La propagation exponentielle du virus fait chuter les marchés !

En France, l’incertitude est à son comble quant aux nouvelles mesures de restrictions qui pourraient être annoncer ce soir par Emmanuel Macron. Les scénarios invoqués vont de l’avancée de l’heure du couvre-feu à 19h, à un confinement durant le week-end sauf déplacements essentiels, ou un re-confinement général d’un mois ce qui serait catastrophique pour la France. 

Les mêmes mesures de confinement représentent un risque économique plus important aujourd’hui qu’au printemps, notamment pour les secteurs déjà les plus touchés par la première vague d’épidémie, tout particulièrement le commerce, le transport ainsi que l’hôtellerie et la restauration. 

Ce matin, les marchés ouvrent en forte baisse, le Cac 40 étant en baisse de 4% après 30mn de cotation !

A Wall Street, les opérateurs se sont montrés attentistes, à quelques jours des élections américaines et avec peu d’espoirs de voir un accord sur le plan de soutien à l’économie signé d’ici le 3 novembre.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Le baisse des marchés s’accentue

Valeur du jour : Peugeot dévoile des revenus stables au T3

Marchés traditionnels :

France :

Hier le Cac 40 a abandonné -1,77% après -1,90% lundi.

Le marché français est resté une nouvelle fois sous pression, en raison de l’anticipation du durcissement des mesures qui vont être annoncées ce soir, d’ailleurs le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a prévenu hier soir que les Français devaient se préparer à des « décisions difficiles ». 

Côté valeurs, les hausses étaient rares en Bourse. Ubisoft, l’éditeur de jeux vidéo a réussi à progresser de 4%. Les jeux vidéo font partie des secteurs d’activité qui profitent de la crise, comme Netflix ou Amazon.

Etats-Unis :  

A Wall Street, les indices ont une nouvelle baissé, à part le Nasdaq. Le Dow Jones a perdu -0,8%, le S&P 500 a lâché -0,30% tandis que le Nasdaq a gagné 0,64%.

Du côté des valeurs, les valeurs liés « télétravail » ont de nouveau progressé, à l’image de Zoom (+670% depuis le début de l’année) qui a progressé de plus de 1%, tout près de ses records du 19 octobre.

Tiffany a terminé en hausse de 4,93% après la publication d’informations rapportant des discussions en cours sur une diminution du prix que LVMH pourrait payer pour s’en emparer, relançant les espoirs d’un succès de l’OPA.

Xilinx a bondi de 8,56% dans la foulée de l’annonce de son rachat par AMD (-4,07%) pour 35 milliards de dollars.

A la baisse, Caterpillar a terminé en repli de -3,24% après avoir fait état d’une chute de 54% de son bénéfice au troisième trimestre.

Valeur du jour :  Peugeot dévoile des revenus stables au T3

Le constructeur automobile PSA (Peugeot SA) a dévoilé ce matin un chiffre d’affaires à 15,45 milliards contre 15,58 milliards (-0,8%) un an plus tôt. Ces bons chiffres par temps de crise s’expliquent par la solidité de son “mix” produit à savoir le succès de ses derniers lancements, comme la Peugeot 208 et 2008, l’Opel Vauxhall Corsa ou la Citroën C5 Aircross.

En revanche, en nombre total de véhicules vendus dans le monde, le chiffre est ressorti à 589.000 au troisième trimestre en repli de 12,7% sur un an.

Pour 2020, le constructeur a confirmé anticiper un marché automobile en baisse de 25% en Europe, de 10% en Chine, ainsi que de 30% en Amérique latine. PSA a ajusté sa prévision pour la Russie, anticipant désormais une chute de 20%, contre 30% précédemment.

Par ailleurs, le groupe continue de travailler sur son mariage avec le groupe italo-américain Fiat Chrysler, la conclusion de cette fusion étant prévue d’ici à la fin du premier trimestre 2021. Bruxelles s’est donné jusqu’au 2 février pour se prononcer sur cette opération, sur laquelle elle a ouvert une enquête approfondie en juin.

Les deux constructeurs ont également ajusté en septembre les termes financiers de leur accord de fusion, afin d’augmenter les liquidités dont disposera Stellantis, le nom de la future entité fusionnée, à son démarrage. 

Les synergies annuelles devant être générées par la fusion en année pleine ont notamment été revues à la hausse, à plus de 5 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’euros précédemment.

Peugeot chute ce matin comme l’ensemble des marchés. Ceci étant, les cours sont soutenus par l’oblique ascendante (en noir) qui fait office de support. 

Si les cours revenaient sur 13,54€, la hausse pourrait repartir sur ces niveaux. 

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

98 Vues