L’avancée sur l’élaboration d’un vaccin contre le Covid-19, sera longue et sinueuse.

Lundi, l’annonce de résultats encourageants, par le laboratoire Moderna, sur l’élaboration d’un vaccin a créé un vent d’euphorie sur les marchés financiers qui ont pris entre 5 et 6%.  

Ceci étant, hier, le site d’informations médicales Stat News, a publié un d’un rapport d’experts soulignant que les données fournies Moderna sur la première phase d’essais de son candidat vaccin ne sont pas suffisantes pour évaluer son efficacité ; la route sera longue pour trouver un vaccin !

Par ailleurs, les investisseurs ont plutôt bien accueilli les propos tenus par Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, qui a réaffirmé la détermination de la Fed à amplifier son soutien si besoin et estimé que la crise actuelle présentait « des différences fondamentales » avec la Grande Dépression.

 Contrairement à 1929, tous les indicateurs de l’économie américaine étaient dans le vert avant la pandémie, a-t-il rappelé. Le patron de la Fed a jugé que le taux de chômage pourrait atteindre de 20 à 25 % aux Etats-Unis et que le PIB pourrait chuter jusqu’à 30 % au deuxième trimestre.

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Prises de bénéfices 

Valeur du jour : Renault replonge

Marchés traditionnels :

En hausse à l’ouverture, les principaux marchés actions européens ont rapidement basculé dans le rouge, le FRA 40 a fini en baisse de 0,89% à 4 458 points.

Le contexte général est par ailleurs de nouveau marqué par les tensions sino-américaines. Donald Trump a de nouveau brandi sa menace de mettre définitivement un terme au financement américain de l’OMS qu’il soupçonne de servir les intérêts chinois.

 A Wall Street, la tendance était contrastée. Si le DJ 30  a abandonné 0,12% à l’approche de la mi-séance, le NSDQ100 a gagné 0,7%, preuve de la résistance des valeurs technologiques à la crise actuelle.

Valeur du jour : Renault replonge 

Renault a chuté de près de 11%, lourdement pénalisé par le recul de plus de 76% du marché européen le mois dernier.

En annonçant en février son intention de lancer un vaste plan de restructurations, la direction de Renault avait laissé entendre que des sites pourraient être fermés, y compris dans l’Hexagone. « Il n’y a aucun tabou », avait déclaré Clotilde Delbos, directrice financière et directrice générale par intérim. 

Le groupe, lancé dans une course aux volumes qui ne s’est jamais matérialisée à la hauteur des attentes, est confronté à de sérieuses surcapacités de production : il s’est fixé pour objectif de réduire ses coûts fixes de 2 milliards d’euros d’ici à 2022.

Hier, le groupe a confirmé la suppression de 400 postes en Slovénie et, le constructeur envisagerait de fermer trois sites de production en France. La firme au losange aurait pourtant obtenu un prêt garanti de l’Etat de 5 milliards d’euros dernièrement.

https://www.etoro.com/fr/discover/markets/stocks

Merci pour votre fidélité.

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter : https://twitter.com/TonyFraysse

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 62 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

41 Vues