Peugeot et Fiat Chrysler, proches d’une fusion !

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

 

Les deux groupes ont annoncé ce mercredi que des négociations étaient bien en cours dans le cadre d’une fusion.

Cette opération pourrait engendrer la création d’un géant de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière et le numéro 4 mondial du secteur, derrière Volkswagen, Renault-Nissan-Mitsubishi et Toyota, en termes de ventes.

A eux deux, PSA et FCA ont vendu 8,7 millions de véhicules l’an dernier. 

Depuis plus d’un an, les deux groupes étudient les synergies potentielles d’une fusion, et discutent plus ou moins activement, il semblerait qu’aujourd’hui, les deux groupes franco-italien soient arrivés proche d’un accord. Ceci étant dit, pour l’instant rien n’est signé, il ne faut pas anticiper démesurément, l’exemple avec Renault en est la preuve !

Points clés de la journée :

Marchés traditionnels : Les marchés européens surperforment

Valeurs du jour :     AIRBUS : rate le consensus mais l’avenir est radieux

                               L’OREAL : nouveau plus haut historique après des résultats très satisfaisant

Marchés traditionnels :

Le marché phare parisien a terminé une nouvelle fois sur un record de douze ans, portés par des avancées concrètes sur la guerre commerciale.

A la clôture, le FRA 40  finit en hausse de 0,17% à 5.740 points tandis qu’en Allemagne, le GER 30 termine flat à -0,02%.

A Wall Street, les marchés actions américains ont terminé en léger retrait.

Au son de la cloche, le SPX500 cède 0,08% et le DJ 30  0,07%.

Valeurs du jour :

AIRBUS : rate le consensus mais l’avenir est radieux

Airbus a publié aujourd’hui ses résultats pour le 3e trimestre, une semaine après Boeing qui a enregistré des résultats deux fois inférieurs au trimestre précédent, avec pour raison principale la chute de ses livraisons liée à l’immobilisation du 737 MAX depuis le mois de mars.

Le groupe européen a abaissé ses objectifs de livraisons d’avions commerciaux pour 2019, à 860 contre 880 prévus initialement. La conséquence directe étant un recul d’1 milliard d’euros dans la génération de trésorerie, elle passe à 3 milliards d’euros contre 4 milliards précédemment.

Ceci étant dit, le mois d’octobre a confirmé que le groupe franco-allemand semble parti pour continuer à profiter des déboires de son concurrent historique. Plusieurs compagnies aériennes ont déjà commandé des avions Airbus, et notamment la compagnie indienne lowcost IndiGo qui vient de passer une commande ferme de 300 avions de la famille A320 neo, représentant l’une des plus importantes commandes de l’histoire du constructeur.

Le montant catalogue doit représenter la coquette somme de 33 milliards d’euros, prix que ne devrait pas payer la société indienne car des remises, pouvant atteindre 50%, sont généralement accordées par les avionneurs à leurs plus gros clients.

En plus d’un remplissage important de son carnet de commande, Airbus surmonte efficacement les nouvelles barrières tarifaires imposées par l’administration américaine et récemment autorisées par l’OMC. En effet, la compagnie aérienne américaine Spirit Airlines a indiqué vouloir acquérir jusqu’à 100 appareils de la famille A320neo, malgré les sanctions en vigueur dans le pays.

Au 4e trimestre, Airbus devrait en outre enregistrer une progression de sa trésorerie et de son chiffre d’affaires grâce notamment à la baisse de ses charges structurelles et à la transition de la phase de développement à la phase de production de certains programmes aéronautiques clés.

La résilience d’Airbus face à un contexte politique hostile et ses perspectives de croissance claires en font une valeur d’avenir pour les investisseurs, qui refera certainement parler d’elle d’ici la fin de l’année. 

Ce matin à l’ouverture, le titre a ouvert en baisse de 2%, cela étant, le titre s’est repris dans les premiers échanges et il est à présent en territoire positif.

Une résistance intermédiaire se situe à 127,21€, le dépassement de ce niveau engendrerait un retour sur les plus hauts historiques.

L’OREAL : nouveau plus haut historique après des résultats très satisfaisants.

Le numéro 1 mondial des cosmétiques, vient de publier un chiffre d’affaires en hausse de 11% en progression de 7,18 milliards là où les analystes attendaient 7,04 milliards. (Niveau record depuis 10 ans)

Par division, les cosmétiques de luxe ont réalisé un chiffre d’affaires de 2,75 milliards d’euros, en hausse 13,8%.

Par zone géographique, c’est l’Asie-Pacifique qui reste la locomotive du groupe, avec une progression  de 22,6% du C.A. Si les manifestations à Hong Kong ont clairement eu un impact sur les ventes, le manque à gagner a été largement récupéré dans d’autres régions de Chine.

Le PDG, Jean-Paul Agon, a également mis en valeur la surperformance du groupe en Europe de l’Ouest, où les ventes ont augmenté de 3,2%. Le point noir vient des Etats-Unis avec un recul de 1,3% à cause d’une forte exposition au marché du maquillage, en difficulté depuis plusieurs années.

Pour 2019, l’Oréal a confirmé ses objectifs d’une croissance de son chiffre d’affaires et de son résultat.

Graphiquement, le titre a ouvert un break away gap ce matin, qui lui permet d’inscrire un nouveau sommet historique.

Il s’agit d’un signal très puissant qui permet à la valeur de reprendre sa trajectoire haussière après plusieurs mois de consolidation latérale. 

 

eToro est une plateforme multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. 

Les actifs de crypto-monnaies sont des produits d’investissement hautement volatils et non réglementés. L’UE n’offre aucune protection pour les investisseurs.

Ce contenu est destiné uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne doit pas être considéré comme un conseil une recommandation d’investissement.

Vous ne perdrez jamais plus que ce que vous avez investi.

 

18 Vues