Est-ce que la flambée des cours va se poursuivre… ?

Après une flambée de plus de 9% en deux séances, les marchés hésitent à poursuivre leur progression ce matin en ce jour d’armistice de la Première Guerre mondiale, jour férié en France et aux Etats-Unis.

Les investisseurs sont partagés entre la perspective d’un vaccin contre le Covid-19 et la propagation du virus qui continue d’accélérer en Europe et aux Etats-Unis. La rotation vers les secteurs qui ont souffert de la crise sanitaire au détriment des valeurs qui en ont profité, dont les technologiques, semble devoir se poursuivre. 

 Attention, des incertitudes demeurent liées au vote du Congrès américain sur le plan de relance budgétaire, et aussi sur transfert du pouvoir à la Maison-Blanche.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés poursuivent leur folle ascension

Valeur du jour : Alstom est confiant dans l’avenir

Marchés traditionnels :

France :

Hier, le Cac 40 a encore poursuivi sa hausse, sa 6e en 7 séances, il progresse de 1,55%, à 5.418 points, dans un volume de transactions encore très étoffé de 8,1 milliards d’euros. L’indice français revient sur ses niveaux du début du mois de mars, juste avant le début du confinement.

Parmi les autres valeurs exposées à la crise sanitaire, Klépierre a flambé de 18,17%, Air France-KLM et Renault ont gagné 2,93% et 6,41%. Dans la restauration collective, Sodexo a pris 2,36% et Elior 15,73%

Dans le secteur aéronautique, Airbus et Safran ont encore avancé de 5,9% et 5,09% respectivement.

Etats-Unis :  

A Wall Street, les indices ont une nouvelle fois terminé en ordre dispersé. Le Nasdaq a reculé de -1,37% car les investisseurs se délaissent des valeurs technologiques, mais ceci devrait être temporaire. 

A l’inverse,  le Dow Jones a gagné 0,9% et le S&P 500 a pris 0,14%.

Facebook, Amazon et Microsoft, qui ont le plus profité de l’essor du télétravail ont ainsi accusé des reculs de l’ordre de 2% à 3%.

Valeur du jour :  Alstom est confiant dans l’avenir

Alstom, numéro deux mondial dans la fabrication d’infrastructures pour le transport ferroviaire vient de publier des résultats en ligne pour le 2e trimestre de son exercice décalé 2019-20. Après un T1 difficile en raison de l’impact du Covid-19, le résultat net du 1e semestre, est ressorti à 161 millions d’euros, en repli de 22% en données publiées. 

La bonne nouvelle vient du carnet de commande qui n’est en recul « que » de 3% par rapport à l’année dernière à 40 milliards d’euros, sachant qu’il s’élevait à 30 milliards à fin juin. Alstom dispose ainsi du carnet de commandes le plus important de la profession. 

Dans ces conditions de marchés compliquées, la visibilité sur les ventes futures est de nature à rassurer les investisseurs. D’ailleurs les dirigeants se sont montrés confiant pour le second semestre avec un chiffre d’affaires et un résultat net qui devraient rebondir significativement.  

Par ailleurs, avec l’acquisition du canadien Bombardier Transport, Alstom, va devenir le deuxième opérateur mondial incontesté du secteur. Le projet devrait générer des synergies de coûts à hauteur de 400 millions d’euros par an dans quatre ans.

 

Le cours de bourse d’Alstom a grimpé de 22% depuis le 3 novembre ! Aujourd’hui, une prise bénéfice a lieu sur le titre. Mais la tendance de fond reste toujours haussière.

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

175 Vues