Analyse Hebdomadaire de Marchés

Cette année boursière s’est conclue dans l’euphorie, avec de nouveaux records pour les indices Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq 100 à Wall Street, ainsi que pour le Dax 30 à Francfort et un plus-haut de 30 ans pour le Nikkei à Tokyo !

Les derniers jours de cette année qui restera dans les annales, ont apporté une série d’annonces encourageantes pour 2021, à commencer par le règlement de dossiers qui semblaient s’enliser, comme le Brexit. Londres et Bruxelles ont signé un accord, la veille de Noël, qui est salué par les marchés ce matin.

L’autre surprise est venue du revirement de Donald Trump, qui a approuvé le nouveau plan de relance américain, même si des interrogations subsistent sur le montant du chèque qui sera effectivement envoyé aux ménages américains (600 $ ou 2.000 $ ?). 

Après plusieurs jours de suspense, Trump a signé le dernier plan de relance voté par le Congrès, d’un montant de 900 milliards de dollars, avec à la clé le renouvellement des allocations de chômage pour des millions d’Américains ayant perdu leur emploi à cause du Covid-19.

Le locataire de la Maison-Blanche, dont le bail expire le 20 janvier au profit de Joe Biden, voulait notamment augmenter les chèques versés aux particuliers à 2.000 $ au lieu de 600 $. Donald Trump a aussi signé la proposition de loi de financement de l’Etat fédéral, ce qui permet d’éviter un nouveau « shutdown », c’est-à-dire la fermeture des services publics à partir de demain.

Marché français:

Qui aurait pensé, au cœur de la tempête sanitaire et boursière de mars dernier, que le Cac 40 terminerait 2020 en recul de seulement 7 % ?  

Après avoir perdu plus de 40% du 20 février au 16 mars et atteint un plus bas depuis 2016 à 3 634 points, le CAC 40 a repris 53% pour terminer l’année à 5 551 points. Il s’agit d’une volatilité jamais observée depuis sa création le 1er janvier 1988 !

Fin octobre, seules six valeurs du Cac 40 affichaient une performance positive en 2020. Fin décembre, ce nombre a triplé ! Toutes les actions de l’indice français ont progressé sur la période, mais avec une grande disparité. 

Le rally des marchés d’actions depuis l’élection américaine puis la découverte d’un premier vaccin contre le Covid-19 ont en effet provoqué une violente rotation sectorielle. Ce mouvement a redonné du carburant aux valeurs les plus délaissées.

Les envolées les plus spectaculaires ont concerné Renault, ArcelorMittal, Peugeot, Airbus ainsi que les quatre poids lourds de la finance (Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole et Axa).

Plus de la moitié des entreprises du Cac 40 ont vu leur cours se redresser de plus de 20 % sur cette période de deux mois. Toutefois, la chute du premier semestre a été si importante que ce rebond n’a généralement pas suffi à les extraire des bas-fonds du classement annuel. 

De la même façon, hors Cac 40, ce sont les valeurs parapétrolières, jusqu’ici délaissées, qui ont été particulièrement recherchées ces derniers temps : le cours de Vallourec a plus que doublé depuis fin octobre, TechnipFMC a grimpé de 65 %. Mais leur performance boursière depuis janvier 2020 reste très lourdement dans le rouge. 

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 71 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

125 Vues