Antoine Fraysse Soulier
Par Antoine Fraysse Soulier
23 Vues

La BCE au programme

Les opérateurs l’attendaient depuis plusieurs séances, c’est l’événement monétaire de la semaine : la réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque centrale européenne se tient aujourd’hui (décision attendue à 13h45).

L’institution ne devrait pas modifier sa politique ni son ton, qui devraient rester accommodants. Elle pourrait, en revanche, donner des indications sur les prochains mois et répondre aux interrogations des opérateurs sur la hausse de l’euro et de l’inflation.

Avant le discours de Christine Lagarde (14h30), les investisseurs surveilleront l’évolution de la production industrielle en France pour le mois de juillet.

Dans l’après-midi sont également prévus aux Etats-Unis, les demandes d’allocations hebdomadaires au chômage ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole qui sont attendus une nouvelle fois en baisse à -3,1 millions de barils (ce qui doit théoriquement maintenir les cours).

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Rebond technique sur les marchés financiers

Valeur du jour : LVMH retire son offre sur Tiffany

Marchés traditionnels :

France :

Hier, le CAC 40 s’est adjugé 1,4%, à 5.042 points, dans un volume d’échanges étoffés de moins de 3 milliards d’euros.

AstraZeneca a annoncé la suspension de ses essais cliniques dans la recherche d’un vaccin contre le Covid-19, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, son concurrent direct Sanofi en a profité en bourse, le titre a progressé de 2,82%.

En tête du SRD, Scor a bondi de 11,1%. A l’occasion d’une journée investisseurs, le réassureur a revu en baisse l’impact Covid-19 sur ses comptes 2020 et révisé à la hausse ses nouvelles hypothèses pour l’exercice 2021, ce qui pourrait conduire le consensus à se montrer plus confiant.

Etats-Unis :

La Bourse de New York a fini en forte hausse hier portée par un rebond des valeurs technologiques après plusieurs séances de baisse.

L’indice Dow Jones a gagné 1,6%, le S&P-500 a pris 2,02% et le Nasdaq a rebondi de -2,71%

Tesla, particulièrement chahuté ces derniers jours, a grimpé de 11% tandis qu’Apple, Microsoft et Amazon – les trois premières entreprises américaines par la capitalisation boursière – ont gagné entre 3,7% et 4,2%.

Valeur du jour : LVMH retire son offre sur Tiffany

L’affaire est pour le moins inhabituelle, dans une période qui l’est tout autant. En général lors d’une OPA (Offre Publique d’Achat), c’est l’entreprise cible qui souhaite se désengager de l’opération, alors que dans cette affaire c’est la société prédatrice (LVMH), c’est à dire la société qui souhaite faire l’acquisition qui veut se retirer de l’opération.

LVMH met en avant des raisons de politiques commerciales, concernant son retrait.

Le numéro un mondial du luxe a notamment indiqué avoir reçu une lettre de Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires Etrangères qui, en réaction à la menace de l’administration Trump d’imposer des taxes douanières sur les produits français, lui aurait demandé de différer l’acquisition de Tiffany au-delà du 6 janvier 2021.

En novembre 2019, LVMH devait racheter le joailler Tiffany pour 16,2 milliards de dollars (135 dollars par action). Or Tiffany a baissé hier de plus de 10% avant de se reprendre et a clôturé à 113$ en baisse de 6,5%. Néanmoins Tiffany, vaut 20% moins cher qu’en novembre 2019, c’est pour cela que LVMH ne souhaite plus acheter Tiffany au prix d’il y a 10 mois !

Selon le directeur financier de LVMH « il est hors de question que nous n’appliquions pas les termes de cette lettre qui émane du gouvernement français. Cela nous empêche de réaliser la transaction à la date prévue, il n’y a plus de deal »

Ce dossier prend désormais une tournure éminemment politique !

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

23 Vues