Analyse Hebdomadaire de Marchés: La nervosité monte d’un cran !

Le climat actuel est devenu anxiogène avec d’un côté un variant anglais qui ne cesse de se répandre laissant craindre de nouvelles restrictions et de l’autre une course au vaccin qui prend du retard. 

Par ailleurs des signes de nervosité font leur apparition avec la bataille engagée entre les investisseurs individuels et les fonds spéculatifs, qui s’est cristallisée autour de l’envolée du titre GameStop

Malgré cela, les prévisions économiques du FMI sont ressorties étonnamment optimistes, alors que les premiers chiffres de croissance du PIB au dernier trimestre et en 2020 sont ressortis en fort recul avec par exemple -8,3 % en France l’an dernier, le déclin le plus prononcé depuis la seconde guerre mondiale !

Qui dit anxiété des marchés dit interventions des banques centrales. Ces dernières ont toujours agi activement au rythme de la pandémie, pour apporter le soutien nécessaire à l’économie. Une bienveillance sans limite qui permet en ces temps de forte récession de limiter les faillites d’entreprises et de renforcer l’épargne des ménages.

Indices américains:  Le repli s’accentue

Dans un contexte d’incertitudes, orchestré par la crise sanitaire, la conviction cède donc la place à la confusion. Les indices subissent des défaillances, créant ainsi de la volatilité mais sans panique de la part d’investisseurs qui pensent posséder certaines garanties.

Malgré les résultats d’Apple et de Microsoft qui sont ressortis bien meilleurs qu’anticipés avec des chiffres d’affaires et des bénéfices records, les indices américains ont se sont repliés sur la semaine avec des pertes de l’ordre de 3%

Le Nasdaq 100 a ainsi abandonné -3,49 % 13 070 points de même que le Dow Jones qui a fini en repli de -3,28 % à 29.988 points

Le S&P 500 a aussi perdu plus de 3% à 3 714,24 points, -3,31 %.

Indices européens: Le repli se confirme

En Europe, les indices se sont repliés dans cet environnement incertain, avec un Cac 40  en perte hebdomadaire de -2,93 % à 5 399 points. 

En Allemagne, le Dax 30 a clôturé en baisse de -3,19 % à 13 432 points.

L’indice principal français est sous pression, les cours se dirigeant vers la zone de support [5 230- 5 314]. 

Par ailleurs les deux moyennes mobiles 50 et 200 semblent se croiser à la baisse, ce qui est un signe de faiblesse.

Pétrole: La stabilisation des cours se poursuit

Sur le pétrole, la volatilité s’est réduite et la consolidation se poursuit. 

Les prix évoluent à plat depuis le 10 janvier, laissant penser que les opérateurs ne savent pas vraiment où donner de la tête. Le niveau de la demande reste au centre des préoccupations. 

L’OIL américain a clôturé en repli de -0,78 % à 52,34 dollars. 

Les cours restent comprimés entre 51,41 et 53,88 $, seule une rupture à la hausse ou à la baisse donnera un signal d’achat ou de vente.

GOLD: La remontée des cours pourrait se poursuivre 

Le GOLD poursuit sa remontée grâce à un environnement plus incertain et volatile sur les marchés. 

Le bilan hebdomadaire est positif, le métal doré a progressé de +0,70 % à 1863 dollars. 

La baisse est interrompue, les cours consolident et il semblerait qu’une nouvelle phase haussière soit en préparation. Il faudrait dépasser 1 870$ pour envisager un retour à 1 925$ 

240 Vues