Analyse Hebdomadaire des Marchés: Le mois de février démarre en fanfare !

Les marchés ont nettement rebondi portés par de nouvelles positives concernant les campagnes de vaccination contre le Covid-19. En fin de semaine, le laboratoire Johnson & Johnson a déposé une demande d’autorisation d’urgence pour son vaccin auprès de l’autorité sanitaire américaine FDA.

Par ailleurs, les investisseurs ont aussi salué les premiers résultats annuels des entreprises. Même s’il faut dire que les attentes étaient basses. Sur les 45% d’entreprises du SP500 ayant publié leurs résultats, plus de 82% ont battu le consensus, contre 74% en moyenne sur 5 ans !!

Pour avoir une vision d’ensemble de la santé des entreprises et de leur sentiment pour les mois à venir, il faudra patienter jusqu’à la fin du mois.

Indices américains: Nouveaux records 

A Wall Street, les indices ont accumulé des gains significatifs après plusieurs semaines de tergiversation. 

Ainsi le Nasdaq 100 a inscrit un nouveau plus historique 13 858 points en progression de +5,89 % de même que le S&P 500 qui a terminé sur un plus haut à 3 886 points, +4,58 %.

Le Dow Jones quant à lui a clôturé en forte hausse de +4,61 % à 31.148 points. 

Dans le même temps, la volatilité est retombée. Le Vix, aussi surnommé « indice de la peur », qui avait grimpé jusqu’à 33 points à la fin du mois de janvier, se situe désormais autour de 22 points.

Indices européens: La hausse repart

Sur le front des indices en Europe, l’engouement des investisseurs a été clair pour les valeurs cycliques qui ont très nettement rebondi à l’image de Vinci, Saint Gobain, ou encore les valeurs bancaires. 

Le Cac 40 a grimpé de +4,74 % à 5 659 points. En Allemagne, le Dax 30 a clôturé en belle hausse de +4,56 % à 14 056 points.

Pétrole: Nouveau plus haut d’un an 

La hausse s’est accélérée avec cinq séances consécutives de progression. 

L’OPEP + a entretenu l’optimisme ambiant puisque l’organisation s’est montrée confiante sur la reprise de la demande mondiale cette année. 

Les stocks américains sont aussi ressortis en territoire négatif pour la seconde semaine consécutive. 

Le OIL américain a clôturé sur un plus haut d’un an à 57,41 dollars, en hausse de +9,22 % ! 

On attendait une cassure par le haut, c’est ce qui s’est produit, avec le dépassement de 54,90 $. Le prochain niveau est à 60,8 $.

GOLD: La baisse se poursuit en raison de la vigueur du dollar

La force actuelle du dollar a fait pâtir les cours du gold qui est inversement corrélé.

Le métal doré a poursuivi sa correction et a inscrit un plus bas annuel sous les 1 800 dollars. 

Le bilan hebdomadaire est négatif, le GOLD s’est replié de -2,58 % à 1809,80 dollars. 

Graphiquement, les cours ont rompu un niveau de support important à 1834 $ ainsi que le moyenne mobile à 200 jours (violet), ce qui montre une certaine faiblesse à moyen terme. 

Le niveau de support à 1766 $ n’est plus très loin. 

206 Vues