Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
52 Vues

Le chômage explose aux Etats-Unis !

Hier, le nombre d’inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, est venu rappeler à quel point les conséquences de la crise Covid-19 allaient être désastreuses, avec 3,3 millions de demandes supplémentaires, un record (le précédent pic, en octobre 1982, n’avait recensé que 695.000 inscriptions).

Les économistes estiment qu’1 million de demandeurs d’emploi supplémentaires se traduit par 1% de plus du taux de chômage.

Le Covid-19 a infecté 532.000 personnes dans le monde et causé 24.000 décès.

Vous pouvez suivre en temps réel l’évolution de l’épidémie en vous référant au blog mis en place pour la communauté eToro : eToroLiveUpdates.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Le rebond continue sur les marchés financiers

Valeur du jour :  Les dividendes mis entre parenthèses par certaines sociétés du CAC 40

Marchés traditionnels :

Les Bourses européennes viennet de signer leur troisième séance consécutive de hausse. La journée avait pourtant commencé dans le rouge, mais à l’ouverture, Wall Street a entraîné le Vieux Continent dans son sillage positif, malgré les mauvais chiffres du chômage. 

Le FRA 40 a progressé de 2,51% à 4.543 points et le GER 30 a pris 0,90 % à 9.963 points.

A Wall Street, les indices américains ont clôturé en très forte hausse au lendemain de la validation du plan de relance de 2 000 milliards de dollars par le Sénat des Etats-Unis. De son côté, le G20 indique qu’il fera tout ce qui sera nécessaire pour surmonter la pandémie.

Le DJ 30 a bondi de 6,38% tandis que le NSDQ 100 a grimpé de 5,60%.  

Valeur du jour : les dividendes mis entre parenthèses par certaines sociétés du CAC 40 

La pandémie du coronavirus a provoqué un arrêt de l’économie sans précédent, « comparable à la grande dépression de 1929 » selon Bruno Lemaire, ministre de l’Economie. L’industrie tourne à 25% de ses capacités, la restauration fait face à une chute de quasiment 100% de son chiffre d’affaires, l’activité dans l’automobile, le textile, la construction baisse de 80 à 85%, bref tous les ans de l’industrie française baisse.

Pour lutter contre cette crise majeure, une grande majorité des entreprises n’ont d’autres solutions que comprimer drastiquement leurs couts, en réduisant ou en suspendant le versement de leurs dividendes, et/ou en renonçant à des programmes de rachats d’actions (qui sont très fréquents au sein des grands entreprises). 

C’est le cas par exemple, d’Airbus, qui vient d’annoncer la suspension de son dividende de 1,80 euro par action pour 2019, ce qui correspond à une économie de 1,4 milliard d’euros. 

Les valeurs de rendements, comme les valeurs pétrolières ont elles aussi mis entre parenthèses une partie de leur dividende et ont également suspendues leur rachat d’actions au titre de 2019. Il s’agit de Total et de Royal Dutch Shell, qui grâce à ses mesures, vont réduire leur dépense de respectivement de 2 et 5 milliards d’euros et donc préserver leur trésorerie. 

Faut-il pour autant rester à l’écart de ses leaders d’industries ? Il est vrai que pour l’actionnaire, ne plus percevoir son revenu « garantie » que continue le dividende peut s’avérer peut le détourner de ce type de valeurs. 

Cependant, cette suspension est dans la plupart des cas temporaire, il est fortement probable que les dividendes soient de nouveaux versées dans un futur plus ou moins lointain, par conséquent, profiter d’un repli de 30 à 60% de certains cours de Bourse, pour s’avérer intéressant de rentrer dans une optique à long terme.

https://www.etoro.com/discover/fr/markets/stocks

Crypto-monnaies :

Les cryptos ont de nouveau progressé hier avant de retomber durant la nuit. 

Le bitcoin a bondi, atteignant 6834 ​​$ tard hier soir avant de redescendre à environ 6700 $ ce matin. 

Ethereum  a chuté pendant la journée à 132,22 $ avant de rebondir tard, à 139,80 $, et se négocie autour de 136,63 $ ce matin. 

Le Ripple a progressé, s’échangeant à environ 0,16 $ toute la journée avant une grosse poussée tardive pour atteindre 0,1776 $. Il évolué autour de 0,1724 $ ce matin.

CME Group, l’une des bourses où les traders peuvent acheter et vendre des futures et des options de bitcoin  pourrait être sur le point d’entrer dans le monde de l’exploitation minière de bitcoin. 

Un de leurs candidats au conseil d’administration, Dante Federighi, estime que cela créera des revenus supplémentaires pour les actionnaires et a comparé le processus minier à leur propre entreprise de rapprochement et de compensation des opérations, laissant entendre qu’une grande partie de leurs compétences actuelles pourraient être transférées dans la nouvelle entreprise.

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/cryptocurrencies/coins

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

52 Vues