Les marchés rebondissent, mais ce rebond peut-il être durable ?

Même si la situation sanitaire s’améliore en Chine, ce n’est pas le cas en Europe avec l’Italie en première ligne, hier toutes les écoles et universités du pays ont été fermées, et la France qui pourrait ne pas pouvoir éviter de passer au stade 3. La courbe de contamination est suivie avec une très grande attention.

Maintenant la question que se posent tous les investisseurs est de savoir si la récession mondiale sera évitée ou pas ? Quel sera l’impact de cette crise sanitaire ? Il est, pour l’instant, impossible de le savoir et plusieurs scénarios des plus optimistes aux plus pessimistes sont élaborés par les financiers. Pour leur part, les entreprises ne sont pas en mesure de donner beaucoup d’indications chiffrées.

Alors que la Fed a baissé ses taux de 50 points de base en urgence mardi, de nombreux investisseurs estiment qu’un nouveau geste pourrait intervenir lors de la prochaine réunion des 17 et 18 mars. 

Par ailleurs, deux autres banques centrales en ont fait autant, la RBA, la banque centrale australienne et la RBC, la banque centrale canadienne. D’autres pourraient rapidement suivre le mouvement, à commencer par la BCE dès la semaine prochaine.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés rebondissent fortement.  

Valeur du jour : AIRBUS : étudie la possibilité de réduire sa production d’A330

Marchés traditionnels :

Hier les Bourses européennes ont poursuivi leur rebond. Les opérateurs de marchés ont favorablement accueilli le retour de Joe Biden dans la course à l’investiture démocrate à l’issue du “Super Tuesday”. Les sondages le donnent en tête dans neuf des quatorze états, devant Bernie Sanders, considéré comme radical. 

Le FRA 40 a terminé en belle hausse +1,33% à 5.464 points.

A Wall Street, les marchés américains ont donc profité de l’avantage de Joe Biden dans les sondages et ont également été soutenus par un ISM des services au plus haut depuis un an.

Le DJ 30 a bondi de 4,53% et le NSDQ 100 a progressé de 3,85%.

AIRBUS : étudie la possibilité de réduire sa production d’A330

Le groupe d’aéronautique et de défense Airbus songe à une possible baisse de la production de son Airbus A330.

Cette mesure serait en lien aux annonces d’AirAsiaX, une filiale low-cost de la compagnie malaisienne Air Asia, qui a indiqué qu’elle comptait reporter les livraisons de 78 A330neo, citant les répercussions de l’épidémie de coronavirus. 

Airbus avait déjà annoncé lors de la présentation de ses résultats annuels, tabler sur une réduction de la demande mondiale de gros porteurs.

Graphiquement, les cours d’Airbus viennent de dévisser après l’apparition du coronavirus, cassant le support majeur à 114€. 

Dorénavant la dynamique est négative sur le titre, et si le niveau de support à 104,46€ venait à rompre, la baisse pourrait s’accélérer.

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

21 Vues