Avner Meyrav
Par Avner Meyrav
1580 Vues

Les géants de la technologie croquent le secteur de la livraison de repas à pleines dents

Nous avons tous déjà vécu cette situation : vous êtes assis sur le canapé, affamé et vous souhaitez commander à manger. Il y a 10 ou 20 ans, les options étaient assez limitées et se cantonnaient habituellement aux pizzas ou plats chinois à emporter. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, il existe de nombreuses applications qui peuvent vous donner accès à une gamme incroyablement variée d’aliments livrés directement à votre porte. De la crème glacée et des biscuits, aux repas gastronomiques onéreux, il est possible de satisfaire presque n’importe quelle envie facilement, simplement en appuyant sur l’écran d’un smartphone.

Il n’est donc pas étonnant que le marché de la livraison alimentaire devrait passer d’environ 23 milliards de dollars en 2018 à environ 100 milliards de dollars en 2027¹, ce qui était la prévision même avant que la pandémie de coronavirus ne rende les livraisons de repas encore plus populaires. 

La récente pandémie, qui a contraint des milliards de personnes dans le monde entier à rester chez elles, a entraîné une forte hausse des livraisons de repas et de courses, renforçant encore l’importance et la pertinence de ces services à la fois dans des circonstances normales et anormales. 

Développer un appétit

La technologie est, sans aucun doute, le principal catalyseur de cette nouvelle forme de consommation alimentaire. Dans le secteur de la technologie alimentaire au sens large, des plateformes de livraison sont apparues, grâce à l’existence de l’infrastructure technologique capable de les prendre en charge, comme les smartphones, la connectivité généralisée, le GPS et bien plus. Associé à un changement global en faveur du consumérisme en ligne, le marché actuel de la livraison de repas est plus axé sur la technologie que jamais.

Plusieurs autres facteurs ont également eu un impact sur l’émergence de cette industrie revitalisée et numérisée. Des services tels qu’Amazon et Alibaba ont habitué les consommateurs à commander presque tout en ligne. Les membres de la génération Y et des générations suivantes sont habitués à avoir « tout, tout de suite ». Il n’est plus nécessaire de se rendre dans un restaurant, vous pouvez vous faire livrer tout ce que vous voulez à partir d’une variété d’options. C’est la raison principale pour laquelle, parallèlement à la livraison de repas, la livraison de courses connaît une croissance rapide et devrait atteindre 117 milliards de dollars d’ici 2023².

Cette même génération est à l’origine de l’essor de la « gig économy » (ou économie à la tâche) qui, à son tour, a permis de mettre en place le modèle commercial du coursier sur lequel bon nombre de ces services de livraison reposent. Il vous suffit d’enfourcher un vélo pour devenir livreur de repas et gagner de l’argent rapidement. 

Une grande entreprise s’accapare d’un gros morceau du gâteau

Par le passé, la livraison de repas était en grande partie gérée par les restaurants ou les chaînes de restaurants eux-mêmes. Aujourd’hui, les restaurants et les clients des services à emporter sont bien souvent mis en relation par le biais de services tiers, qui fournissent la plateforme de commande et les coursiers. Il existe des dizaines d’acteurs qui opèrent dans différents pays à travers le monde, et il n’a pas fallu longtemps pour que des grands noms bien connus rejoignent la partie. L’exemple le plus marquant est Uber Eats, qui, comme son nom l’indique, est une filiale du géant des voitures avec chauffeur, Uber

Une part de l’industrie des technologies alimentaires

Par le passé, la livraison de produits alimentaires était un segment très peu axé sur la technologie de l’industrie alimentaire. Cependant, aujourd’hui, elle fait véritablement partie du secteur en pleine croissance des technologies alimentaires. Avec autant de plateformes technologiques axées sur les données utilisées, le segment de la livraison alimentaire moderne est aussi hautement technologique que le commerce électronique. 

La technologie alimentaire, qui concerne l’utilisation de la technologie et de l’innovation dans tous les domaines, allant de la culture aux chaînes d’approvisionnement, en passant par l’impression 3D alimentaire, est une industrie massive, qui devrait atteindre 700 milliards de dollars sous 10 ans. Pour en savoir plus sur l’industrie en général, veuillez consulter cet article de blog

Profitez de l’essor de la livraison de repas

Ceux qui souhaitent investir dans la livraison de repas devraient suivre d’autres entreprises, en plus d’Uber et GrubHub. 

Uber Eats et Grubhub 

Uber Eats est un service de livraison de repas très populaire et il a récemment été rapporté que la société a fait une offre pour acquérir GrubHub, un concurrent majeur aux États-Unis. Cette consolidation dans l’industrie pourrait signifier qu’à court terme, des acteurs plus petits pourraient être absorbés par des acteurs plus importants et, à terme, que nous verrons un secteur uniquement occupé par des géants. 

Takeaway.com

La société néerlandaise Takeaway.com en est un bon exemple. Elle a été fondée en 1999 en tant que service de livraison de repas en ligne et a beaucoup évolué depuis. Aujourd’hui, elle dessert des dizaines de pays, sous diverses dénominations, offrant des applications sur smartphones pour une livraison rapide de repas dans le monde entier.

Meituan Dianping

Fondée il y a 10 ans, Meituan Dianping est le premier service de livraison de repas de Chine, en partenariat avec plus de 400 000 entreprises chinoises. Initialement créée en tant que service de remise de groupe, la société est aujourd’hui principalement connue pour son activité de livraison de repas. 

Delivery Hero

Autre acteur européen, Delivery Hero est basée à Berlin et possède l’un des plus grands réseaux de restaurants parmi tous les services de livraison. La société dessert 39 pays, compte un éventail de près de 300 000 restaurants et, selon elle, reçoit 1 000 commandes alimentaires par minute.

Amazon

Selon certains rapports, le géant de la vente au détail, déjà dominant, pourrait également mettre le grappin sur l’industrie de la livraison alimentaire, car il a investi dans le concurrent britannique d’Uber Eats, Deliveroo³, et pourrait être intéressé par son acquisition. De plus, l’acquisition par la société de la chaîne de supermarchés Whole Foods, associée à son infrastructure de livraison extrêmement développée, en fait un acteur de premier plan dans le secteur de la livraison de courses. 

Les sociétés mentionnées ci-dessus font toutes partie du FoodTech Copyportfolio d’eToro, qui présente aux investisseurs l’occasion d’investir dans une stratégie diversifiée et gérée axée sur la technologie alimentaire. Les investisseurs qui souhaitent obtenir une exposition à ce secteur devraient envisager de consulter ce portefeuille.

Sources:

  1. https://www.globenewswire.com/news-release/2020/04/22/2019842/0/en/Food-Delivery-Services-Market-to-Cross-98-Billion-by-2027-Assessment-of-the-Impact-of-COVID-19.html
  2. https://www.businessinsider.com/online-grocery-report
  3. https://www.theguardian.com/business/2020/apr/17/amazon-investment-in-deliveroo-cleared-by-uk-watchdog

 

CopyPortfolios est un service de gestion d’investissement fourni par eToro Europe Ltd., qui est autorisée et réglementée par la Cyprus Securities and Exchange Commission.

Les CopyPortfolios™ ne doivent pas être considérés comme des fonds négociés en bourse, ni comme des fonds spéculatifs.

Votre capital est assujetti à un risque. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

1580 Vues