La cacophonie règne au sein du gouvernement américain !

Les tensions sino-américaines étaient récemment revenues sur le devant de la scène à la suite de la loi de sécurité nationale décidée par Pékin pour interdire les manifestations à Hong Kong. 

Depuis cet évènement, la cacophonie règne au sein du gouvernement américain vis-à-vis de la Chine. Hier dans la nuit, Donald Trump a assuré que l’accord commercial sino-américain était « totalement intact », démentant ainsi les propos de Peter Navarro. 

En effet, le conseiller de la Maison-Blanche pour le commerce international avait en effet déclaré auparavant sur Fox News que l’accord était « terminé », avant de se raviser en expliquant que ses propos avaient été retirés de leur contexte.

Côté épidémie, compte tenu de la multiplication de personnes testées positives, les boursiers regardent à nouveau avec attention les indicateurs de propagation du Covid-19 (nombre de nouvelles infections et de décès) dans les pays, où la pandémie aurait dû ralentir. 

En outre, des indicateurs spécifiques plus singuliers sont désormais inspectés quotidiennement : le nombre de voyageurs dans les avions et de personnes dans les magasins, ainsi que la fréquentation des restaurants ou les réservations de spectacles, etc… afin de déterminer avec précision l’ampleur de la reprise.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés stagnent hormis le Nasdaq 

Valeur du jour : Les biotechs profitent de la crise sanitaire.

Marchés traditionnels :

Inquiet de la situation sanitaire, notamment aux Etats-Unis, le CAC 40 a terminé hier en repli de 0,62% à 4 948 points

Sur le front des valeurs, Teleperformance s’est adjugé 0,88% pour sa première journée au sein de l’indice Cac 40.

Dans un tout autre secteur, le chimiste Arkema (+2,94%) aurait contacté des candidats potentiels pour le rachat de son unité de production de plexiglas. La valorisation de l’entité pourrait atteindre 1 milliard d’euros, selon l’agence de presse Bloomberg

Du côté des notes d’analystes, JPMorgan relève son opinion de « neutre » à « surperformance » sur Carrefour (+2,98%), tandis que Redburn passe à l’achat sur Peugeot et Fiat Chrysler Automobiles. Le broker estime qu’après la fusion, la nouvelle entité automobile devrait générer environ 15 milliards d’euros de free cash-flow au cours des premières années.

Wall Street finit en hausse, record pour le Nasdaq qui prend 1,1% et qui clôture à 10.056 points, son plus haut jamais atteint. 

L’indice Dow Jones a gagné 0,59% et le S&P 500, a pris 0,65%.

Apple, sanctionné vendredi à Wall Street en raison de nouvelles fermetures de magasins dues de la situation sanitaire, a clôturé à un plus haut historique après l’annonce du lancement de nouveaux produits.

Valeur du jour : Les biotechs profitent de la crise sanitaire

La crise sanitaire a eu un impact désastreux sur certains pans de l’économie considéré comme cyclique, comme le tourisme, l’industrie automobile et aéronautique, et les banques et assurances. Ceci étant dit, cette crise a constitué une vraie opportunité pour tous les acteurs de la santé, allant des spécialistes des tests et des diagnostics aux sociétés biotechnologiques qui se sont lancées dans une course contre la montre pour trouver le vaccin qui permettra d’éradiquer le Covid-19.

Toutefois, l’investissement dans ces biotechs qui ne génèrent aucun bénéfice, demeure très risqué, en raison notamment, de besoins de financements chroniques qui peuvent s’arrêter du jour au lendemain, ou encore d’échecs cliniques qui peuvent stopper net le développement d’un médicament.

Si, pour certaines biotechs françaises cotées, le démarrage d’essais contre le Covid est une vraie opportunité, pour d’autres, c’est plus l’effet d’annonce, avec la volonté de surfer sur cette mode, qui a primé.

L’ETF Ishares Nasdaq Biotechnologies (IBB) prend 49% depuis ses plus bas de mars.

Dans le domaine des tests et des diagnostics, certaines sociétés françaises font bonne figure, c’est le cas d’Eurofins Scientific, qui a engagé, depuis l’arrivée de la pandémie, une montée en puissance de son offre en tests PCR (Biologie moléculaire) et en kits d’extraction pour les tests sérologiques. 

Eurofins est aujourd’hui en mesure de fabriquer ses propres outils sans dépendre de fournisseurs souvent en rupture de stocks. A partir de début juin, le groupe a annoncé produire 20 millions de tests Covid-19, ce qui devrait engendrer les 150 millions d’euros par mois.

Une autre entreprise française, Sartorius Stedim Biotech, est devenue le leader mondial des équipements pour la production de médicaments biologiques : 90 % de ses ventes sont récurrentes. Son activité est la plus dynamique du secteur de la pharmacie, porté par le vieillissement de la population et par l’innovation.

Avec un cours de bourse qui prend 16% depuis le début de l’année, Eurofins a un PER de 28 fois ses bénéfices pour 2020 ce qui demeure élevé, mais justifié par une forte visibilité.

Pour Sartorius, les multiples de valorisation affolent tous les compteurs avec un PER de 62 fois pour 2020. Son cours de bourse n’est pas en reste avec une progression de 50% depuis le 1e janvier, c’est tout simplement la meilleure performance du SBF 120 !

.https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

10 Vues