Avner Meyrav
Par Avner Meyrav
99 Vues

La pandémie de COVID-19 pourrait enterrer définitivement l’argent liquide

La pandémie de coronavirus a apporté de nombreux changements dans notre vie quotidienne. Aussi marquants que la distanciation sociale, le port de masques et le lavage répété des mains l’aient été, ils n’auront peut-être pas l’effet le plus important sur le long terme. La pandémie a contraint de nombreuses personnes qui utilisaient auparavant de l’argent liquide à adopter des moyens de paiement numériques, ce qui, par contre, pourrait être un changement durable.

Se passer de l’argent liquide

Aussi numérique que le monde d’aujourd’hui puisse être, il y a encore beaucoup de personnes qui utilisent régulièrement de l’argent liquide. Certaines catégories démographiques, comme les personnes âgées, sont moins susceptibles de rejoindre la société sans espèces et pour beaucoup d’entre elles, l’argent liquide reste le principal moyen de paiement. Cependant, tout cela a changé au cours de la pandémie de COVID-19 et de la crise économique qui s’en suit. Au Canada, par exemple, les séniors de plus de 65 ans ont commencé à recourir aux paiements sans espèces deux fois plus qu’avant¹.

Des milliards de personnes dans le monde étaient confinées, et alors que les magasins et les restaurants fermaient ou passaient à la livraison uniquement, un ajustement de l’écosystème de paiement était nécessaire. De plus, la monnaie physique, qui passe de main en main, a également été perçue comme propageant des germes. L’Organisation mondiale de la Santé a même officiellement recommandé de réduire au minimum l’utilisation de l’argent liquide.

Si le comportement des consommateurs en matière d’utilisation des systèmes de paiements mobiles était déjà en pleine essor, il est maintenant devenu une nécessité. En Suède, par exemple, il y a eu plus de transactions électroniques que de transactions en espèces en 2019, ce qui a fait du pays scandinave un chef de file mondial dans la catégorie².

Les applications qui nécessitent un paiement numérique, comme celles utilisées pour les livraisons de repas et de courses, sont devenues de plus en plus populaires, forçant même les adeptes du paiement en espèces à adopter une stratégie de paiement numérique. Et, une fois que les vannes ont été ouvertes, ces membres de la société qui étaient réticents à renoncer à l’argent liquide, pourraient de plus jamais y revenir.

Paiements mobiles

L’utilisation des smartphones comme moyen de paiement n’est pas une idée très nouvelle. Ces dernières années, un nombre croissant de fabricants de smartphones et de systèmes d’exploitation ont ajouté des options de paiement mobile à leurs appareils, en utilisant une technologie sans contact, comme la NFC (communication en champ proche).

Apple Pay et Google Pay sont de plus en plus largement disponibles et les gens du monde entier utilisent leurs smartphones plutôt que de l’argent liquide ou des cartes de crédit. Pendant la pandémie, les entreprises sont devenues plus ouvertes à accepter de tels moyens de paiement. Aux États-Unis, la chaîne de supermarchés populaire Publix a commencé à accepter Apple Pay pour la toute première fois.

Cependant, il n’est même pas nécessaire de posséder un smartphone pour suivre la tendance des paiements sans espèces. Les cartes de crédit et de débit sont utilisées depuis des décennies et dans de nombreux endroits à travers le monde, les gens ne transportent que leurs cartes et n’ont pas touché à des billets en papier ou des pièces en métal depuis des années. Aux États-Unis, par exemple, 75 % de la population a déclaré préférer utiliser une carte de crédit ou de débit plutôt que des espèces³.

Sur eToro, les investisseurs peuvent obtenir une exposition à un portefeuille diversifié, comprenant des sociétés de paiements mobiles via le MobilePayments CopyPortfolio.

L’avenir de l’argent

Les paiements numériques existent aujourd’hui sous de nombreuses formes. En Chine, l’application WeChat détenue par Tencent, qui sert de nombreux objectifs, est également devenue un important moyen de paiement. En fait, l’utilisation de WeChat comme moyen de paiement est devenue si populaire que les touristes ont parfois du mal à trouver des entreprises qui acceptent d’autres moyens de paiement. En Inde, le gouvernement a annoncé un partenariat avec MasterCard, dans le cadre de son initiative « Cashless India », dans l’espoir de libérer complètement de l’argent le deuxième pays le plus peuplé au monde.

Les crypto-monnaies sont depuis longtemps saluées comme l’avenir de l’argent, aux côtés des plateformes de paiement mobile. Même si le volume d’utilisation des crypto-monnaies est loin d’atteindre celui des monnaies fiduciaires, il présente toujours une nouvelle approche. Si, par le passé, les personnes ayant besoin de services de transfert d’argent ou de sites de commerce électronique devaient avoir un compte bancaire et une carte de crédit, il leur suffit maintenant de disposer d’un accès à Internet.

Pour les investisseurs qui pensent que les paiements numériques et en crypto-monnaie remplaceront les méthodes existantes, eToro a créé le FuturePayments CopyPortfolio. Ce portefeuille offre une exposition à des sociétés couvrant une variété de secteurs, tels que les paiements numériques et la blockchain.

Les changements à venir

Il y a probablement un certain nombre d’habitudes qui resteront ancrées bien après la disparition du coronavirus. L’un des changements possibles peut être le développement du travail à domicile au sein des organisations, et certaines entreprises disposent d’un fonctionnement entièrement distant et ne possèdent aucun bien immobilier. Un autre changement probable serait l’introduction de scanners de santé, aux côtés des scanners de sécurité dans les aéroports.

Enfin, on pourrait faire valoir que la pandémie de COVID-19 était la preuve de concept nécessaire à une économie sans argent liquide. Aujourd’hui, des sociétés entières vont fonctionner presque ou totalement sans argent et ce changement pourrait être une bonne chose.

Sources :

  1. https://eandt.theiet.org/content/articles/2020/05/over-65s-double-online-payments-since-lockdown/
  2. https://www.riksbank.se/globalassets/media/rapporter/sa-betalar-svenskarna/2019/engelska/payments-in-sweden-2019.pdf
  3. https://www.tsys.com/Assets/TSYS/downloads/rs_2016-us-consumer-payment-study.pdf
99 Vues