Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
121 Vues

« A période extraordinaire, action extraordinaire », dixit Christine Lagarde.

Cette nuit s’est tenu par téléphone, un conseil extraordinaire des gouverneurs de la BCE, qui a sorti une nouvelle arme de son arsenal pléthorique, le PEPP. Ce Pandemic Emergency Purchase Programm, nouvelle mesure non-conventionnelle, prévoit le rachat de 750 milliards d’actifs d’ici 2020.

Outre le montant astronomique, dépassant légèrement celui de la FED et permettant de rassurer temporairement la communauté financière, l’enjeu se trouvait également dans la communication

Une semaine après son discours qui n’avait pas convaincu les investisseurs mais qui les avaient plutôt effrayés après une erreur de communication (le CAC 40 avait signé la plus mauvaise performance d’histoire -12,28%), Christine Lagarde semble avoir rectifié le tir, avec une phrase choc : « il n’y a pas de limite à notre engagement envers l’euro », qui ressemble à s’y méprendre au « whatetever it takes » de Mario Draghi de 2011, en pleine de crise des dettes souveraines.

Concernant le contenu, ce « programme d’achat urgence pandémique » (PEPP), va être plus souple que l’actuel « Quantiative Easing » (QE), car il va permettre à la BCE d’acheter des obligations de la Grèce, ce qui n’était pas le cas auparavant, il pourra être utilisé également, sans plafond de dépenses mensuelles et surtout la BCE pourra racheter des titres de dette à court terme (moins de six mois), émis par les entreprises, évitant ainsi de nombreuses faillites. 

De son côté, la Banque d’Australie a réduit son taux de 0,25 point, à 0,25%. Le Brésil a abaissé son taux directeur de 50 points de base, à 3,75.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Hier les marchés ont de nouveau dévissé.   

Valeur du jour :  le secteur AERIEN va avoir du mal à survivre sans aides d’Etat.

Marchés traditionnels :

Les Bourses européennes ont replongé hier. Une profonde inquiétude demeure dans le fait que la pandémie du Covid-19 s’étende et qu’une récession mondiale se rapproche. 

Le FRA 40 a chuté de 5,94% à 3.754 points et le GER 30 a décroché de 4,97 % à 8.494 points.

Aux Etats-Unis, en dépit des mesures annoncées, Wall Street a de nouveau dévissé mercredi. Le DJ 30 a perdu 6,3% repassant sous le seuil symbolique des 20.000 points, renouant avec ses niveaux de janvier 2017, date de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.   

Par ailleurs, une étude de Goldman Sachs a estimé que les mesures de confinement conduiraient à une réduction de la demande mondiale de 8 à 9 millions de barils par jour d’ici fin mars. Les cours du pétrole (OIL) est tombé autour de 22 dollars. Le pétrole américain s’est effondré de 58% en un mois.

Valeur du jour : le secteur AERIEN va avoir du mal à survivre sans aides d’Etat. 

Selon le PDG du groupe allemand Lufthansa : « plus cette crise va durer, plus il sera probable que l’avenir de l’aviation ne pourra pas être assuré sans aides d’Etat”.

Lufthansa, maison mère des compagnies Swiss International, Austrian Airlines et Brussels Airlines, a drastiquement réduit ses capacité, mis en place du temps partiel pour ses salariés et suspendu le versement des dividendes.

Air France-KLM, maison mère de Transavia, a aussi mis en place du temps partiel pour ses salariés et réduit de 80 à 90% ses vols long-courriers, servant essentiellement au rapatriement de voyageurs. 

Dans ce contexte de crise sanitaire, les compagnies aériennes se concentrent essentiellement pour accentuer leurs capacités de fret aérien pour préserver les chaînes d’approvisionnement.

Depuis le début de la crise sanitaire les deux principales compagnies aériennes européennes ont réalisé des pertes significatives, 43% pour Luftahnsa et 55% pour Air France. 

Le secteur aérien est l’un des plus touché en Bourse depuis un mois. 

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Crypto-monnaies :

Mercredi, les trois principaux crypto-monnaies du monde ont surperformé les marchés plus larges, chutant au début, mais se reprenant plus tard dans la journée.

Le bitcoin s’est échangé à près de 5.005 $ en milieu de matinée avant de terminer en forte hausse. Il s’échange actuellement autour de 5.512 $ (+2,2%). Pendant ce temps, Ethereum a connu des mouvements similaires atteignant un creux de 109 $ à l’heure du déjeuner avant de remonter. Il se déplace autour de 121 $ (+5,7%). Enfin, le Ripple a atteint un creux à 0,1338 $ avant de rebondir à 0,1495 $ (+2,57%).

 

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

121 Vues