Le spectre d’un re-confinement fait peur aux marchés

Les investisseurs commencent à considérer sérieusement la menace d’un re-confinement. De plus en plus de médecins et de scientifiques estiment qu’il est inévitable. Le flux quotidien de cas positifs, d’hospitalisations et de décès devient exponentiel. 

La France, qui a étendu la zone géographique de son couvre-feu n’est pas le seul pays en Europe à durcir à nouveau le ton. Les mesures de restriction de circulation et les re-confinements s’élargissent avec l’Irlande, le Pays de Galles et Madrid. 

Cette recrudescence de l’épidémie pointe des risques clairs pour l’économie européenne, dont la récession serait prolongée. 

Christine Lagarde, présidente de la BCE (Banque Centrale Européenne), va s’exprimer jeudi à l’occasion de sa réunion. Or, il n’est pas sûr qu’elle annonce d’autres mesures de soutien, car tous les membres de l’institution ne sont pas d’accord entre eux. 

La « coquette » somme de 1 350 milliards d’euros du dernier PEPP (programme de rachats d’actifs d’urgence pandémique) n’a pas été encore entièrement dépensée, et heureusement !

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Repli généralisé sur les marchés

Valeur du jour : Capgemini publie un chiffre d’affaires en forte hausse au T3.

Marchés traditionnels :

France :

Avec l’explosion de nouveaux cas de coronavirus en Europe et aux Etats-Unis, le Cac 40 a rechuté de -1,90% hier, à 4.816 points. Plus de 52.000 nouveaux cas ont été recensés hier en France contre 40.000 la veille.

Contrairement à vendredi, il n’y a pas eu de bonnes nouvelles sur le front des entreprises pour détourner un peu l’attention des investisseurs de la crise sanitaire, au contraire !

En Allemagne le spécialiste de logiciels professionnels SAP a révisé en baisse ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfices pour l’ensemble de l’année 2020, le groupe a par ailleurs décalé d’un à deux ans ses objectifs financiers de moyen terme, ce qui a fait plonger le titre de -20%.

Etats-Unis :  

A Wall Street, les indices ont une nouvelle fois cédé du terrain. Le Dow Jones a lâché -2,29%, le S&P 500 a abandonné -1,83% et le Nasdaq a perdu -1,68% 

L’incertitude sur l’issue de l’élection du 3 novembre a fait grimper de 9% l’indice VIX de la volatilité, considéré comme un bon baromètre de la nervosité des investisseurs.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis a atteint des niveaux sans précédent ces deux derniers jours et la ville d’El Paso, au Texas, a décidé d’un confinement total de deux semaines.

Côté valeurs, Oracle a reculé de plus de 4% et Hasbro a abandonné 9,25% après avoir annoncé une baisse de son chiffre d’affaires trimestriel à cause de retards de production de ses films et séries TV.

Valeur du jour : Capgemini publie un chiffre d’affaires en forte hausse au T3.

Capgemini, leader mondial du conseil, de la transformation numérique, des services technologiques et d’ingénierie vient de publier ce matin des résultats satisfaisants pour le 3e trimestre. Le chiffre d’affaires est ressorti en hausse de 18,4% à taux de change constants et -3,6% en données publiées par rapport au T3 de 2019, franchissant la barre des 4 milliards d’euros. 

Surtout, les revenus ressortent en hausse de 13% par rapport à ceux du 2e trimestre. Cette amélioration porte sur la totalité des régions et des métiers du groupe, avec particulièrement une accélération dans les activités liées au Cloud et au Digital, qui ont connu une croissance de plus de 10%. 

A l’instar du trimestre précédent, Capgemini a profité des synergies avec sa filiale rachetée l’année dernière, Altran. C’est notamment le cas de la division « Opérations et Ingénieries » (33% du Groupe) qui a amélioré de 70% son chiffre d’affaires tirée par un renforcement de la croissance dans les services d’infrastructure cloud et une légère amélioration de la performance dans les métiers d’Ingénierie.

L’impact de l’intégration d’Altran sur les autres lignes de métiers est cependant plus limité.

Avec une capitalisation boursière de 17 milliards d’euros, Capgemini semble faiblement valorisée à 14 fois les bénéfices pour 2021 contre 29 fois pour son concurrent numéro 1, l’américain Accenture

En bourse, son repli de 9% depuis le début de l’année est imputable à l’allemand SAP qui a publié hier un profit warning, Capgemini ayant connu une des pires séances de son histoire avec une baisse de plus de 6%. 

Ce matin, les résultats ont engendré une hausse de 6% du titre, plus forte hausse du CAC 40. Le titre rebondit sur sa zone de support et sur la moyenne mobile à 200 jours. 

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

48 Vues