 0,62%, et le S&P-500, a pris 0,83%.

Les valeurs cycliques et technologiques ont soutenu la tendance à Wall Street tandis que les valeurs financières ont particulièrement profité des annonces de la Fed. Goldman Sachs et JPMorgan ont pris respectivement 2,25% et 1,38%. 

Valeur du jour : ATOS, une valeur à fort potentiel. 

Atos, qui est un des leaders de la transformation digitale, détient un portefeuille d’activités globales : gestion d’infrastructures, Cloud, Big Data ou encore Cybersécurité.

Le groupe détient une forte visibilité sur le long terme, en effet plus de la moitié de ses carnets de commande sont pluriannuelles entre 3 et 7 ans. Parallèlement, ses résultats ont 1e trimestre ont satisfaits les analystes, le Big Data et la Cybersécurité tirant leur épingle du jeu avec une hausse 16%, ce qui a permis de compenser la perte de 0,5% dans la gestion d’infrastructures. 

Pour faire face à la crise, le groupe informatique a lancé l’offre « Always Ready», permettant aux clients d’aider les urgences (télétravail généralisé, renforcement de la cybersécurité) liées à la situation de confinement. 

Par ailleurs, Atos est très engagé sur le plan environnemental. Depuis plusieurs années, le groupe tente d’abaisser sa propre empreinte carbone, en améliorant les techniques de refroidissement des serveurs ou en abaissant la consommation d’énergie des supercalculateurs.

Enfin, Atos va faire partie des sociétés européennes, à prendre part dans le projet Franco-Allemand, Gaïa-X, dont l’objectif est de fabriquer un environnement cloud qui permettra à l’Europe de réduire sa dépendance vis-à-vis des géants américains comme Microsoft ou Amazon

Cela va concerner notamment, la création de normes communes et des solutions strictes de protection de données conformes aux règles européennes.

Graphiquement, les cours d’Atos on perdu quasiment 50% pendant la crise. Depuis, le rebond a été de forte ampleur, les cours retraçant 80% de la précédente baisse. 

Actuellement, l’action évolue dans un canal haussier, et est au contact de la résistance à 73,37€. Il serait opportun d’attendre un repli vers les 67€ pour entrer sur la valeur. 

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

 

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

37 Vues