Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
18 Vues

Prises de bénéfices sur les marchés, le nombre de contaminés continue d’augmenter

Une flambée de nouveaux cas de coronavirus est signalée dans plusieurs Etats, dont le Texas, et en Floride, où l’on craint de manquer de places en réanimation. 

Pour rassurer la communauté financière, le vice-président de la Fed (Banque centrale américaine), Richard Clarida, a déclaré sur CNN : «Nous avons mis en place beaucoup de mesures d’adaptation; il y a plus que nous pouvons faire, il y a plus que nous allons faire »  ajoutant qu’il n’y avait « aucune limite » sur le nombre d’obligations que la banque centrale américaine pouvait acheter. 

Ces déclarations n’ont toutefois pas fait réagir les marchés, qui ont pris quelques bénéfices hier.

Les marchés sont maintenant en position d’attente des résultats d’entreprises du deuxième trimestre, qui ne commenceront réellement que la semaine prochaine.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Prises de bénéfices sur les marchés 

Valeur du jour : Airbus vs Boeing : le match

Marchés traditionnels :

France :

La Bourse de Paris est repassé en territoire négatif ce mardi. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,74% à 5.043 points, dans un très faible volume d’échanges de 2,6 milliards d’euros.

En dehors du Cac , Sodexo, qui a cédé sa place dans l’indice à Téléperformance à la fin juin, a perdu 4%. 

Le groupe de restauration collective a abaissé sa prévision de chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre, désormais attendu en repli de -27%, et non plus de -15%.

Etats-Unis : 

A Wall Street, le Dow Jones a perdu -1,51%, le S&P 500 a abandonné -1,08% et le Nasdaq a perdu -0,86%.

Les indices ont subi une prise de bénéfices après cinq séances de hausse consécutives 

Du côté des valeurs, Novavax a bondi de 31,67%, alors que la FDA (Federal Drug Amercian) a accordé au groupe pharmaceutique un crédit de 1,6 milliard de dollars dans le cadre du programme de lutte contre le Covid-19.

Walmart s’est adjugé 6,78% après une information de presse selon laquelle le géant de la distribution s’apprête à lancer son programme d’affiliation, un concurrent direct au service Amazon Prime du géant du e-commerce. L’action Amazon a perdu 1,86%.

Valeur du jour : Airbus vs Boeing : le match

Avant le mois de février 2020, le cycle de développement d’Airbus était en perpétuel expansion ; production en hausse, carnets de commandes avec une bonne décennie de visibilité, cadences de livraisons en progression et surtout problèmes majeurs chez son concurrent de toujours, Boeing.

Or depuis cinq mois, c’est un véritable cataclysme qui frappe l’avionneur franco-allemand, avec le plongeon du trafic aérien (-90% pendant le confinement) et la chute du marché aéronautique, l’activité d’Airbus s’est effondrée de 40%, et sa capitalisation boursière a fondu de 52 milliards d’euros.

Malgré les 15 milliards d’euros d’aide du gouvernement français à la filière aéronautique (dont 7 milliards pour Air France), Airbus a annoncé la semaine dernière un plan social massif d’environ 15 000 suppressions de postes dont 1/3 en France. 

Pour son concurrent historique, l’américain Boeing, la crise sanitaire a accéléré un déclin qui avait déjà commencé en mars 2019, avec l’immobilisation du 737 MAX, suite à deux accidents ayant fait 346 morts en l’espace de cinq mois ! L’interruption de la production de l’avion phare de l’époque lui a déjà coûté plus de 18 milliards de dollars.

Par ailleurs, Boeing continue de brûler du cash, car l’avionneur américain a suspendu ses livraisons mais a maintenu une grande partie de sa chaine de livraison, ce qui pourrait représenter 4 milliards de dollars de trésorerie au deuxième trimestre.  

Par ailleurs, un de ses plus gros clients, la compagnie Norwegian Air vient d’annuler une commande de 92 exemplaires ainsi que de cinq Dreamliner. 

Les bonnes nouvelles viennent de l’Export-Import Bank, qui reprend les financements aux clients et aux fournisseurs de Boeing, et de la Réserve Fédérale (Fed) continue de financer sa dette.

En Bourse, les deux titres sont aux abois, Airbus est en chute de -49% et Boeing de -45% depuis le début de l’année. 

Etant donné, la recrudescence des cas de Covid-19 outre-Atlantique et une reprise du trafic aérien qui revient à la normale pas avant 2023, l’avenir semble plus qu’incertain pour les deux plus gros constructeurs aéronautiques mondiaux.

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

18 Vues