C’est la rentrée pour tout le monde aujourd’hui

C’est la rentrée des classes, non seulement pour les élèves, mais également pour les experts en économie, qui vont devoir décrypter une avalanche de statistiques en provenance des quatre coins du monde.

Après la trêve estivale, où la Bourse n’a pas eu beaucoup de données conjoncturelles à se mettre sous la dent, l’agenda du jour offre donc un contraste frappant. Les indices PMI des directeurs d’achat du secteur manufacturier pour le mois d’août seront annoncés dans de nombreux pays. Ceux de Chine se sont révélés en croissance soutenue (à 53,1, la meilleure depuis 2011), ce qui devrait permettre une ouverture dans le vert ce matin à la Bourse.

Il faudra également suivre le taux de chômage du mois dernier en Allemagne et en zone euro. Ces données sur l’emploi les plus attendues sont celles qui seront publiées aux Etats-Unis vendredi après-midi.

On sait que la priorité de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, c’est la reprise économique et la baisse du taux de chômage. Il a triplé avec la pandémie pour atteindre 10,2% en juillet et il pourrait être redescendu en août sous la barre des 10%.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Tous les indices ont baissé, sauf le Nasdaq (comme d’habitude)

Valeur du jour : Veolia veut racheter Suez

Marchés traditionnels :

France :

Le  CAC 40 avait bien commencé la séance en prenant plus de 1% assez rapidement mais les marchés américains ont une nouvelle fois eu le dernier mot. En clôture, le principal indice français a perdu 1,11%, à 4.947 points, dans des volumes assez étoffés de 3 milliards d’euros.

En Europe, c’est la vigueur de l’EUR-USD qui a fait un nouveau sommet de 2 ans à 1,1940, qui a pesé également mécaniquement sur les valeurs exportatrices, comme Safran (-5,1%) ou Airbus (-3,6%).

Les banques, qui s’étaient distinguées en fin de semaine dernière, ont également subi des dégagements.

Etats-Unis :

La Bourse de New York a fini a clôturé de façon mitigée après une série de records qui ont incité les investisseurs à prendre leurs bénéfices lors de cette dernière séance du mois d’août.

Le Dow Jones a cédé 0,78% et le S&P-500  0,22% tandis que le Nasdaq a pris une nouvelle fois progressé de 0,68%, inscrivant à nouveau un sommet historique.

A la baisse, nous retrouvons Microsoft (-1,47%), Walmart (-1,03%) et Oracle (-1,14%) souffrent de l’annonce d’une modification de la réglementation chinoise qui pourrait compliquer un rachat des activités nord-américaines de TikTok, auquel ils sont candidats.

Du côté des hausses on, va retrouver Zoom 8,63%, Tesla 12,57%, Apple 3,39%.

Valeur du jour : Veolia veut racheter Suez

Veolia a annoncé avoir remis au à Engie (producteur de gaz et d’électricité) une offre ferme pour l’acquisition de 29,9% des actions de Suez qu’il détient.

Le prix proposé de 15,50 euros par action représente un montant de 2,9 milliards d’euros.

Il s’agit d’une prime de 50% sur le cours de clôture de Suez du 30 juillet.

Quel est l’objectif : créer champion mondial de la transformation écologique et des services environnementaux.

Le 31 juillet, Engie s’est fixé de nouveaux objectifs financiers et a annoncé un recentrage stratégique, après la chute de son résultat net au premier semestre dans un contexte économique marqué par la crise sanitaire, donc l’offre de Veolia fait sens.

Or rebondissement en fin de journée. Le conseil d’administration de Suez a défendu l’indépendance du groupe de services aux collectivités, rejetant ainsi l’offre “non sollicitée“, faite par Veolia.

La stratégie proposée par Veolia engendrerait des « disynergies et des pertes d’opportunité en France et à l’international”, selon un communiqué du groupe.

Nous en sommes qu’au début d’un feuilleton qui pourrait durer plusieurs mois !

L’offre a été saluée par le marché, l’action Suez ayant bondi de 18,5%. Le titre Veolia a progressé de 5,7%.

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

24 Vues