Analyse Hebdomadaire des Marchés : Les places financières marquent une pause !

Les marchés financiers se sont repliés dans leur ensemble cette semaine en raison des craintes sur l’accélération de la pandémie en Asie, et du projet de doublement de la fiscalité des plus-values aux Etats-Unis. 

Ceci étant, les publications de résultats du premier trimestre sont beaucoup plus solides que prévu, ce qui constitue un soutien majeur pour le marché. Pour l’instant sur le S&P500, le pourcentage d’entreprises qui dépasse les prévisions est à 85%, ce qui est très élevé.

Les secteurs défensifs tels que l’immobilier et la santé progressent, tandis que le secteur pétrolier a le plus baissé la semaine dernière.

Mais le fait marquant de la semaine, a été la promesse de Biden sur le climat, il s’agit d’une promesse de réduction des émissions de gaz à effet de serre américaines de 50 à 52 % d’ici à 2030. 

Les regards étaient surtout tournés vers la Chine, premier émetteur de gaz à effet de serre au monde. Défié par les Etats-Unis sur d’autres dossiers et soucieux de maintenir une distance entre ses intérêts, le président chinois Xi Jinping a seulement rappelé l’engagement de la Chine de parvenir à la neutralité carbone en 2060.

Il n’en fallait pas plus pour faire grimper le secteur des “Renewable Energy” progressant de 4% jeudi. Certains titres comme Nel, Vestas Wind, Gamesa Renewable, Orsted, ont pris entre 7 et 10% ! Après une phase de consolidation depuis le début de l’année, le secteur redémarre et pourrait surperformer durant le 2e trimestre. 

Indices américains : Les marchés reculent légèrement

Outre-Atlantique, le projet d’augmentation de la taxation sur les plus-values mobilières a pesé sur la dynamique. Ainsi les trois principaux indices ont reculé. 

Le DJ30 a clôturé en repli de -1,15 % à 34 043 points.

Le NSDQ100, a légèrement baissé de -0,21 % à 14 016 points et le SPX500  a également reculé de -0,11 % à 4 189 points.

Cependant, les rapports sur les résultats du premier trimestre sont beaucoup plus solides que prévu et constituent un support important pour le marché.

Le pourcentage d’entreprises qui «dépassent» les prévisions est désormais à 85%. Plus d’un tiers des S&P 500 feront leur publication cette semaine.

Les marchés punissent ceux qui n’atteignent pas les objectifs, c’est le cas de Netflix qui a chuté de 7% la semaine dernière après que le nombre de nouveaux abonnés soit tombé en deçà des attentes au premier trimestre.

Indices européens : Prises de bénéfices

En zone euro, les indices ont subi des dégagements. Le FRA40  a signé sa première baisse hebdomadaire depuis un mois, l’indice phare français s’est replié de -0,44 % à 6 257 points.

En Allemagne, le GER30 a clôturé en baisse de -1,15 % % à 15 279 points.

La dynamique est toujours positive, la hausse à moyen terme n’est pas remise en cause.

 

Pétrole : La consolidation se poursuit

Sur le front du pétrole, les cours ont été plombés par la remontée surprise des stocks aux Etats-Unis. 

Les opérateurs ont également suivi de près la situation sanitaire en Inde, qui est le troisième pays consommateur d’or noir, où le nombre de contaminations explose.

L’ OIL a clôturé la semaine en repli de -1,01 % à 62,10 dollars.

La consolidation se poursuit entre les 2 bornes, [57 $ – 65 $]

 

GOLD : Les cours marquent une pause

Enfin, le GOLD est resté stable après deux semaines de rebond, il a terminé flat à 1777,1 dollars (+0,03 %).

Graphiquement, le double bottom identifié vient d’être validé, les cours devraient désormais se diriger vers 1 816 $, niveau d’objectif. 

 

261 Vues