L’été fut ensoleillé pour les valeurs technologiques américaines

L’événement boursier de l’été fut incontestablement le formidable rallye des valeurs technologiques américaines, qui défient les lois de l’apesanteur et poussent les indices (S&P-500 et Nasdaq) vers de nouveaux sommets. 

Ceux qui se sont abstenus d’acheter Apple ou Amazon car ils jugeaient la valorisation trop élevée, s’en mordent les doigts aujourd’hui et il est impossible de prédire la fin de cette hausse spectaculaire. 

Si vous excluez les GAFAM du S&P 500, l’indice est bien moins flamboyant, avec 1 titre sur 5 encore en baisse de 50% par rapport à son précédent record.

Or, l’évolution de l’épidémie reste la principale préoccupation des investisseurs, et l’espoir de voir bientôt arriver un vaccin ou un traitement a soutenu la tendance à Wall Street. Cela dit, l’accélération du nombre de nouveaux cas inquiète (8000 nouveaux cas en Espagne hier et 4900 en France)

Du côté de la guerre commerciale, les négociations entre les Etats-Unis et la Chine demeurent aussi un sujet d’inquiétude pour les marchés. Les nouvelles sont plutôt rassurantes, puisque le vice-premier ministre chinois a indiqué ce matin que la première phase de l’accord se déroulait correctement.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés américains inscrivent de nouveaux records.

Valeur du jour : Essilor Luxottica 

Marchés traditionnels :

France :

La Bourse de Paris a fortement rebondi hier. Le CAC 40 a terminé sur une belle hausse de plus 2%, ce qui lui permet de repasser au-dessus du seuil des 5.000 points. Les volumes d’échanges ont été très faibles (2,5 milliards d’euros), mais certains investisseurs ont été rassurés par les nouvelles avancés sur le vaccin contre le Covid-19. 

Etats-Unis : 

A Wall Street, le Dow Jones a progressé de 1,35%, le S&P-500 a pris 1,00% et le Nasdaq s’est adjugé 0,60%, nouveau record de clôture.

Les investisseurs ont salué l’annonce du feu vert de l’agence sanitaire américaine, la Food and Drug Administration (FDA), pour le traitement du Covid-19 à base de plasma sanguin, malgré la prudence affichée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour qui les preuves de l’efficacité de ce traitement restent de “faible qualité”.

Les investisseurs ont aussi relevé les informations selon lesquelles l’administration Trump envisage une procédure accélérée d’homologation pour un candidat vaccin développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford.

Valeur du jour : Essilor Luxottica

Le groupe franco-italien, numéro 1 européen dans la fabrication et la commercialisation de lunettes et des verres optiques, avait conclu il y a un an un accord en vue du rachat du néerlandais GrandVision au prix de 28 euros par action. Aujourd’hui Grand vision vaut 23 euros en Bourse.

Par conséquent, EssilorLuxottica a demandé à la justice néerlandaise des informations supplémentaires sur la gestion de la crise du coronavirus de la part de GrandVision car ce dernier a suspendu ses paiements à des propriétaires de magasins d’optique et à des fournisseurs et a aussi fait une demande d’aide publique à l’Etat hollandais.

Ceci étant, le tribunal de Rotterdam vient hier de refuser à EssilorLuxottica le droit d’obtenir des informations supplémentaires, jugeant que le géant franco-italien n’était pas parvenu à prouver que la société néerlandaise avait violé les termes de l’accord de rachat.

Ce refus de coopérer de la justice néerlandaise pourrait mettre à mal le projet d’OPA entre les deux groupes, qui faisait pourtant sens au vu des actifs de chacun. 

Graphiquement, après une chute importante de 39 % en un mois, les cours d’EssilorLuxottica se sont repris pour revenir vers 125€ au mois de juin. 

Ceci étant, l’été ne s’est pas bien déroulé pour le groupe d’optique qui n’est plus très loin des 103€, niveau de support.

Cette annonce n’est pas de bonne augure pour le titre. 

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

24 Vues