Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
210 Vues

Le plan à 2.000 milliards de dollars !

Le Sénat américain vient d’adopter un plan de près de 2.000 milliards de dollars pour relancer son économie. 

Le plan est réparti de la façon suivante :

  • 500 milliards pour assurer la liquidité des entreprises en difficulté
  • 500 milliards pour les particuliers
  • 350 milliards pour les petites entreprises
  • 250 milliards pour l’assurance chômage
  • 150 milliards pour les gouvernements des Etats
  • 130 milliards pour les hôpitaux 

Les marchés boursiers ont déjà pris en compte ce plan, ce qui leur a permis de regagner du terrain ces derniers jours. Pour autant, l’aversion au risque reste très forte, du fait de la progression de l’épidémie en Europe (toujours en Italie, Espagne et France) et de l’aggravation aux Etats-Unis, ce qui inquiète le monde entier.

Ce matin, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) vient de déclarer que les Etats-Unis pourraient devenir le nouvel épicentre de la pandémie du coronavirus.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés poursuivent leur rebond    

Valeur du jour :  le match Disney / Netflix

Marchés traditionnels :

Au lendemain d’un vigoureux rebond, les Bourses européennes sont parvenues à poursuivre sur leur bonne lancée. 

Le FRA 40 a progressé de 4,47% à 4.432 points et le GER 30 a pris 1,30 % à 9.826 points.

A Wall Street, les indices américains ont clôturé en ordre dispersé malgré la validation du plan de relance de 2 000 milliards de dollars par le Sénat des Etats-Unis. La lenteur des tractations a cependant peser cependant sur les indices en fin de séances.

Le DJ 30 a gagné 2,39% tandis que le NSDQ 100 a reculé de 0,45%.  

Valeur du jour : Le match Disney / Netflix 

En cette période de confinement globalisé, où la barre des 2 milliards de personnes confinées vient d’être atteinte, l’une des rares activités qui ne connait « presque » pas la crise, est le streaming vidéo par abonnement (SVoD). En effet, la population contrainte de rester chez elle a une large aura une propension à regarder des films ou des séries à domicile. 

Le timing était donc parfait pour le géant américain du divertissement Disney, qui devait lancer sa plateforme de streaming Disney+ en France il y a deux jours, le mardi 24 mars. Or, à la demande du gouvernement français, le lancement a été reporté au mardi 7 avril, dans un souci de réduction de bande passante pour le gouvernement français.

Ce contretemps est une nouvelle épine dans le pied de Disney, car outre le fait la SVoD n’est pas encore rentable, elle perd 700 millions de dollars par trimestre, une grande partie des revenues du groupe sont amputées, notamment à cause la fermeture des parcs d’attraction Wall Disney à travers le monde et l’arrêt de tournages de films en cours. 

Or son concurrent direct Netflix, qui est le leader incontesté du service de streaming vidéo à la demande (98,5% de son chiffre d’affaires) avec 167 millions d’abonnés, n’est quasiment pas impacté par la crise sanitaire actuelle. En effet en Bourse, le titre a perdu 9% depuis le 19 février contre 31% pour Disney. 

La situation concernant l’évolution du Covid-19 demeure encore très incertaine, la fermeture des parcs d’attraction de Disney et l’arrêt des tournages de films risque encore de perdurer, cela pourrait engendrer de nouvelles baisses sur le cours de Bourse, ce qui pourrait profiter à Netflix, dont le business model est largement moins impacté par la crise actuelle.

 

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

210 Vues