Qu’est-ce que le marché boursier peut nous apprendre sur l’avenir du travail ? Plus que vous imaginez

Cette année mérite de nombreux qualificatifs, pas tous très sympathiques. Pour moi, ce fut une année de croissance rapide, de courbes d’apprentissage abruptes et d’humilité. Et je suis sûr que je ne suis pas le seul. 

Nous avons passé le début de l’année à faire le tri entre un nombre vertigineux de solutions technologiques, construisant une infrastructure qui permettrait à nos 1 000 employés d’accomplir leur travail à distance et de maintenir notre plateforme d’investissement accessible à des millions d’utilisateurs dans le monde entier. Et nous y sommes parvenus en un peu plus d’un mois, un exploit qui, avant le coronavirus, aurait été totalement impensable. 

Comme beaucoup, au cours des huit derniers mois, nous avons exploité et développé notre activité, grâce à une gamme d’outils exclusifs, la technologie cloud, un logiciel de gestion des accès et un grand nombre de plateformes de communication.

En tant que société technologique, nous étions peut-être mieux placés que beaucoup pour nous adapter à ce changement, mais cela ne s’est pas fait sans défis. Les marchés financiers ont été évoqués et couverts dans les médias bien plus largement cette année que jamais auparavant, ce qui s’est traduit par un intérêt accru pour l’investissement dans des actions par rapport à presque tous les autres trimestres. Chez eToro, le nombre d’utilisateurs mondiaux a augmenté à un rythme sans précédent.

La « nouvelle normalité »

Ce n’était pas la première fois que nous expérimentions une demande massive, au moment du pic de la tendance haussière des crypto-monnaies en 2017, nos inscriptions quotidiennes avaient été multipliées par quatre. Quiconque connaissait le marché des crypto-monnaies à l’époque savait que de nombreuses plateformes avaient du mal à gérer l’afflux d’utilisateurs. Il y a même eu un moment où nous étions presque le « dernier survivant », mais cela n’a été possible que grâce à des efforts considérables ! Les enseignements que nous avons tirés à l’époque ont permis de réduire nos perturbations cette année. Pourtant, pour les équipes qui avaient mis au point des processus et des protocoles assis dans la même salle, il n’a pas été facile de s’adapter soudainement à travailler de part et d’autre de la ville. 

Il en était de même pour la socialisation. De nos bureaux de Londres à Tel Aviv, nous sommes un groupe qui aime la fête et je ne voulais certainement pas que les confinements viennent changer cela. C’est là qu’intervient Zoom. Nous avons organisé des fêtes d’entreprise (animées par un DJ), des sessions de yoga, des quiz et des sessions de formation. Nous avons envoyé des colis de produits alimentaires et de soin aux domiciles du personnel. Nous avons réaménagé efficacement toutes les solutions sur lesquelles nous comptions pour assurer le fonctionnement de notre entreprise afin de maintenir également le contact avec notre personnel. 

Et nous avons prospéré. Grâce aux plateformes de technologie cloud, de conférence et de gestion de projets qui font désormais partie intégrante de notre journée. Ce sont les entreprises qui sont à l’avant-garde d’une grande tendance. Elles contribuent à redéfinir où et comment le travail s’intègre dans notre vie quotidienne, et elles entraînent des changements dans les modèles de travail inédits depuis la révolution industrielle. 

Cette année est le moment où le travail à distance entre dans la normalité, mais ce n’est que le début. Étant donné que le concept de ce que cela signifie d’être employé change et que la manière dont nous travaillons va dans ce sens, notre définition du travail et notre attitude vis-à-vis des finances évolueront également. 

La hausse de l’investissement de détail

Nous en voyons déjà les prémisses. Beaucoup de ceux qui ont commencé à s’engager sur les marchés financiers pendant le confinement continuent de s’intéresser aux entreprises au centre de ce changement, dont nous entendons les noms tous les jours. Zoom était la dixième action la plus populaire au monde sur la plateforme eToro en octobre, et des sociétés comme Salesforce et VMWare se classent aujourd’hui bien plus haut que par le passé. Lorsque nous avons lancé notre portefeuille thématique RemoteWork, basé sur les actions axées sur le travail à distance , nous avons suscité un vif intérêt de nos clients. 

Les investisseurs de détail s’engagent de plus en plus et prennent en charge une plus grande responsabilité dans leurs investissements. Ce faisant, nous acceptons effectivement le changement, montrant les tendances de marché que nous soutenons et dans lesquelles nous croyons. À l’heure actuelle, cela ne se fait pas pendant neuf heures, cinq jours par semaine sous des lumières artificielles.

Twitter, Square et Nielsen font partie des sociétés qui ont déjà suggéré d’adopter une pratique du télétravail permanente. American Express, Reuters et Airbnb ont également étendu leurs politiques sur le travail à domicile, tout comme Google, qui ne s’attend pas à ce que ses employés retournent au bureau avant l’été 2021, bien que la société ait déjà annoncé des plans pour permettre le travail à distance après cette date. 

Et d’autres suivront leurs traces. Les entreprises et les solutions technologiques sur lesquelles nous avons tous appris à compter cette année sont là pour durer, et elles deviendront de plus en plus importantes à mesure que le travail à distance deviendra un mode de vie pour beaucoup d’entre nous. 

À propos de l’auteur : Yoni Assia est le PDG fondateur de la plateforme d’investissement multi-actifs eToro, qui emploie 1 000 personnes et compte plus de 15 millions d’utilisateurs inscrits dans plus de 100 pays. Le RemoteWork CopyPortfolio d’eToro a été lancé en octobre et nécessite un investissement minimum de 1 000 $. 

Ceci est une communication marketing qui ne doit pas être considérée comme contenant des conseils d’investissement, des recommandations personnelles, ou une offre ou une sollicitation pour l’achat ou la vente d’instruments financiers. Ce document a été préparé sans aucune considération à l’égard de quelconque objectif d’investissement ou situation financière du destinataire, et n’a pas été préparé conformément aux exigences légales et réglementaires visant à promouvoir une recherche indépendante. Toute référence aux performances passées ou futures d’un instrument financier, indice ou ensemble de produits d’investissement n’est pas, et ne devrait pas être considérée comme un indicateur fiable des résultats futurs. eToro n’accorde aucune garantie et n’assume aucune responsabilité concernant la précision ou l’exhaustivité de cette publication, qui a été préparée sur la base d’informations accessibles au public.

637 Vues